Avec un asthme bien contrôlé, il y a moins de risque d’avoir une forme grave de la Covid-19

08 juillet 2020
Lorsque l’asthme n’est pas sévère et qu’il est bien contrôlé le risque de développer une forme grave de la Covid-19 est le même que dans la population générale.

Appliquer les gestes barrières et maintenir le contrôle de son asthme pour limiter le risque de développer une forme grave de la Covid-19

Respecter les gestes barrières est la meilleure façon de vous protéger du virus. Il est également recommandé de limiter votre exposition aux facteurs pouvant aggraver votre asthme et vous rendre plus sensible face à la maladie.

Pour prévenir les complications liées à l’infection virale et notamment les exacerbations (crises graves) de l’asthme, il est essentiel de maintenir le contrôle de l’asthme, particulièrement dans ce contexte de . Pour cela, il est important de prendre son traitement tel que prescrit par son médecin et de le consulter sans tarder en cas d’asthme devenu symptomatique

Symptômes de l’asthme et de la Covid-19 : comment faire la différence

Toux sèche, essoufflement, oppression thoracique ou difficultés respiratoires, l’asthme et la Covid-19 ont bien quelques symptômes en commun. Si vous ressentez ces symptômes et qu’ils ne sont pas soulagés par la prise de votre traitement de crise, consultez rapidement votre médecin. S’ils sont associés à au moins un des signes suivants, c’est peut-être la Covid 19 :

  • Fièvre
  • État grippal (maux de tête inhabituels, douleurs musculaires, fatigue intense inexpliquée)
  • Mal de gorge, nez qui coule
  • Diarrhée
  • Une perte d’odorat sans sensation de nez bouché
  • Une perte du goût des aliments

Covid-19 et traitements de l’asthme

Encore une fois, il est important de continuer à prendre vos médicaments comme prescrits par votre médecin. Les corticoïdes inhalés, de référence, permettent de maintenir le contrôle de l’asthme et de prévenir les complications. Ils n’ont aucun effet aggravant en cas de Covid-19.

En cas de crise, les bronchodilatateurs de courte durée d’action (BDCA) soulagent rapidement les symptômes en dilatant les bronches. Pour autant, ils n’augmentent pas le risque d’infection et ils ne favorisent en aucun cas la pénétration du virus dans les bronches.

Enfin, nous vous rappelons que les inhalateurs ou les chambres d’inhalation sont strictement personnels. Si plusieurs membres de votre famille sont asthmatiques et utilisent les mêmes traitements, nous vous recommandons de ne pas les partager afin de limiter les risques de contamination. Vous pouvez les ranger dans des pochettes séparées ou les étiqueter afin de les distinguer.