Arthrose de la hanche : définition et facteurs favorisants

09 mars 2017
L'arthrose de la hanche, ou coxarthrose, est une usure puis une destruction du cartilage de l'articulation située en haut de la cuisse, entre le fémur et le bassin (articulation coxo-fémorale). C'est une maladie chronique souvent gênante au quotidien.

Qu’est-ce que l’arthrose de la hanche ?

L'arthrose de la hanche est une détérioration du cartilage articulaire de l'articulation coxo-fémorale, articulation entre l'os de la cuisse (le fémur) et le bassin.

Elle est très invalidante car elle touche, comme celle du genou, de grosses articulations qui portent le poids du corps. Le dysfonctionnement de l'articulation coxo-fémorale peut provoquer une gêne importante à la marche. L'arthrose peut évoluer lentement (sur plus de dix ans) ou devenir invalidante plus rapidement.

La coxarthrose est trois fois moins fréquente que l'arthrose du genou.

Ostéoporose et arthrose, deux maladies différentes

Il ne faut pas confondre ostéoporose et arthrose, deux maladies fréquentes après 60 ans :

  • L'ostéoporose est une maladie diffuse du squelette caractérisée par une diminution de la densité des os. Elle peut entrainer des fractures.
  • L'arthrose est une usure puis une destruction du cartilage des articulations. Elle est douloureuse et diminue la mobilité articulaire.

Quelques chiffres clés :

  • Seulement 3 % de la population de moins de 45 ans a de l’arthrose, 65 % après 65 ans et 80 % au-delà de 80 ans.
  • La coxarthrose représente 10 % des localisations de l'arthrose.
  • Deux tiers des arthroses de la hanche sont primitives et surviennent souvent après 60 ans. Un tiers des coxarthroses sont secondaires et apparaissant plus tôt. En général, elles sont favorisées par une anomalie de la hanche qu'il faut dépister à temps.

Fréquence de l'arthrose constatée sur les radios, dans la tranche d'âge 65-75 ans

Schéma : fréquence de l'arthrose constatée sur les radios, dans la tranche d'âge 65-75 ans.

 

La coxarthrose : une maladie du cartilage articulaire puis de toute l'articulation coxo-fémorale

Elle débute par une dégénérescence du cartilage, puis évolue vers l'atteinte de toutes les structures de l'articulation et, en particulier, de l'os situé sous le cartilage. Néanmoins, le vieillissement normal du cartilage au cours de la vie ne peut pas provoquer à lui seul une arthrose.

Un cartilage articulaire de bonne qualité est indispensable à la mobilité de l'articulation

Les extrémités osseuses qui composent une articulation sont recouvertes de cartilage. Ce cartilage permet aux deux os de glisser l'un sur l'autre.
Le cartilage est constitué d'un gel de grosses molécules, qui ont la particularité d'être très avides d'eau (un peu comme des éponges). Ces molécules sont maintenues à l'intérieur d'une « sorte de filet » inextensible.

L'articulation est entourée d'une capsule (sorte d'enveloppe), tapissée intérieurement par la membrane synoviale. Cette dernière sécrète un liquide qui « lubrifie » l'articulation et nourrit le cartilage.

L'arthrose est une maladie à part entière, déclenchée par un excès de pression sur le cartilage qui aboutit à une rupture du filet. Des fragments du cartilage fragilisé se détachent dans la cavité articulaire comme des grains de sable. La membrane synoviale devient inflammatoire. En réaction à cet excès de pression, l'os situé sous le cartilage prolifère et produit une collerette osseuse autour de l'articulation : les ostéophytes. Cette prolifération d'os s'appelle l'ostéophytose.

Les douleurs de l'arthrose ne proviennent pas du cartilage endommagé mais de l'inflammation de l'articulation.

Lésions articulaires dues à l'arthrose : exemple de l'articulation du genou

Schéma : lésions articulaires dues à l'arthrose : exemple de l'articulation du genou

Les facteurs favorisant l'arthrose de la hanche

L'arthrose de la hanche peut être primitive (sans cause anatomique ou traumatique) ou secondaire, c'est-à-dire apparaître suite à une malformation ou une maladie.

L'arthrose de la hanche primitive peut être favorisée par :

  • le surpoids et l'obésité ;
  • une surcharge sur les articulations (port fréquent de charges lourdes au travail ou lors d'activités sportives) : le surmenage des ligaments et des articulations entraîne des microtraumatismes ;
  • l'âge : l'arthrose de la hanche primitive survient en général après 60 ans ;
  • le sexe et le statut hormonal : les femmes, surtout après la ménopause, sont plus touchées que les hommes ;
  • les antécédents familiaux d'arthrose pourraient être un facteur de risque (des facteurs génétiques ont formellement été établis pour les arthroses de la main et du genou).

L'arthrose de la hanche secondaire peut être favorisée par :

  • les anomalies anatomiques : l'articulation travaille dans de mauvaises conditions :
  • les atteintes osseuses (antécédent de fracture de la hanche ou destruction de l'os situé sous le cartilage) ;
  • les lésions ligamentaires de l'articulation de la hanche ;
  • les maladies métaboliques, inflammatoires ou infectieuses, touchant directement le cartilage ou les autres tissus de l'articulation.
Sources
  • Collège français des enseignants en rhumatologie. Arthrose. Site internet : Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2011 [consulté le 22 février 2016]
  • Société française de rhumatologie (SFR). Qu'est-ce que l'arthrose ? Site internet : SFR. Paris ; 2005 [consulté le 22 février 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Arthrose. Site internet : INSERM. Paris ; 2012 [consulté le 22 février 2016]