Sommaire : Asthme de l'adulte : traitement et suivi médical

La mesure du souffle : indispensable au bon suivi de l’asthme

L’asthme est une maladie chronique caractérisée par une inflammation permanente des bronches, qui entraine leur obstruction et des difficultés pour respirer. Pour évaluer cette obstruction des bronches, il est important de mesurer le souffle en réalisant une exploration fonctionnelle respiratoire (EFR).

Pourquoi mesurer son souffle ?

L'évaluation rapide du contrôle de l'asthme repose sur la fréquence des symptômes ressentis lors des 4 dernières semaines : toux, essoufflement, oppression thoracique, respiration sifflante. Or, certaines personnes asthmatiques ne ressentent pas de symptômes ou s’y sont habitués et ne les remarquent plus.

L’exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) complète cette évaluation de manière objective en mesurant la capacité respiratoire. Cet examen indolore est réalisé le plus souvent par spirométrie. Il évalue le niveau d’obstruction des bronches et permet au médecin d’adapter, si besoin, le .

L'essentiel

Dans le suivi de l’asthme, l’EFR permet de vérifier si le traitement médicamenteux est suffisant pour contrôler l’asthme. Il est donc important de ne pas arrêter son traitement avant de réaliser cet examen.

À quelle fréquence doit-on mesurer son souffle ?

En mesurant régulièrement son souffle, il est possible de suivre l’évolution de l’obstruction des bronches d’un examen à l’autre. Il est recommandé de renouveler cet examen au moins une fois par an.

Si votre asthme est sévère ou non contrôlé, votre médecin peut vous demander de passer cet examen plus fréquemment.

Où faire mesurer son souffle ?

L’exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) peut être réalisée chez un pneumologue, un allergologue ou au sein d’un laboratoire spécialisé.

Pour un premier examen, votre médecin traitant doit rédiger un courrier à l’attention du spécialiste pour expliquer votre situation. Vous pourrez ensuite  prendre les rendez-vous suivants directement.

Le débitmètre de pointe

Le débitmètre de pointe (ou peak flow) est un petit appareil portable qui mesure la vitesse maximale du souffle (débit expiratoire de pointe, exprimé en litre par minute) lors d’une expiration forcée et évalue ainsi le degré d’obstruction des bronches.

Il existe deux types d’appareil : manuel ou électronique.

Dans quelle situation utiliser le débitmètre de pointe (ou peak flow) ?

C’est le médecin traitant ou le pneumologue ou l’allergologue qui propose l’auto-surveillance du débit expiratoire de pointe chez certains patients ou dans certaines situations.

Les principales indications à l’utilisation d’un débitmètre de pointe sont :

  • le suivi de l’évolution de la maladie, notamment en cas d’asthme sévère ou chez des personnes asthmatiques percevant mal leurs symptômes,
  • un changement de traitement,
  • le suivi après une crise grave (exacerbation),
  • le suivi dans des périodes plus à risque de mauvais contrôle de l’asthme (période des pollens en cas d’allergie, grossesse…)

Comment l’utiliser ?

  1. Mettez-vous debout ou assis. En cas d’appareil manuel, mettez le curseur en bas de la graduation.
  2. Tenez le débitmètre horizontalement et videz vos poumons.
  3. Prenez une inspiration profonde et maximale, bouche ouverte.
  4. Serrez les lèvres autour de l’embout et soufflez le plus fort et le plus vite possible, en une fois.

Il est important de réaliser cette mesure 3 fois de suite et de noter la meilleure valeur.

Ces mesures sont réalisées le matin et le soir, avant la prise du traitement, pendant toute la période de surveillance demandée par le médecin.

Bon à savoir : vous pouvez utiliser l’application Asthm’Activ pour noter vos résultats et être guidé sur la conduite à tenir en fonction des résultats des mesures.

N’hésitez-pas à demander à votre médecin ou votre pharmacien des conseils pour la bonne utilisation de votre débitmètre de pointe.

Comment interpréter ces mesures ?

Les mesures de suivi du débit expiratoire de pointe (DEP) sont comparées à une valeur de référence :

  • soit une valeur théorique (sujet sain de même âge, sexe et taille)
  • soit, de préférence, au DEP personnel qui est la mesure de son DEP pendant une période de bon contrôle de son asthme.

L’interprétation des résultats de DEP suivi/valeur de référence est la suivante :

  • entre 80 et 100% : la fonction respiratoire est normale et le traitement adapté
  • entre 60 et 79% : la fonction respiratoire est altérée et une consultation chez le médecin est nécessaire pour adapter la prise en charge.
  • <60% : la fonction respiratoire est très altérée, nécessitant un avis médical rapide pour une prise en charge immédiate.

Deux actions à réaliser pour apprendre à mieux contrôler son souffle

L’évaluation de votre souffle avec le Soufflotest

Initié par la Fondation du Souffle, ce test de 5 minutes vous permet de faire le point sur votre mode de vie et ses effets sur votre santé respiratoire. Vous pourrez répondre à des questions portant sur vous et votre environnement de vie (domicile, lieu de travail, moyen de transport, possession d’animaux,…), l’état de votre souffle, vos éventuelles allergies, votre rapport au tabac ou encore votre niveau d’activité physique. Rendez-vous sur le site dédié !

L’enregistrement de vos résultats sur Asthm’ activ’

D’autres moyens existent pour mesurer son souffle comme le test par débitmètre de pointe. Une fois celui-ci effectué, vous avez la possibilité de rentrer vos données sur votre application mobile Asthm’ activ’ et ainsi être guidé sur la conduite à tenir en fonction de vos résultats.
N’hésitez pas à alimenter régulièrement votre application pour un meilleur suivi de votre asthme.
L’application Asthm’ activ’est téléchargeable gratuitement sur App Store et Play Store.

Annuaire santé
Annuaire santé

L'annuaire des professionnels de santé et des établissements de soins pour trouver les adresses, les horaires de consultation, les actes pratiqués et les tarifs moyens.

Service sophia
Service sophia

Connaissez-vous sophia, le service d'accompagnement pour mieux vivre avec de l'asthme ? Informations sur la maladie, conseils pratiques, soutien personnalisé par des infirmiers...

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires