Asthme et stress

Le stress peut avoir des conséquences sur l’évolution de l’asthme. L’asthme, lui-même, peut être une source de stress, s’il n’est pas contrôlé.

Comment le stress peut-il influencer l’asthme ?

Le stress est une réaction de l’organisme face à certains événements de la vie. Il peut s’agir d’un stress aigu, c’est-à-dire de courte durée (comme par exemple lorsque l’on passe un examen), ou alors d’un stress chronique, c’est-à-dire qui s’installe dans la durée (comme par exemple une situation familiale difficile, une surcharge de travail,...).

Chez les personnes atteintes d’asthme, le stress peut aggraver les symptômes et diminuer la qualité de vie. Bien connaître sa maladie permet de limiter les risques d’une crise ou d’une exacerbation et le stress en conséquence.

Le stress aigu peut déclencher une crise d’asthme, en provoquant une contraction des muscles qui entourent les bronches.

Le stress chronique perturbe la régulation de l’inflammation. L’asthme, peut être aggravé par une inflammation des bronches.

Le stress peut également être causé par l’asthme. Pour cela, il est nécessaire de bien connaître sa maladie en s’informant sur :

  • les facteurs déclenchants, savoir les anticiper et limiter leur exposition,
  • les signes annonciateurs de la crise permettant de prendre rapidement son traitement
  • l’évaluation du contrôle de son asthme et adapter son traitement en fonction, avec son médecin traitant,
  • la conduite à tenir en fonction de la sévérité des crises d’asthme.

Avec l’aide de son médecin traitant, il est possible de préparer un plan d’action personnalisé pour reconnaître les situations nécessitant une aide médicale d’urgence, et adapter son traitement en cas d’aggravation de son asthme.

Plusieurs solutions existent pour réduire son stress au quotidien et améliorer sa qualité de vie, en particulier quand on est asthmatique :

  • la pratique régulière d’une activité physique adaptée à ses capacités, et à ses préférences bien sûr,
  • la pratique d’activités de détente, type loisirs en famille ou avec ses amis,
  • l’initiation à des techniques de relaxation.

Le soutien de son entourage et le suivi par ses professionnels de santé reste important.

 

  • Global intiative for asthma (GINA). Global Strategy for Asthma Management and Prevention. (2021). Site internet   Ginasthma. Bethesda (Etats-Unis), Genève (Suisse) ; 2021 [consulté le 5 janvier 2022]
  • Santé publique France. Asthme. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2021 [consulté le 5 janvier 2022]
  • Collège des enseignants en pneumologie. Hypersensibilité et allergies respiratoires de l'adulte. Asthme, rhinite. ECN 2018. S-Éditions
  • Mise à jour des recommandations (2021) pour la prise en charge et le suivi des patients asthmatiques adultes sous l'égide de la Société de pneumologie de langue française et de la Société pédiatrique de pneumologie et allergologie. Site internet : Société de pneumologie de langue française. Paris ; 2021 [consulté le 5 janvier 2022]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Recommandations pour le suivi médical des patients asthmatiques adultes et adolescents. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2004 [consulté le 5 janvier 2022]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Asthme. Site internet : Inserm. Paris ; 2017 [consulté le 5 janvier 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire