Sommaire : Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et bronchite chronique

Comprendre la BPCO ou bronchopneumopathie chronique obstructive

La BPCO ou bronchopneumopathie chronique obstructive est une maladie respiratoire chronique due à une inflammation et une obstruction permanente et progressive des bronches. Sa principale cause est le tabagisme.

Bronchopneumopathie chronique obstructive et bronchite chronique : définitions

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire chronique définie par :

  • des symptômes respiratoires chroniques (toux, crachats, essoufflement) ;
  • associés à une obstruction permanente des voies aériennes. La BPCO progresse lentement et devient invalidante.

Lorsque la personne tousse et crache chaque jour de façon durable (au moins 3 mois par an et depuis plus de 2 ans), on parle de bronchite chronique . Celle-ci peut être associée à une BPCO, lorsqu'une obstruction des voies aériennes est présente.

La BPCO se caractérise par une diminution progressive du souffle, liée à plusieurs facteurs :

  • les parois des bronches et des bronchioles deviennent plus épaisses et les cellules produisent plus de que d'habitude. Les voies respiratoires ont un calibre diminué et sont encombrées ;
  • les petites bronches (bronchioles) et les alvéoles des poumons se déforment et perdent leur élasticité ;
  • puis les , qui permettent les échanges gazeux lors de la respiration, sont détruites (emphysème).

Les lésions bronchopulmonaires de la BPCO

Schéma représentant les lésions affectant l’appareil respiratoire en cas de BPCO (cf. description détaillée ci-après)

Les bronches sont deux conduits obliques de l’appareil respiratoire partant de la base de la . Elles se déploient dans les poumons en petites bronches puis en bronchioles, multitude de petites branches de moins d’un millimètre de diamètre. Les bronchioles permettent à l’air d’accéder aux , petits sacs aux membranes très fines permettant les échanges gazeux avec le sang.

En cas de bronchite chronique, les bronches et les bronchioles sont inflammées et s’encombrent par une accumulation de pus, gênant la respiration.

En cas d’emphysème, les membranes séparant les alvéoles sont détruites.

 

Quiz

Test BPCO

En 6 questions, ce test vous permet d'évaluer la probabilité que vous ayez une bronchopneumopathie chronique obstructive.

Test BPCO

Test BPCO

1 / 6

Toussez-vous souvent (tous les jours) ?

Test BPCO

2 / 6

Avez-vous souvent une toux grasse ou qui ramène des crachats ?

Test BPCO

3 / 6

Êtes-vous plus facilement essouflé que les personnes de votre âge ?

Test BPCO

4 / 6

Avez-vous souvent des bronchites (plusieurs chaque année) ?

Test BPCO

5 / 6

Avez-vous plus de 40 ans ?

Test BPCO

6 / 6

Avez-vous fumé ou fumez-vous toujours ?

Test BPCO

Résultats :
Vous avez points sur 6.
Votre score :

Vous n'êtes pas susceptible de présenter une bronchopneumopathie chronique obstructive.

D'après votre score, il est possible que vous ayez une bronchopneumopathie chronique obstructive. Ne laissez pas la maladie s'installer, parlez-en avec votre médecin traitant. Des traitements sont disponibles pour que vous vous sentiez mieux.

Les causes de la BPCO ou bronchite chronique

Le tabagisme

Dans plus de 80 % des cas, la cause de la BPCO est le tabagisme.

Le risque augmente avec l'ancienneté et l'intensité de l'intoxication tabagique. L'arrêt du tabac, à tous les stades de la maladie, est bénéfique et permet de stabiliser la fonction respiratoire.

La consommation de cannabis est un facteur aggravant.

L'exposition professionnelle à des toxiques ou des irritants

L'exposition à des aérocontaminants d'oriione professionnelle est incriminée dans au moins 15 % des cas :

  • particules minérales dans l'industrie minière (poussières de charbon, de silice),
  • particules organiques (végétaux, moisissures) dans l'industrie du textile et le secteur agricole (élevage de porcs, silos à grain, production laitière),
  • gaz, vapeurs et fumées.

