Le diagnostic de l’asthme

11 mars 2017
En cas de signes évoquant un asthme, le médecin traitant réalise un premier bilan médical. Il prescrit une mesure du souffle pour confirmer le diagnostic d’asthme.

Un premier bilan médical en cas d’asthme

Le médecin traitant effectue un premier bilan médical qui permet :

  • de faire le point sur les symptômes et leur évolution ;
  • de rechercher les facteurs favorisants et les antécédents familiaux prédisposant à l’asthme.

Ce bilan repose sur un examen clinique et un interrogatoire complet. Les questions concernent :

  • les symptômes présentés lors des crises, leur fréquence, leur intensité, leur évolution ;
  • l’existence d’antécédents familiaux d’asthme ;
  • vos habitudes de vie : tabac, activité physique… ;
  • les circonstances dans lesquelles les crises se déclenchent (à domicile, sur le lieu de travail, pendant un pic de pollution extérieure, dans une situation de stress, etc.) ;
  • les autres maladies éventuelles (rhume des foins, sinusite, obésité, gastro-œsophagien...)
Comment aider votre médecin à identifier les facteurs qui déclenchent vos crises d’asthme ?

Vous pouvez essayer d’identifier ceux auxquels vous êtes sensible en notant les circonstances dans lesquelles vos crises se déclenchent :

  • l’activité que vous exerciez alors ;
  • le lieu où votre crise s’est déclenchée ;
  • les conditions météorologiques ;
  • le mois de l’année, etc.

Ces éléments aident votre médecin à poser son diagnostic.

La mesure du souffle

Pour confirmer le diagnostic puis suivre l’asthme, des tests respiratoires sont réalisés : les épreuves fonctionnelles respiratoires (EFR). Ils fournissent une évaluation précise du souffle.

Plusieurs types d’explorations fonctionnelles respiratoires permettent de mesurer le souffle. Ils sont réalisés par un pneumologue ou un allergologue, à son cabinet ou dans un laboratoire spécialisé.

L’interprétation des résultats des EFR se base sur la comparaison des valeurs obtenues à des valeurs définies pour une personne sans maladie respiratoire au profil identique (même âge, sexe et taille).

Examen de base pour évaluer la fonction respiratoire chez une personne asthmatique, il est le plus pratiqué. La spirométrie est rapide et non douloureuse. Elle aide au diagnostic d’asthme en montrant qu’il existe une obstruction des bronches qui diminue sous traitement d’action rapide (traitement de la crise ).

La spirométrie consiste à mesurer, pendant plusieurs respirations, la quantité d’air que peuvent contenir les poumons (volume) et celle que le patient est capable d’inspirer ou de souffler en un temps donné (débit). Le patient respire uniquement par la bouche (parfois aidé par le port d’un pince-nez) à travers l’embout d’un tuyau relié à l’appareil de mesure, le spiromètre.

L’examen est répété après inhalation d’un d’action rapide, qui permet d’ouvrir les bronches et de faciliter le passage de l’air dans les poumons. C’est le test de réversibilité.

Cet examen permet une évaluation plus complète des capacités respiratoires. Totalement indolore, il se déroule dans une cabine vitrée où le patient est assis et souffle dans un embout comme dans un spiromètre.

Dans de rares cas, un test de provocation bronchique est réalisé, lorsqu’une personne présente des symptômes évoquant un asthme, mais que les résultats de la spirométrie (ou la pléthysmographie) sont normaux. Ce test évalue le degré de réactivité des bronches. Le patient inhale des substances comme l' ou la qui font réagir les bronches et provoquent une crise d’asthme.

Sources
  • Global intiative for asthma (GINA). Global Strategy for Asthma Management and Prevention. (2016 update). Site internet : Ginasthma. Bethesda (Etats-Unis), Genève (Suisse) ; 2016 [consulté le 8 septembre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). La prise en charge de votre maladie, l'asthme - Vivre avec un asthme - Guide Affection longue durée. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 8 septembre 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM). Asthme. Site internet : INSERM. Paris ; 2015 [consulté le 8 septembre 2016]
  • Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Le point des connaissances sur… L'asthme professionnel. Site internet : INRS. Paris ; 2015 [consulté le 8 septembre 2016]
  • Société de pneumologie de langue française. Recommandations SPLF pour la pratique clinique concernant les explorations fonctionnelles respiratoires 2008-2010. Rev. Mal. Respir. 2011;28(9):1183-92.
  • Recommandations SPLF (2015) : Mise à jour des recommandations pour la prise en charge et le suivi des patients asthmatiques adultes et adolescents (12 ans et plus)