Comprendre le cancer de la prostate

12 avril 2018
Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes. Il est rare avant 50 ans et survient le plus souvent après 65 ans. Les hommes ayant des antécédents familiaux de cancer de la prostate sont plus fréquemment atteints.

Qu'est-ce que le cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate est une développée à partir de cellules de la prostate, glande de l'appareil génital masculin.
Dans 90% des cas, le cancer de la prostate est un adénocarcinome résultant de la transformation maligne progressive de cellules épithéliales qui forment le revêtement de la prostate. Les autres types de cancers sont d'autres carcinomes ou des sarcomes.

Il existe deux stades d'évolution :

  • Le cancer de la prostate localisé ou « intracapsulaire »
    Les cellules cancéreuses sont présentes uniquement dans la prostate.
  • Le cancer « extracapsulaire »
    Le cancer franchit la capsule de la prostate. Les cellules cancéreuses se détachent et passent dans les vaisseaux sanguins ou lymphatiques. Elles gagnent les ganglions lymphatiques autour de la prostate puis d'autres organes à distance, essentiellement les os puis le foie et les poumons, formant des métastases.

Le cancer de la prostate est majoritairement un cancer à évolution lente (10 à 15 ans) et reste longtemps localisé. Certains restent même latents, n’entraînant aucun symptôme. Il existe cependant des formes d’évolution rapide.

Qu'est-ce que la prostate ?

La prostate est une glande de l'appareil génital masculin, de la grosseur d'une châtaigne et entourée par une capsule. Elle est située sous la vessie, en avant du rectum. Elle entoure l', canal qui sort de la vessie et qui permet d'évacuer l'urine.
La prostate sécrète une partie du liquide qui, avec les spermatozoïdes produits par les testicules, compose le sperme. Elle fonctionne grâce aux androgènes, hormones sexuelles synthétisées par les testicules et les .

L’appareil génital masculin

Schéma : appareil génital masculin

Le cancer de la prostate est-il un cancer fréquent ?

En France, le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l'homme.

En 2013, 48 427 nouveaux cas de cancer de la prostate ont été diagnostiqués en France métropolitaine. On note une relative diminution du nombre de cas depuis quelques années.

Ce cancer survient dans environ 66 % des cas chez des hommes âgés de 65 ans et plus.

Ce cancer se situe au 3e rang des décès par cancer chez l’homme avec baisse sensible du nombre des décès entre 2013 et 2017 : 8 625 décès enregistrés en 2013 contre 8 207 décès estimés en 2017. L'âge médian au moment du décès est de 83 ans.

Les facteurs de risque du cancer de la prostate

Certains hommes sont plus exposés que d'autres au cancer de la prostate.

Voici les facteurs de risque établis :

  • L’âge. Le risque de cancer de la prostate augmente avec l'âge. Il est rare avant 50 ans. C'est autour de 70 ans que le nombre de cas diagnostiqués est le plus important.
  • Les antécédents familiaux. Selon l'histoire familiale, un cancer de la prostate peut survenir sous trois formes :
    • la forme sporadique, c'est-à-dire non héréditaire. C'est la forme la plus répandue,
    • la forme familiale, c'est-à-dire lorsqu'il existe au moins deux cas de cancer de la prostate chez des apparentés du premier degré (père, frère) ou du second degré (grand père, oncle). Cette forme familiale représente 20 % des cancers de la prostate,
    • la forme héréditaire, qui se définit par l'existence d'au moins 3 cas de cancer de la prostate chez des apparentés du premier degré (père ou frère) ou du second degré (grand père, oncle), ou de 2 membres de la famille diagnostiqués avant l'âge de 55 ans. Cette forme héréditaire représente 5 % des cancers de la prostate.
      Le cancer de la prostate dans sa forme familiale ou héréditaire est une .

      Vous souhaitez vous informer sur cette maladie, vous exprimer librement et être écouté : appelez Maladies Rares Info services au  01 56 53 81 36. Une équipe de professionnels répond à toutes vos questions.

  • Certaines origines ethniques. Les hommes d'origine africaine (notamment afro-antillaise) ont un risque de développer un cancer de la prostate plus important que les personnes de type Caucasien (blanc) ; elles-mêmes étant plus à risque que les Asiatiques.

L'alimentation et l’environnement ont-ils un rôle dans le risque de survenue du cancer de la prostate ?

Une consommation importante de graisses saturées et animales, la faible consommation de fruits et légumes, l'obésité sont suspectées d'être indirectement associées à une augmentation du risque de cancer de la prostate.
Des recherches sont en cours sur le rôle de l'exposition professionnelle à certains pesticides et autres substances (arsenic, cadmium…) dans la survenue du cancer de la prostate.

L' de la prostate augmente t-il le risque de cancer de la prostate ?

L'adénome de la prostate ou hyperplasie bénigne de la prostate n'augmente pas le risque de cancer de la prostate. L' de la prostate et le cancer de la prostate sont deux maladies différentes mais elles peuvent parfois coexister.

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide médecin sur le cancer de la prostate. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 9 avril 2018]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Cancer de la prostate : identification des facteurs de risque et pertinence d'un dépistage par dosage de l'antigène spécifique prostatique (PSA) de populations d'hommes à haut risque. Rapport d'orientation. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 9 avril 2018]
  • Santé publique France-INVS. Cancer de la prostate : actualités épidémiologiques en France. Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du 15 novembre 2016 n°39-40. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2016 [consulté le 9 avril 2018]
  • Santé Environnement. Le cancer de la prostate. Site internet : Santé Environnement Lyon (France) ; 2016 [consulté le 9 avril 2018]
  • Institut national du cancer. Épidémiologie des cancers. Le cancer de la prostate. Site internet : INCa. Boulogne Billancourt (France) ; 2018 [consulté le 9 avril 2018]
  • Association française d'urologie. Les tumeurs de la prostate. Site internet : urofrance. Paris ; 2014 [consulté le 9 avril 2018]