Bien utiliser son inhalateur

18 mai 2017
L’inhalation de médicaments est la méthode la plus efficace en cas d’asthme car elle permet de délivrer le traitement directement au niveau des bronches. Elle nécessite une bonne utilisation de son inhalateur. En cas de difficulté, vous pouvez contacter votre médecin ou votre pharmacien.

À quoi sert un inhalateur pour l’asthme ?

L’inhalateur est un petit dispositif qui permet de délivrer des bouffées d’un médicament directement dans les bronches.

Il contient des médicaments différents selon le but recherché :

  • lors d’un traitement de crise (encore appelé traitement de secours), l’inhalation soulage une crise d’asthme en dilatant rapidement les bronches. Même en cas de prises répétées (exacerbation), les effets indésirables sur l’organisme sont limités ;
  • lors d’un traitement de fond, le ou les médicaments sont à prendre tous les jours pour éviter de nouvelles crises, agissant notamment sur l’inflammation chronique des bronches. Pour ce traitement, (notamment les corticoïdes inhalés), une faible dose, délivrée directement dans les poumons permet d’éviter les effets indésirables sur l’organisme.

Les bénéfices de l’inhalation :

  • la dose efficace est beaucoup plus faible que la prise d’un traitement sous une autre forme (comprimés, injection, etc.), en agissant directement au niveau des bronches ;
  • le médicament passe peu dans le sang et l’organisme, limitant ainsi les effets secondaires ;
  • il agit rapidement car le médicament est délivré directement au niveau des bronches et n’a pas besoin d’être digéré et transporté pour agir.
Les traitements médicamenteux de l’asthme sont-ils toujours inhalés ?

Les traitements médicamenteux de l’asthme sont le plus souvent délivrés par l’intermédiaire d’un inhalateur. Cependant, il peut arriver que l’on utilise des comprimés en complément d’un traitement inhalé, ou bien un traitement injectable dans certains cas d’asthme sévère résistant.

Quels sont les principaux types d’inhalateurs ?

Il existe différents types d’inhalateurs.

L’aérosol-doseur pressurisé contient un médicament en suspension dans un liquide que l’on vaporise grâce à un flacon pulvérisateur. Il est propulsé par un gaz. Une pression sur le flacon permet de libérer la dose précise de médicament pour une bouffée. Il nécessite une bonne coordination main-bouche : la pression sur la cartouche et l’inspiration se font simultanément.

En cas d’exacerbation chez l’adulte ou de difficulté de manipulation, une chambre d’inhalation est utilisée. Elle facilite la prise des aérosols-doseurs pressurisés en supprimant la coordination main-bouche.

Elle est composée de deux parties : un réservoir qui s’emboîte sur l’aérosol, l’autre qui se place sur la bouche. L’aérosol-doseur auto-déclenché permet la délivrance du médicament de façon automatique en inspirant lentement.

Le médicament se présente sous forme de poudre sèche dosé dans une capsule ou dans le dispositif de l’inhalateur. La dose de médicament est libérée avant chaque utilisation ; pour ce faire et selon le système utilisé, il peut s’agir de perforer une capsule, d’appuyer sur un bouton pressoir (comme pour les aérosols-doseurs), de tourner une molette ou d’ouvrir le dispositif. Une profonde inspiration permet l’inhalation.

Il existe de nombreux modèles d’inhalateurs de poudre sèche : en mono-dose (gélule à insérer dans le dispositif avant inhalation) ou multi-dose (réservoir avec nombreuses doses). Ces derniers sont équipés d’un compteur de doses pour faciliter une prise exacte des doses. Ce compteur permet de voir quand l’inhalateur est presque vide et donc, à renouveler.

Ces inhalateurs craignent l’humidité. Il ne faut pas souffler dans le dispositif, ne pas le laver et le garder au sec.

Ces appareils produisent un mélange d’air et d’eau qui contient le médicament. Celui-ci est projeté sous forme de fines gouttelettes et inhalé à l’aide d’un masque ou d’un embout.

Optimiser l’efficacité de votre traitement

Votre médecin choisit avec vous le type d’inhalateur qui vous convient le mieux.

Il est important :

  • de demander à votre médecin et/ou à votre pharmacien de vous montrer comment utiliser votre inhalateur. Vous pouvez l’utiliser une première fois en leur présence ;
  • d’apprendre à repérer à quel moment remplacer votre inhalateur avant qu’il ne soit vide.

La marche à suivre pour une bonne utilisation de son inhalateur

La technique d’utilisation dépend du type d’inhalateur. Cependant, les trois consignes suivantes sont valables pour tous les types d’inhalateurs.

Pour que le médicament inhalé soit efficace, il faut qu’une dose suffisante atteigne les bronches. C’est pourquoi il est nécessaire d’expirer d’abord à fond, avant d’utiliser l’inhalateur. Bien vider vos poumons permet de les préparer à recevoir une quantité plus importante de médicament. Une expiration insuffisante ne permet pas de réaliser ensuite une inspiration profonde ; le médicament n’arrive alors pas aux bronches.

Après avoir effectué une expiration complète et placé l’inhalateur dans votre bouche, il vous faut prendre une profonde inspiration. L’air inspiré contient les particules du médicament.

Une inspiration trop courte ne permet pas au médicament d’arriver dans les bronches, par contre il se dépose dans la gorge et le larynx. Le traitement n’est alors pas efficace sur l’asthme et des effets indésirables locaux au niveau oto-rhino-laryngologie (ORL) surviennent, notamment avec les corticoïdes inhalés : voix rauque, mycose de la bouche…

Pour que le médicament agisse, il est important de le conserver dans les bronches quelques secondes. Après l’inhalation, il vous faut essayer de compter jusqu'à 10, en gardant les poumons gonflés, avant d’expirer.

Si l’apnée n’est pas suffisamment longue, le médicament n’est pas resté assez longtemps en contact avec les bronches pour agir efficacement.

En cas de prise de corticoïdes inhalés, il est aussi recommandé de se rincer la bouche avec un verre d’eau afin d’éviter les mycoses buccales.

Les 3 étapes pour bien inhaler

Schéma : utilisation d'un inhalateur
Les conseils de votre pharmacien

Que ce soit votre premier traitement par corticoïdes inhalés ou que vous soyez sous corticoïdes inhalés depuis longtemps, votre pharmacien peut vous accompagner dans l'instauration et le suivi de votre traitement.

Votre pharmacien peut aussi vous aider à l'occasion d'entretiens dédiés :

  • il vous accompagne dans le suivi du traitement prescrit par votre médecin ;
  • il vous explique la manipulation du dispositif d'inhalation ;
  • il vous donne des conseils pour l'application de gestes simples qui vous aident à mieux vivre avec votre traitement et votre asthme.

Pour bénéficier de cet accompagnement personnalisé, confidentiel et gratuit, parlez-en à votre pharmacien.

L’utilisation des principaux types d’inhalateurs en images

Les inhalateurs permettent d'administrer les doses de médicament directement dans les bronches. Leur bonne utilisation est essentielle pour l'efficacité du traitement.

Le Professeur Molimard (CHU de Bordeaux) détaille dans ces vidéos les conseils d'utilisation des principaux types d'inhalateurs.

© Mathieu Molimard

© Mathieu Molimard

© Mathieu Molimard

© Mathieu Molimard

© Mathieu Molimard

© Mathieu Molimard

© Mathieu Molimard

© Mathieu Molimard

© Mathieu Molimard

Sources
  • Global intiative for asthma (GINA). Global Strategy for Asthma Management and Prevention (2016 update). Site internet : Ginasthma. Bethesda (Etats-Unis), Genève (Suisse) ; 2016 [consulté le 21 octobre 2016]
  • Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé. Éducation thérapeutique du patient asthmatique - Adulte et adolescent. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2001 [consulté le 21 octobre 2016]
  • Raherison C, Bourdin A, Bonniaud P, Deslée G, Garcia G, Leroyer C, et al. Mise à jour des recommandations (2015) pour la prise en charge et le suivi des patients asthmatiques adultes et adolescents (de 12 ans et plus) sous l’égide de la Société de pneumologie de langue française (SPLF). Rev. Mal. Respir. 2016;33(4):279-325.
Services en ligne
Services en Ligne: 
Service sophia
Connaissez-vous sophia, le service d'accompagnement pour mieux vivre avec de l'asthme ? Informations sur la maladie, conseils pratiques, soutien personnalisé par des infirmiers...
Annuaire santé
L'annuaire des professionnels de santé et des établissements de soins pour trouver les adresses, les horaires de consultation, les actes pratiqués et les tarifs moyens.