Comprendre la cataracte

18 septembre 2017
La cataracte est une opacification du cristallin principalement liée au vieillissement. Elle peut aussi être due à des maladies ou faire suite à un traumatisme. Certains facteurs tels que le tabagisme, l'exposition au soleil sans lunettes de protection, augmentent le risque de sa survenue.

Qu’est-ce que la cataracte ?

La cataracte est une opacification totale ou partielle du cristallin qui entraîne une baisse progressive et irréversible de la vision. Elle peut apparaître dans un œil mais en général elle affecte les deux yeux. La gêne visuelle varie selon l'intensité et l'emplacement de l'opacification du cristallin.

Comment fonctionne le cristallin et comment survient la cataracte ?

Le cristallin est une lentille ronde, convexe des deux côtés, transparente, située dans le globe oculaire derrière l' et de la pupille. Le cristallin normal est transparent. Il laisse passer la lumière et fait converger les rayons lumineux sur la rétine qui perçoit clairement les images. Pour que la vision soit nette, le cristallin effectue une mise au point en modifiant sa courbure et sa puissance de focalisation selon la distance de l'objet fixé. La vision est nette à toutes les distances.
Ainsi, le cristallin joue un rôle important dans la vision de loin, dans la vision de près et dans le passage de l'une à l'autre grâce à ses fonctions d'accomodation.

Le cristallin est principalement composé d’eau et de protéines, disposées selon un motif très précis pour permettre la transparence du cristallin. Lorsque les protéines se modifient et qu’elles forment des corps amyloïdes insolubles, le cristallin devient opaque et la vision baisse. C'est la cataracte.

Un cristallin sain et un cristallin opacifié

Schéma : cristallin sain et opacifié

 

Chiffrés clés de la cataracte

À noter que la cataracte est la première cause de cécité dans le monde : elle est responsable d'environ 48 % des cas de cécité.
En France, elle touche plus de 20 % de la population après 65 ans et plus de 60 % des personnes après 85 ans.

© Pulsations Multimedia « Allô Docteurs »

Quelles sont les causes de la cataracte ?

La cataracte la plus fréquente est liée à l’âge. L'opacification du cristallin augmente avec le vieillissement. Avec l'âge, les protéines qui le composent se modifient opacifiant le cristallin, sans que l’on en connaisse la cause.

La cataracte peut être également secondaire à :

  • un traumatisme : contusion ou plaie perforante de l’œil (dans ce cas, la cataracte est souvent unilatérale) ;
  • une pathologie oculaire pré-existante : forte myopie, rétinopathie pigmentaire, antécédents de chirurgie oculaire… ;
  • un traitement : prise de de longue durée, radiothérapie orbitaire ;
  • certaines maladies chroniques : diabète, insuffisance de sécrétion des parathyroïdes (glandes qui régulent le métabolisme du calcium et du phosphore).

Certains facteurs augmentent le risque de cataracte :

  • le tabagisme (selon la consommation et la durée de l'intoxication tabagique) ;
  • la consommation élevée d'alcool ;
  • l’exposition aux ultraviolets (rayonnement du soleil).
Il existe une cataracte congénitale

La cataracte peut survenir chez le nouveau-né : on parle alors de cataracte congénitale. Elle concerne 0,03 % des naissances.

Elle peut être due :

  • dans 25 % des cas, à un événement pendant la grossesse de la mère (infection par la rubéole, agent toxique...) ;
  • dans 25 % des cas, à une cause héréditaire ;
  • dans 50 % des cas, aucune cause n'est retrouvée.

Elle peut toucher un œil ou les deux yeux.

Le traitement est chirurgical et doit être réalisé dès que possible. Plus tôt la cataracte est détectée et traitée, meilleure sera la vision ultérieure.

Sources
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Cataracte. Site internet : Inserm. Paris ; 2013 [consulté le 17 septembre 2017]
  • Hashemi K, Catanese M, Gutierrez-Bonet R, Konstantidinis L. La cataracte. Forum Med Suisse 2017;17(23):486-491
  • Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France. Cataracte. Site internet : Université virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2014 [consulté le 17 septembre 2017]