Suivi médical, vie quotidienne et en collectivité

09 mars 2017
Si votre bébé est asthmatique, respectez ses rendez-vous de suivi et son traitement. Vous pouvez contribuer aux soins en adoptant certaines mesures d’hygiène, et en limitant l’exposition de votre enfant aux allergènes. Pour faciliter sa vie en collectivité, demandez un projet d’accueil personnalisé.

La surveillance médicale en cas d'asthme du nourrisson

Essentiel, le suivi des enfants asthmatiques de moins de 3 ans est assuré par le médecin traitant ou le pédiatre, et par un pneumologue si nécessaire. Voici quelques conseils pour contribuer à son bon déroulement :

  • ne manquez aucune consultation de contrôle, même si votre enfant se porte bien au moment du rendez-vous, et suivez les recommandations du médecin ;
  • veillez à ce que votre nourrisson prenne tous les médicaments prescrits, en respectant les intervalles entre les prises et la durée de traitement ;
  • ayez toujours sur vous le produit à administrer en cas de crise (n’oubliez pas également de mettre le produit à disposition des personnes qui gardent votre enfant, même pour une courte durée) ;
  • ne donnez pas de médicaments à votre enfant de votre propre initiative, sans avis médical ;
  • essayez de reconnaître et d’éviter tout ce qui déclenche les crises d’asthme (ex. : infections virales ; froid ; allergènes tels que la poussière abritant des acariens, les moisissures, le pollen, les poils d’animaux domestiques, etc.) ;
  • apprenez à utiliser la chambre d’inhalation ou le nébuliseur.
Un plan d’action personnalisé

Avec votre médecin, vous pouvez réaliser un plan d’action personnalisé écrit vous permettant d’adapter le traitement en fonction des symptômes de votre enfant et de vous aider à identifier les situations d’urgence. Parlez-en à votre médecin.

Les cas où il faut de nouveau consulter en urgence

Une consultation médicale rapide s’impose dans l’une ou l’autre des situations suivantes :

  • votre enfant a une respiration sifflante et le ne lui procure aucun soulagement, même 15 à 20 minutes après utilisation ;
  • le médicament semble agir sur les sifflements, mais pour une courte durée seulement ;
  • votre bébé a besoin du plus souvent que toutes les 4 heures ;
  • le produit semble agir sur la respiration sifflante mais, au bout de 2 à 3 jours, l’asthme ne s’améliore pas (ex. : votre enfant continue d’utiliser le 4 à 6 fois par jour) ;
  • les symptômes persistent ou réapparaissent malgré le prescrit ;
  • la crise vous paraît inhabituelle (ex. : votre enfant semble épuisé ou réagit peu à vos stimulations, il est très gêné pour respirer et ne boit pas bien ses biberons) ;
  • une exacerbation sévère survient (symptômes aigus durant plus de 24 heures).

Les précautions à prendre au quotidien

En complément du traitement, vous pouvez aider votre enfant en lui évitant toute exposition à des irritants comme le tabac, qui aggrave l’asthme. Si vous fumez, il est important d’essayer arrêter.

Par ailleurs, en période d’infection virale, renforcez les mesures d'hygiène (en particulier si vous-même ou un membre de l’entourage êtes malade) :

  • toussez ou éternuez dans le pli de votre coude ou dans un mouchoir en papier, puis jetez celui-ci ;
  • lavez-vous souvent les mains avec du savon ou une solution hydro-alcoolique (et si possible après vous être mouché, avoir toussé ou éternué) ;
  • n'embrassez pas votre enfant sur le visage ;
  • protégez-le en portant un masque ;
  • évitez qu’il ne s'approche trop près des personnes malades ;
  • lavez le nez de votre enfant lorsqu'il est atteint de rhinopharyngite ;
  • dès que votre enfant a 2 ans, apprenez-lui à se laver les mains correctement et fréquemment, en savonnant bien les espaces entre les doigts ;
  • coupez souvent les ongles de votre bébé pour qu'ils restent propres.

De plus, si votre enfant est allergique, limitez l’exposition aux allergènes par plusieurs précautions :

  • utilisez des housses anti-acariens et lavez souvent la literie ;
  • supprimez si possible les moquettes et tapis ;
  • éradiquez les blattes et les moisissures ;
  • interdisez aux animaux la chambre de votre enfant, voire l’ensemble de votre logement ;
  • munissez-vous d’un aspirateur équipé d’un filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air), qui retient les plus petits allergènes (acariens, pollens, moisissures, etc.) ;
  • investissez dans un appareil purificateur d’air.

La vie en collectivité du nourrisson asthmatique

Même s’il présente un asthme, votre enfant peut être accueilli en crèche, halte-garderie ou école maternelle.

Dans la plupart des cas, il sera indispensable d’établir avec la structure en question un projet d’accueil personnalisé (PAI). Il s’agit d’un document écrit qui précise les adaptations apportées à la vie de l'enfant pendant son temps de présence dans l'établissement. Le PAI indique notamment, le cas échéant :

  • les régimes alimentaires à appliquer ;
  • les aménagements d'horaires ;
  • les dispenses d’activités incompatibles avec la santé de l'enfant, et les activités de substitution proposées.

Ce document est élaboré à la demande de la famille, lors d’une réunion de concertation réunissant :

  • les parents ;
  • le directeur de la collectivité ;
  • le médecin scolaire ou celui de la structure d’accueil.

Le PAI est rédigé à partir des données transmises par le médecin qui soigne l’enfant, en collaboration avec l’équipe éducative. Il ne dégage pas les parents de leurs responsabilités.

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Asthme de l'enfant de moins de 36 mois : diagnostic, prise en charge et traitement en dehors des épisodes aigus. Site internet : HAS. Saint-Denis-La Plaine (France) ; 2009 [consulté le 11 mars 2015]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Asthme : des recommandations pour le nourrisson et le jeune enfant. Site internet : Webzine de la HAS. Saint-Denis-La Plaine (France) ; 2010 [consulté le 11 mars 2015]
  • Hôpital de Montréal pour enfants. L’asthme chez l’enfant. Site internet : Hôpital de Montréal pour enfants. Montréal (Canada) ; 2006 [consulté le 11 mars 2015]
  • Périnatalité. Bronchiolite, Asthme. Site internet : Périnatalité. Montpellier (France) ; 2013 [consulté le 11 mars 2015]
  • Asthma and Allergy Foundation of America (AAFA). Asthma in Infants. Site internet : AAFA. Landover (États-Unis) ; 2005 [consulté le 11 mars 2015]
  • Service-Public.fr. Qu'est-ce qu'un projet d'accueil individualisé (PAI) ? Site internet : Service-Public.fr. Paris ; 2013 [consulté le 11 mars 2015]
  • Revue des maladies respiratoires. Prévention secondaire et tertiaire de l’asthme allergique de l’enfant. Site internet : Société Pédiatrique de Pneumologie et Allergologie. Paris ; 2010 [consulté le 11 mars 2015]