Définition, symptômes et évolution de la bronchite aiguë

22 juillet 2020
La bronchite est une inflammation des bronches d’origine le plus souvent virale. La toux, d’abord sèche, s’accompagne ensuite de crachats puis disparaît en 2 à 3 semaines. La bronchite évolue spontanément vers la guérison chez les enfants et adultes en bonne santé.

La bronchite, une maladie d’origine virale

La bronchite est une inflammation des bronches d'origine virale, qui ne nécessite pas de traitement chez les personnes en bonne santé, n’ayant pas de maladie chronique.

La bronchite guérit en une dizaine de jours. C'est pourquoi, on parle de bronchite aiguë, par opposition de la bronchite chronique (ou bronchopneumopathie chronique obstructive), maladie fréquente chez les fumeurs.

De très nombreux types de virus sont responsables de bronchites aiguës : virus influenza et para-influenza, virus respiratoire syncytial (VRS), adénovirus, rhinovirus... Les causes bactériennes sont rares (moins de 10 % des cas).

Appareil respiratoire

Schéma de l’appareil respiratoire composé du pharynx, du larynx, de la trachée, des bronches, des bronchioles, des alvéoles et des poumons. (cf. description détaillée ci-après)

L’appareil respiratoire est composé de 10 éléments.

  • La cavité nasale et la cavité buccale sont les portes d’entrée de l’appareil respiratoire. La cavité nasale est divisée en deux fosses, situées juste après le nez. La cavité buccale est une très fine fosse située après la bouche. Les cavités nasale et buccale se rejoignent dans le pharynx.
  • Le pharynx est un carrefour entre plusieurs tubes et cavités. Il est le croisement entre le rhinopharynx, la cavité buccale, le larynx et l’œsophage. Il se situe au fond de la bouche, au niveau de la gorge. Il ressemble à un entonnoir, large vers le haut où toutes les voies se rejoignent, puis étroit au niveau du larynx.
  • Le larynx est l’organe intermédiaire entre le pharynx et la trachée. Ce tube étroit abrite les cordes vocales. Il se situe dans la gorge.
  • La trachée est un tube étroit qui permet l’apport en air aux poumons. Elle se situe dans le cou, entre le larynx et les poumons. Elle se divise en deux au niveau des poumons pour former les bronches. Cette zone de division est appelée carène.
  • Les bronches sont deux conduits obliques partant de la base de la trachée. Elles se déploient dans les poumons en petites bronches puis en bronchioles.
  • Les bronchioles sont une multitude de petites branches de moins d’un millimètre de diamètre. Elles permettent à l’air d’accéder aux alvéolespulmonaires.
  • Les poumons sont deux organes juxtaposés situés dans la cage thoracique. Ils ont une forme de sac, plus hauts que larges Le haut des poumons arrive au niveau du cou et ils descendent jusqu’au milieu du ventre. Ils contiennent les bronches, les bronchioles et les alvéoles. Les poumons sont divisés en trois lobes de tailles différentes. Les scissures interlobaires correspondent aux frontières entre ces lobes.
  • Le diaphragme est un organe ressemblant à un pont, situé sous les poumons. Aplati et très fin, il est placé à l’horizontal.

 

La bronchite est une maladie fréquente

Chaque année, dix millions de bronchites aiguës sont diagnostiquées en France, surtout en automne et en hiver. Les bronchites surviennent au cours d'épidémies virales. Les enfants et les nourrissons ne sont pas épargnés.

Les symptômes de la bronchite

Un rhume, ou une rhinopharyngite, précède généralement la bronchite aiguë.

Cette dernière débute par une toux sèche parfois suivie d’une toux grasse, qui dure entre cinq à dix jours, voire deux à trois semaines.

  • La toux sèche, dite non productive, s’accompagne de douleurs thoraciques (souvent derrière le ) de type brûlures survenant lors de ces épisodes de toux et à l'inspiration profonde.
  • Dans 50 % des cas, la toux devient productive c'est-à-dire grasse et accompagnée d’expectorations. Ces sécrétions d’aspect jaunâtre ou verdâtre correspondent à l’évolution naturelle de la bronchite aiguë. Elles ne sont pas le signe d’une surinfection bactérienne.

En cas de bronchite aiguë, la fièvre est peu élevée et ne dépasse pas 38,5 °C.

Bronchite : les points clés

Voici l’essentiel de ce qu’il faut retenir sur la bronchite :

  • la bronchite aiguë est une maladie d’origine virale très fréquente en automne et en hiver ;
  • la bronchite aiguë chez l’adulte en bonne santé ne se soigne pas avec des antibiotiques ;
  • je consulte si j’ai de la fièvre pendant plus de trois jours ;
  • je consulte lorsque la toux dure plus de trois semaines.

L'évolution de la bronchite aiguë

Chez les personnes en bonne santé, la bronchite guérit naturellement en une dizaine de jours.

Les sécrétions purulentes (crachats) sont présentes, en général, une dizaine de jours. Cela ne signifie pas, pour autant, que la maladie s’aggrave.

La toux peut persister plus longtemps : deux à trois semaines.

Vidéo : pas d'antibiotiques pour soigner la bronchite aiguë

[Ce film d’animation met en scène deux acteurs qui symbolisent des antibiotiques et font face à une bronchite aiguë. La scène se déroule dans un univers futuriste et miniaturisé.]

Voix off : Bronchite aiguë reperée, toux grasse.

[Le premier acteur, représentant un antobiotique, est assis au volant d’une voiture représentant des urgences. Il actionne tous les boutons du tableau de bord pour déclencher son intervention.]

L’acteur au volant de la voiture : Les clés ?

[Le second acteur, symbolisant également un antobiotique, se muscle le bras. Il représente la force des antibiotiques.]

Le second acteur : T'as pas compris, les bronchites aiguës, on n'y peut rien. Si on y va, on sera moins efficace quand on aura vraiment besoin nous.

L’acteur au volant de la voiture : Bon, et bien on change de secteur !

Le second acteur : OK.

[Le second acteur monte dans le véhicule.]

Voix off : Les antibiotiques, utilisés à tort, ils deviendront moins forts. Parlez-en avec votre médecin, et rendez-vous sur ameli-sante.fr.

© Assurance Maladie

  • National Health service (NHS). Bronchitis. Site internet : NHS. Londres ; 2016 [consulté le 13 novembre 2018]
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Prise en charge de la toux chez le nourrisson (enfant de moins de 2 ans). Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 13 novembre 2018]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Traitement de la toux et de l’expectoration dans les bronchites. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2006 [consulté le 13 novembre 2018]
  • Société de pneumologie de langue française. Catherinot É, Bron C, Rivaud É, Couderc LJ. Infections respiratoires basses communautaires. Site internet : SPLF. Paris ; 2013 [consulté le 13 novembre 2018]