Asthme et froid

En cas d’asthme, l’air froid et sec peut déclencher chez certaines personnes un bronchospasme (spasme respiratoire), et donc une aggravation de l’asthme.

Par ailleurs, les infections hivernales qui touchent les poumons et les bronches (grippe, bronchite bactérienne ou virale ou pneumonie), mais aussi le nez ou la gorge, sont souvent responsables de l'apparition de crises d'asthme chez des personnes pour qui le était jusque-là efficace. Les infections respiratoires entraînent, en effet, une inflammation des voies respiratoires qui favorise les crises d’asthme. De plus, en cas d’infections grippales, les personnes atteints d’asthme présentent aussi un plus grand risque d’hospitalisation et de surinfection, et ce, même si leur asthme est contrôlé.

 

Quelques conseils :

  • Se faire vacciner contre la grippe, c’est une précaution majeure pour limiter les risques d’aggravation de l’asthme. La vaccination contre la Covid-19 est également conseillée, et peut se faire le même jour.
  • Si vous présentez les premiers signes d’une infection (fièvre, toux inhabituelle, crachats,...), n’hésitez pas non plus à contacter à votre médecin afin qu’il puisse renforcer votre pour l’asthme, et éviter toute aggravation.
  • Si vous ressentez une gêne aux premiers froids, n'attendez pas pour réajuster le dosage de vos médicaments contre l’asthme, et consultez votre médecin !
  • Couvrir son nez et sa bouche avec une écharpe, pour respirer de l’air moins froid, afin d’éviter une éventuelle crise d’asthme. En cas de grand froid, et lorsque l'on est à l'extérieur, il vaut mieux respirer le plus possible par le nez et non par la bouche. Le nez permet de filtrer l'air, de le réchauffer et de l'humidifier. Donc l’air qui arrive au niveau des bronches est  un air « préparé ».
  • Limiter l’activité physique en extérieur, même si l’activité physique est conseillée en cas d’asthme, il est préférable d'éviter les activités sportives en extérieur par période de grand froid. Pour les plus sensibles, si une sortie ou une longue marche est prévue, le traitement peut être adapté en accord avec son médecin. Un échauffement de 15 minutes, pour habituer les bronches à l’activité et à la température ambiante est également conseillé, de même que bien s’hydrater. De plus, les  pics de pollution de l’air, peuvent favoriser une crise d’asthme. Donc avant de pratiquer une activité physique en plein air, surtout en ville, il est conseillé de se renseigner sur la qualité de l’air, par exemple en cliquant sur ce lien.

Le de l’asthme est également à poursuivre chaque jour, quelle que soit la saison !

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire