Définition, causes et symptômes du bouchon de cérumen

12 juin 2019
Le cérumen protège le conduit auditif et aide à l’élimination des microbes et poussières. Parfois, il s’accumule et forme un bouchon. Baisse de l'audition, sensation d'oreille bouchée, acouphènes... doivent y faire penser.

Qu'est-ce qu'un bouchon de cérumen ?

Un bouchon de cérumen ou bouchon de cire est une accumulation inhabituelle du cérumen dans le conduit (ou canal) auditif externe.

Le conduit auditif externe naît au niveau du pavillon de l’oreille par un orifice ouvert sur l’extérieur (méat acoustique externe) et se termine au niveau du qui le ferme.

Anatomie de l'oreille

Schéma représentant l’anatomie de l’oreille, composée de l’oreille externe, de l’oreille moyenne et de l’oreille interne

 

À quoi sert le cérumen ou cire d'oreille ?

Dans le tiers le plus extérieur du conduit auditif externe, la peau possède des glandes spécifiques dites cérumineuses, qui produisent le cérumen.

De consistance cireuse et de couleur jaune voire brun, le cérumen est appelé couramment "cire d'oreille".

Son rôle consiste à :

  • tapisser les parois du conduit ;
  • piéger les corps étrangers (ex. : poussières) ;
  • protéger l’oreille contre la prolifération des microbes, qui sont éliminés grâce aux propriétés du cérumen ;
  • éliminer des débris de la peau qui desquame (petites peaux mortes) ou des poils.

En temps normal, le cérumen est peu à peu expulsé vers l’entrée du conduit auditif grâce aux mouvements des mâchoires, lors de la mastication. Cependant, il forme parfois un bouchon qui durcit et obstrue le conduit auditif externe.

Vidéo : Quand le cérumen de l'oreille forme un bouchon

© Pulsations Multimedia « Allô Docteurs »

Bouchon de cérumen : des symptômes qui doivent attirer l’attention

Un bouchon de cérumen peut se manifester par différents symptômes :

  • baisse d’audition en général modérée et progressive ;
  • bourdonnement, acouphènes ou vertiges ;
  • sensation d'oreilles bouchées, d'oreilles pleines ou de pression dans les oreilles ;
  • irritations, démangeaisons ou douleurs dans le conduit auditif.

Ces symptômes ne sont pas spécifiques au bouchon de cérumen. Ils peuvent avoir d’autres causes (otite, par exemple). En cas de doute, consultez votre médecin traitant.

Bouchon de cérumen : des causes variées

Un bouchon de "cire" apparaît quelquefois lorsque le volume de cérumen augmente. Ce phénomène peut être provoqué par différents gestes :

  • l’utilisation répétée de cotons tiges. Cela stimule la production de cérumen, et le tasse dans le fond du conduit auditif. Pour éviter cela, il est recommandé de ne nettoyer le conduit auditif que tous les 8 à 10 jours, en enlevant uniquement le cérumen situé à l’entrée du conduit auditif ;
  • l’usage régulier de bouchons d’oreille (protections anti-bruit) ou le port d’aides ou prothèses auditives. Cela peut augmenter les sécrétions, favorisant l’obstruction du conduit. Ce risque est accentué chez les personnes âgées dont le cérumen, plus sec, a tendance à s’évacuer plus difficilement ;
  • la baignade : autre cause fréquente de bouchon, le cérumen gonflant au contact de l’eau ;
  • une production de cérumen naturellement abondante : elle se rencontre chez certaines personnes, sans raison spécifique.

Par ailleurs, un bouchon se forme parfois quand l’expulsion naturelle du cérumen est gênée. Cette situation peut avoir deux causes différentes :

  • un faible diamètre du conduit auditif (qui se rencontre surtout chez les enfants), un conduit auditif externe très long et coudé, un conduit auditif externe rétréci par la présence de petites excroissances osseuses entraînant un encombrement plus rapide et un risque d’obstruction accru ;
  • la présence de nombreux poils dans le conduit : ils constituent un obstacle à l’évacuation du cérumen.

Vidéo : Le rôle du cérumen et les causes des bouchons de cérumen

© Blausen Medical

  • National Institutes of Health. Ear wax. Site internet : MedlinePlus. Bethseda (USA) ; 2018 [consulté le 12 juin 2019]
  • National Health service (NHS). Ear wax. Site internet : NHS. Londres ; 2017 [consulté le 12 juin 2019]
  • Armstrong C. Practice guidelines - Diagnosis and management of cerumen impaction. Am Fam Physician. 2009;80(9):1011-13.