Les infirmiers-conseillers en santé sophia

12 avril 2018

Les infirmiers-conseillers en santé sont au cœur de l’accompagnement sophia. Pour vous aider à mieux comprendre l’asthme et à mieux vivre avec lui chaque jour, ils appellent régulièrement un certain nombre d’entre vous. Ils sont aussi à votre écoute lorsque vous les appelez.

Nous sommes allés à la rencontre de six d’entre eux au centre sophia de Nice, pour connaître leur quotidien d’infirmiers pas comme les autres.

« Être infirmier sophia, c’est être infirmier autrement », résume Frédéric, infirmier sophia depuis 2014, année du démarrage de l’accompagnement des patients asthmatiques. Pour Frédéric, « c’est un métier prenant, en perpétuel renouvellement ». Il accorde une importance particulière « au tout premier appel, qui ouvre la porte sur la suite de l’accompagnement ». Danièle dite « Dany », arrivée en 2010 quand le service proposait alors uniquement un accompagnement autour du diabète, aquiesce et souligne « le travail de fond que cela représente, d’aider les personnes à réfléchir elles-mêmes aux choses qu’elles peuvent faire évoluer dans leur quotidien pour mieux vivre avec la maladie. »

Un travail de longue haleine et de patience : « Il faut du temps », admet Aline, infirmière sophia depuis 2015. « C’est un travail de fourmi, mais on arrive à créer un vrai lien. » Pour cela, tous s’appuient sur le « collectif », « on se nourrit des expériences des uns et des autres », dit Dany. « On sait que c’est ensemble, entre nous et avec les adhérents, que le travail se fera », appuie Frédéric.

Une relation de confiance qui s’installe

Tous insistent sur l’importance du lien qui doit prendre place entre adhérent et infirmier. « Parfois, des sujets qui peuvent être délicats pour les adhérents sont abordés. Notre rôle avant toute chose, c’est qu’il y ait une vraie confiance entre nous : alors seulement, on peut parler de tout », annonce Régine, infirmière sophia depuis 2013. Marie-Pierre, dite « Mapi », arrivée 3 ans plus tôt au sein du service, renchérit : « on prend le temps de parler, le temps qu’il faut pour trouver des solutions avec nos adhérents ». « On est cette voix qui les écoute, et qui tente de libérer la parole des adhérents. On réfléchit ensemble pour trouver une solution à chaque problème », dit Dany.

Frédéric est d’accord : « on est là pour écouter, pas pour juger ». Ce lien créé avec l’adhérent leur permet de jouer un rôle d’accompagnement complémentaire vis-à-vis du médecin. « On est un peu la courroie de transmission des médecins » poursuit Frédéric. « On peut préparer les rendez-vous avec les adhérents que l’on sent un peu bloqués, on se charge du complément d’information qui peut inciter à changer les habitudes ».

Des résultats qui font du bien

« C’est très valorisant d’aider les personnes, et de voir qu’elles ont pu évoluer dans leur manière de gérer leur maladie », dit Jean-Claude, présent depuis les débuts du service en 2008. « On sait que c’est pesant, que le est une vraie contrainte pour beaucoup de nos adhérents, qui pour certains ont pris l’habitude d’être essoufflés, ils pensent que ce n’est pas grave. Mais quand on parvient à faire comprendre la nécessité du que leur a prescrit leur médecin, qu’ils le prennent pendant plusieurs semaines, ils se rendent compte qu’ils respirent mieux. On sait alors qu’on a réussi à vraiment les aider » se réjouit Mapi, qui conclut « c’est finalement ça l’important : ce lien que l’on réussit à créer, ces solutions que l’on trouve ensemble. »

 

Services en ligne
Services en Ligne: 
Service sophia
Connaissez-vous sophia, le service d'accompagnement pour mieux vivre avec de l'asthme ? Informations sur la maladie, conseils pratiques, soutien personnalisé par des infirmiers...