Les métiers à risque de BPCO

Les travailleurs les plus concernés sont ceux :

  • du secteur minier ;
  • des métiers du bâtiment et travaux publics ;
  • de la fonderie et de la sidérurgie ;
  • de l'industrie textile ;
  • des métiers agricoles et d'élevage. 

Les autres facteurs favorisants

Divers facteurs prédisposent à la BPCO ou l'aggravent :

  • la pollution atmosphérique particulaire et la pollution intérieure, par un chauffage au bois ou au charbon ;
  • une fragilité des poumons en rapport avec des maladies pulmonaires dans l'enfance ;
  • l'hérédité responsable d'une susceptibilité individuelle dans la réponse aux agressions respiratoires (tabac, pollution...) ou très rarement une maladie génétique rare (déficit en antitrypsine alpha 1 responsable d'un et de troubles hépatiques conduisant à la cirrhose.

Quelques chiffres concernant la BPCO en France

En France, 5 à 10 % des personnes de plus de 45 ans ont une BPCO.

En 2014, le nombre annuel d’hospitalisations pour exacerbation de BPCO se situe entre 100 000 et 160 000 par an, selon l’indicateur utilisé.

Entre 2000 et 2014, on observe une très forte augmentation des hospitalisations pour BPCO à tous âges, particulièrement importante chez les femmes de moins de 65 ans (136 % sur la période considérée). Bien que l’augmentation des taux d’hospitalisation soit plus rapide chez les femmes, l’écart entre hommes et femmes reste important.

En France, en 2017, environ 17 000 décès sont liés à la BPCO.

Vidéo : Les lésions bronchopulmonaires observées dans la BPCO

[Cette animation 3D explique les maladies des voies respiratoires et leurs facteurs. Elle est réalisée par Blausen Medical.]

Lorsqu'on respire normalement, l'air circule dans le nez, descend par la et atteint des voies respiratoires de plus en plus petites, les bronches. Les bronches se divisent en voies plus petites, les bronchioles, puis en petits sacs fragiles en forme de grappes, les alvéoles.

La bronchopneumopathie chronique obstructive, BPCO, désigne un groupe de maladies provoquant le blocage des voies aériennes et des problèmes respiratoires.

L'emphysème est une maladie qui détruit les alvéoles et les canaux alvéolaires. Lorsque les poumons perdent leur élasticité, les alvéoles se brisent, ce qui crée de grands espaces aériens qui réduisent la surface nécessaire à l'organisme pour absorber l'oxygène et éliminer le .

La bronchite est l'inflammation du revêtement des tubes bronchiques. La bronchite chronique est due à une inflammation persistante de ces voies aériennes. On observe une production continue de et un épaississement du revêtement des tubes bronchiques. Le flux d'air est ainsi réduit pendant la respiration.

La BPCO peut être due aux facteurs suivants : tabac, asthme, exposition aux polluants atmosphériques à domicile et sur le lieu de travail, facteurs génétiques et infections respiratoires.

© Blausen Medical

  • Collège des enseignants de pneumologie. Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). ECN 2021. 7è édition Elsevier Masson
  • Haute Autorité de santé (HAS). Bronchopneumopathie chronique obstructive - Guide parcours de soins. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2019 [consulté le 21 avil 2022]
  • Haute Autorité de santé (HAS). BPCO : diagnostic et prise en charge. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2022 [consulté le 21 avril 2022]
  • Drees - Santé publique France. L'état de santé de la population en France. Rapport 2017. Site internet : Drees- Ministère des Solidarités et de la santé. Paris ; 2021 [consulté le 21 avril 2022]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Une toux chronique et un essoufflement à ne pas négliger. Site internet : Inserm. Paris ; 2020 [consulté le 21 avril 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires