Asthénie (fatigue) : définition, symptômes et causes

28 janvier 2021
L’asthénie, communément appelée fatigue, est un symptôme fréquent. Elle devient anormale lorsqu’elle perdure malgré le sommeil et le repos. Elle peut être passagère et réactionnelle (après un surmenage, lors d'une infection brève…), ou durable, en lien avec une maladie chronique ou une souffrance psychique.

Qu’est-ce que l’asthénie ?

Faire la différence entre une fatigue "normale" et une fatigue anormale ou asthénie

Se sentir fatigué après un effort physique ou une activité intellectuelle intense est normal, dans la mesure où cette sensation disparaît en se reposant.

L’asthénie est une fatigue anormale lorsqu’elle subsiste même après le repos (ou lorsqu'elle ne disparaît que partiellement). Elle provoque la sensation désagréable et pénible d’être incapable de mener à bien ses activités quotidiennes. La personne souffrant d’asthénie ressent ainsi un déséquilibre entre ce qu’elle doit accomplir et ce qu’elle se sent capable de faire.

Souvent, on emploie aussi à ce sujet les termes suivants :

  • lassitude ;
  • faiblesse ;
  • perte de force ;
  • inefficacité intellectuelle ;
  • épuisement ;
  • manque de ressort ou d’énergie ;
  • impression d’être toujours fatigué, "lessivé", épuisé, "vidé", etc.

Si ces symptômes se prolongent durant plus de six mois, on parle d’asthénie chronique.

La fatigue : une plainte fréquente

10 à 25 % des personnes qui consultent un médecin généraliste se plaignent d’être toujours fatiguées. 6 à 7 % voient le médecin essentiellement pour ce motif, les femmes étant davantage concernées.

Pourquoi est-on fatigué(e) ?

La fatigue peut être due à un problème de santé du corps, de santé psychique ou être réactionnelle à l'environnement. Bien souvent, elle résulte d’une intrication de ces différents facteurs.

La fatigue réactionnelle

Temporaire, elle trouve son origine dans des perturbations du mode de vie, par exemple :

  • une insuffisance de repos :
    • manque de sommeil (couchers tardifs par exemple) avec épisodes de somnolence dans la journée,
    • sommeil irrégulier en raison de décalages horaires répétés ou de réveils nocturnes d'un enfant ;
  • une inadaptation du travail : inactivité professionnelle marquée par l'ennui et la démotivation ou au contraire surmenage, épuisement professionnel ;
  • une situation de stress ; 
  • une condition physique perturbée :
    • exercices physiques intenses,
    • perte musculaire causée par le manque d'activité physique (sédentarité) ou la malnutrition ;
  • des difficultés familiales : une rupture affective, la solitude...

Les maladies infectieuses virales (grippe, mononucléose infectieuse, Covid 19, etc.), bactériennes (pyélonéphrite, tuberculose, maladie de Lyme, etc.) ou, plus rarement, parasitaires sont fréquemment à l'origine d'une fatigue qui passe avec leur guérison et la fin de la convalescence.

Une intervention chirurgicale, surtout si elle est pratiquée sous anesthésie générale, ou un accouchement sont source de fatigue.

L’asthénie psychique (psychasthénie)

C’est la fatigue la plus fréquente. Elle se manifeste par une lassitude matinale ("envie de rien", difficulté à commencer la journée), voire par d’autres symptômes associés :

  • des troubles du sommeil (insomnies) ;
  • une perte de l’élan vital, un manque d'entrain, une démotivation ;
  • une dégradation de l'état physique : diminution de l’appétit, douleurs multiples...

Le plus souvent, cette forme d’asthénie est due à une dépression, à des troubles anxieux, à une phase dépressive d'un trouble bipolaire ou à des troubles du comportement alimentaire (anorexie mentale plus particulièrement).

La fatigue due à une maladie chronique du corps

L'asthénie est présente au cours de différentes maladies chroniques :

L’asthénie liée à la prise de substances toxiques ou de médicaments

Une fatigue peut aussi être engendrée par :

  • des médicaments : , , antidépresseurs, , antalgiques, , , certains médicaments antihypertenseurs, etc. ;
  • la consommation de stupéfiants (cocaïne, lsd, etc.) ou d’alcool ;
  • une intoxication chronique au plomb (saturnisme) ou au monoxyde de carbone.

Un cas particulier : le syndrome de fatigue chronique

Cette maladie est nommée syndrome de fatigue chronique ou syndrome des yuppies (young urban professionals). Elle se déclare brusquement, le plus souvent chez des personnes de 35 ans environ, très investies dans leurs activités quotidiennes.

Les symptômes se prolongent plus de six mois et peuvent être variés :

  • asthénie permanente ;
  • fatigabilité profonde ;
  • intolérance à la position debout ;
  • survenue de malaises après l'effort ;
  • troubles de la mémoire et de la concentration ;
  • douleurs musculaires et articulaires, mal systématisées, compatibles avec les critères d’une fibromyalgie ;
  • symptômes de type "infectieux" : adénopathies (augmentation du volume des ganglions lymphatiques), pharyngite, fièvre modérée et sensation de "chaud/froid".

Cette maladie a un fort impact socioprofessionnel.

Les causes en seraient multiples : une infection (due à un herpès virus, à une bactérie de type Borrelia ou Brucella, etc.), des problèmes immunologiques et des troubles psychologiques.

  • Grasland A, Mahé I. Asthénie. Traité de Médecine AKOS. Elsevier Masson. 2014;9(4):1–9
  • Gonthier A, Favrat B. Syndrome de fatigue chronique. Rev Med Suisse. 2015;11:2236-42
  • Collège des enseignants de médecine interne. Asthénie. Site internet : Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2013 [consulté le 28 janvier 2021]
  • Cathébras P, Killian M, Goutte J. Asthénie. Traité de médecine AKOS. Elsevier Masson. 2015;18(4):1-7
  • National Health service. Sleep and tiredness. Site internet : NHS. Londres ; 2018 [consulté le 28 janvier 2021]