Consultation, traitement et évolution de la bronchiolite

13 décembre 2017
L’examen de votre nourrisson par votre médecin permet de faire le diagnostic de bronchiolite et d’en évaluer la gravité. Un traitement est prescrit et vous le suivez à la maison. L’hospitalisation pour surveillance et soins est indispensable chez les tout-petits et les nourrissons fragiles.

La consultation en cas de bronchiolite

Après avoir examiné votre enfant, le médecin pose le diagnostic de bronchiolite.

S'il s'agit d'un premier épisode de la maladie sans complication, la radiographie du thorax n'est pas utile.

Selon son examen, votre médecin juge de la nécessité d’une éventuelle hospitalisation pour surveillance.

Au cours de l’hiver 2016-2017, en France,  plus de 50 000 enfants de moins de 2 ans sont passés aux urgences et presque 20 000 ont été hospitalisés.

Le traitement de la bronchiolite

Votre médecin prescrit pour votre enfant :

  • des lavages de nez pour désobstruer les voies nasopharyngées ;
  • des conseils diététiques : fractionnement des repas pour assurer une bonne hydratation;
  • des médicaments pour lutter contre la fièvre, si nécessaire.

La kinésithérapie n'est pas systématique en cas de bronchiolite. À ce jour, aucune donnée scientifique ne permet de conclure sur l’efficacité de la kinésithérapie.Votre médecin peut prescrire pour votre enfant quelques séances en cas d'encombrement bronchique très important. En effet, la kinésithérapie a pour but de désobstruer les voies respiratoires encombrées par des . Le nombre de séances nécessaire dépend de la rapidité de l'amélioration.
Pour trouver un kinésithérapeute, demandez à votre médecin s'il existe un réseau bronchiolite dans votre région qui met à votre disposition un planning de garde des kinésithérapeutes. Ces derniers sont formés aux techniques adaptées à cette pathologie et aux enfants en bas âge.

Les médicaments bronchodilatateurs et les n'ont également aucune utilité dans le traitement de la bronchiolite.

La bronchiolite étant due à un virus, le traitement antibiotique n'a aucun effet. Les antibiotiques ne sont prescrits qu'en cas de surinfection bactérienne.

"Les antibiotiques, si on les utilise à tort, ils deviendront moins forts"

Les antibiotiques ne permettent pas de soigner les maladies d’origine virale comme la bronchiolite. Il est essentiel de réserver les antibiotiques aux maladies infectieuses pour lesquelles votre enfant en a vraiment besoin. La consommation inappropriée d’antibiotiques rend les bactéries plus résistantes.

L'évolution de la bronchiolite

Généralement, vous pouvez soigner votre enfant atteint de bronchiolite à la maison. La maladie dure en moyenne de cinq à dix jours, et une légère toux persiste encore pendant deux à trois semaines avant la complète guérison. Selon l'évolution de la maladie, le retour en collectivité est possible au bout de cinq à dix jours.

Pendant la durée de la bronchiolite, surveillez l'état de santé de votre nourrisson et reconsultez votre médecin si :

  • votre enfant présente un battement des ailes du nez ou se met à respirer plus rapidement,
  • sa température augmente,
  • vous ne parvenez pas à le nourrir ou à le faire boire suffisamment pour qu'il soit bien hydraté,
  • votre enfant change de comportement (il pleure, il est moins réactif...)

Après guérison, certains nourrissons présentent des rechutes lors des épidémies suivantes et avant l'âge de deux ans. À partir du troisième épisode, il s'agit d'asthme du nourrisson.

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Pertinence du recours à l'hospitalisation pour bronchiolite. Site internet : HAS. Saint Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 12 décembre 2017]
  • Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé, Union régionale des médecins libéraux d'Ile de France. Conférence de consensus - Prise en charge de la bronchiolite du nourrisson. Site internet : Haute Autorité de santé. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2000 [consulté le 12 décembre 2017]
  • National Institut for Health and Care Excellence. Bronchiolitis in children. Site internet : Nice. Londres : 2016 [consulté le 12 décembre 2017]
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Nouvelles modalités de prise en charge de la toux chez le nourrisson (enfant de moins de 2 ans). Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2010 [consulté le 12 décembre 2017]