Asthme et environnements : identifier et se protéger des facteurs déclenchant des crises d’asthme

14 octobre 2021
De nombreux facteurs au sein de différents environnements peuvent déclencher des crises d'asthme. Retrouvez nos conseils pour apprendre à les identifier et aménager votre domicile et votre lieu de travail en conséquence. Découvrez aussi comment vous protéger des allergènes en extérieur.

Asthme et environnements : savoir identifier et se protéger des facteurs déclenchant des crises d’asthme

De nombreux facteurs au sein de différents environnements peuvent déclencher des crises chez les personnes atteintes d’asthme. Afin de les éviter, retrouvez nos conseils pour apprendre à identifier les facteurs auxquels vous êtes sensible et aménager votre domicile et votre lieu de travail en conséquence. Découvrez également comment vous protéger des allergènes en extérieur.

1) Identifier les facteurs déclenchant les crises d’asthme

Les facteurs susceptibles de déclencher ou d’aggraver des crises d’asthme sont nombreux et peuvent varier d’une personne à l’autre : acariens, poussières, pollens, fumée du tabac, pollution atmosphérique, virus.... Le stress ou l’activité physique intense peuvent aussi les déclencher.

Pour identifier ces facteurs, votre médecin recherchera les circonstances de survenue de vos crises (lieu, type d’activité pratiquée, conditions météorologiques, etc.). Si un facteur particulier est soupçonné, il pourra éventuellement procéder à des examens complémentaires afin de confirmer son diagnostic.

Agir efficacement sur son environnement nécessite de bien connaître son asthme.

2) Comment se protéger ?

Chez soi

Améliorez la qualité de l’air à votre domicile en réduisant la quantité d’allergènes qui déclenchent vos crises :

  • Contre les acariens : choisissez des oreillers et couettes en matière synthétique plutôt qu’en duvets ou plumes et recouvrez votre matelas d’une housse hermétique. Préférez des sols lisses (carrelages, parquets) aux moquettes ou tapis, dépoussiérez vos meubles avec un chiffon humide
  • Contre les moisissures : conservez une température ambiante inférieure à 20 °C. N’oubliez pas d’aérer quotidiennement votre habitation et de ventiler les pièces produisant de l’humidité, notamment la cuisine et la salle de bain. Si des taches d’humidité apparaissent, nettoyez-les à l’eau de javel, et cherchez les causes. Supprimez les bacs à réserve d’eau des plantes d’intérieur si vous en avez.
  • Certains poils d’animaux peuvent aussi être source d’allergies et de crises d’asthme. Si vous possédez un chien par exemple, il est conseillé de le laver régulièrement et de le brosser à l’extérieur.
  • Contre les cafards : ils prolifèrent sous les éviers ou lavabos, dans les plinthes, les ordures, les placards…aussi , jetez vos sacs-poubelle et les cartons d’emballage alimentaire dès que possible, et privilégiez les boîtes hermétiques pour stocker vos aliments.
  • D’autres facteurs irritants peuvent aggraver votre asthme, quelles que soient leurs origines : la fumée de tabac, les composés organiques ou encore les gaz de combustion. Restez donc vigilants en entretenant vos appareils à gaz ou optez plutôt pour des plaques électriques.

Sur son lieu de travail

Si votre asthme est déclenché ou aggravé sur votre lieu de travail, cela peut être un asthme professionnel. Dans ce cas, rapprochez-vous de votre médecin du travail qui établira le diagnostic et la conduite à tenir.

A l’extérieur

Même s’il est difficile de contrôler la qualité de l’air, il est possible de se protéger des allergènes présents. Afin de prévenir l’arrivée de la saison des pollens, aérez votre logement tôt le matin et tard le soir, secouez vos vêtements à l’extérieur après une sortie pour éviter d’en introduire chez vous. Pensez aux lunettes de soleil pour limiter le contact des pollens avec vos yeux, ainsi qu’au port d’un chapeau. Vous pouvez également vous renseigner sur la quantité des pollens présents et contrôler la qualité de l’air avant de sortir de chez vous (pour être informé en temps réel sur les pics de pollinisation dans votre région et connaître les végétaux « à risque », consultez la carte de vigilance aux pollens sur le site pollens.fr). Par ailleurs, Il est déconseillé de pratiquer une activité physique Si l’air est froid et sec, et en cas de pollution.

Agir sur votre environnement vous permet de limiter vos crises et vous aide à mieux contrôler votre pathologie. Une fois que vous avez identifié les facteurs auxquels vous êtes sensible, vous pouvez mettre en place les différentes méthodes qui viendront les diminuer.

A savoir :

La grippe est une maladie qui peut entraîner une inflammation des voies respiratoires favorisant l’apparition de crises d’asthme. Il est conseillé à toutes les personnes asthmatiques de se faire vacciner chaque année afin de mieux se protéger.