Reconnaître une bronchiolite

20 novembre 2019
La bronchiolite du nourrisson est une infection virale aiguë et contagieuse qui touche les bronchioles (petites bronches). Malgré des symptômes impressionnants : toux, respiration rapide et sifflante, la bronchiolite est le plus souvent une maladie bénigne.

Qu’est-ce que la bronchiolite ?

La bronchiolite aiguë : une maladie virale du nourrisson

La bronchiolite est une infection virale respiratoire aiguë atteignant les bronchioles (petites bronches). Elle survient chez les nourrissons de moins de 2 ans.

Elle se caractérise par un épisode de gêne respiratoire dont les signes sont une toux et une respiration rapide et sifflante. Souvent bénigne, sa phase aiguë dure en moyenne dix jours et les deux premiers jours nécessitent une surveillance importante du nourrisson.

Elle est due à un virus, le plus souvent le Virus Respiratoire Syncytial (VRS). Le virus provoque une inflammation des parois des bronchioles (les plus petites bronches) et une augmentation des sécrétions responsables d’un phénomène d’obstruction.

Des épidémies de bronchiolite chaque hiver

La bronchiolite est très contagieuse. Le virus présent dans la salive et les sécrétions du nez est transmis :

  • directement de personne à personne, par les sécrétions bronchiques (éternuements, postillons, toux, mouchage...) ou un contact entre personnes (baiser) ;
  • indirectement, par l'intermédiaire des mains ou d'objets souillés par la salive (jouets, linges de toilette, aliments ou boissons contaminés...)

La bronchiolite sévit sous forme d’épidémies en automne et en hiver fréquemment chez les nourrissons de 2 à 8 mois. Chaque année en France, près de 500 000 nourrissons de moins de deux ans sont atteints.

Bronche, bronchioles et

Schéma illustrant la fin de l’appareil respiratoire humain composé des bronches, des bronchioles et des alvéoles

Les symptômes de la bronchiolite

La bronchiolite débute généralement par un simple rhume ou rhinopharyngite avec une légère fièvre.

Petit à petit, une toux sèche apparaît. Puis survient une gêne respiratoire qui se traduit par une respiration rapide et sifflante. À ce stade de la maladie, l'enfant peut avoir des difficultés à s'alimenter. Une surveillance accrue du nourrisson est nécessaire en début de bronchiolite.

Les symptômes s’atténuent en quelques jours et l'enfant guérit en 8 à 10 jours, mais une toux résiduelle peut persister une quinzaine de jours avant de disparaître.

Malgré des symptômes souvent impressionnants, la bronchiolite est une maladie bénigne. Cependant, les bébés de moins de 2 mois ou les nourrissons fragiles (nourrissons nés prématurement ou souffrant d'une maladie chronique) requièrent une surveillance attentive et dans certains cas, la bronchiolite impose l’hospitalisation du bébé.

Vidéo : Les symptômes de la bronchiolite

[Le docteur Jean Sarlangue, pédiatre infectiologue, explique ce qu’est la bronchiolite, une maladie courante. Ce film est réalisé par L’Assurance Maladie avec la participation du Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité, du Ministère de la santé de la jeunesse et des sports, et la Société Française de Pédiatrie.]

Docteur Jean Sarlangue : La bronchiolite est une inflammation du nez, de la gorge, des bronches et des toutes petites bronches, qu'on appelle les bronchioles.

[L’appareil respiratoire est composé des fosses nasales, des bronches, des poumons, des bronchioles et du diaphragme.]

Docteur Jean Sarlangue : C'est une infection d'origine virale très répandue, surtout chez les enfants de moins de deux ans. On estime, qu'en France, la bronchiolite a touché environ 30 % des nourrissons. C'est une infection bénigne qui peut être grave, notamment chez l'enfant de moins de trois mois. Plus l'enfant est jeune, plus cette infection peut être grave, en particulier chez les enfants fragilisés, comme les anciens prématurés. Les symptômes de la bronchiolite sont, avant tout, la toux, le plus souvent grasse, parfois sifflante. Une toux sifflante ressemble à de l'asthme. Il y a également la fatigue et les difficultés respiratoires. La fièvre, rare et modérée, est inférieure à 38 degrés. Enfin, il peut y avoir des difficultés d'alimentation.

Question : Alors comment guérit-on de la bronchiolite ?

Docteur Jean Sarlangue : La bronchiolite guérit naturellement. Cependant, si l'enfant a des difficultés à s'alimenter, s’il s’alimente moins ou si la respiration ou la toux deviennent sifflantes, il faut le signaler car ce sont des éléments importants pour la prise en charge par le médecin. Un enfant qui s'alimente moins peut être la cause d’une bronchiolite sévère, car la tétée représente un effort pour un enfant qui a du mal à respirer. À l'inverse, si l'enfant s'alimente normalement, on peut considérer que la bronchiolite sera bénigne. Il est très important de lui donner régulièrement à boire à un enfant, plus que d'habitude, pour fluidifier les sécrétions contenues dans les bronches. Lorsqu'elles seront plus fluides, elles vont se décoller plus facilement et l’enfant, en toussant, pourra les décrocher et les cracher soit de façon spontanée, soit avec le kiné.

© Assurance Maladie

  • Santé publique France. Bronchiolite. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2019 [consulté le 19 novembre 2019]
  • Haute Autorité de santé - Conseil national professionnel de pédiatrie. Prise en charge du premier épisode de bronchiolite aiguë chez le nourrisson de 12 mois. Site internet : HAS. Saint Denis La Plaine (France) ; 2019 [consulté le 19 novembre 2019]
  • National Health service. Bronchiolitis. Site internet : NHS. Londres : 2018 [consulté le 19 novembre 2019]