Définition, symptômes et diagnostic

24 avril 2017
L'angine est une inflammation des amygdales (on parle couramment d'angine rouge ou d'angine blanche selon l'aspect des amygdales). Elle est virale (le plus souvent) ou bactérienne. Le diagnostic de son origine virale ou bactérienne détermine le traitement nécessaire.

Une inflammation des amygdales

L’angine est une inflammation d’origine infectieuse des amygdales situées au fond de la gorge. Maladie le plus souvent sans gravité, elle se manifeste par un mal de gorge entraînant une difficulté à avaler et par de la fièvre (entre 38 °C et 39 °C). D'autres symptômes (toux, rhume, troubles digestifs...) peuvent également être présents.

Chaque année en France, environ neuf millions d’angines sont diagnostiquées.

Les deux grands types d'angine

Il existe deux types d’angine : l’angine virale, la plus courante, due à un virus, et l’angine bactérienne due à une bactérie, le plus souvent un " ". Le virus ou la bactérie est transmis par l’air, lors de toux ou d’éternuements, par contact physique ou par contact avec des objets eux-mêmes contaminés par des sécrétions du nez ou de la gorge (jouets, mouchoirs, téléphone, etc.)

L’angine virale et l’angine bactérienne nécessitent des traitements différents.

L’angine virale, la plus fréquente

Selon l’âge, 50 à 90 % des angines sont dues à un virus. Elles ne doivent pas être traitées par des antibiotiques, qui sont inefficaces sur les virus.

L’angine bactérienne

Le bêta-hémolytique du groupe A est la principale bactérie à l’origine des angines. Cette angine bactérienne à représente 25 à 40 % des cas chez l’enfant, et seulement, 10 à 25 % chez l’adulte. Les enfants de moins de trois ans présentent très rarement des angines bactériennes à .

© Assurance Maladie

Les symptômes de l'angine et l'examen médical

L'angine se manifeste par des douleurs de l'arrière gorge, majorées lors de la déglutition, et s'accompagne de fièvre. D'autres symptômes peuvent être associés : une rhinite, une toux, un enrouement, des maux de tête...

L’examen de la gorge permet de diagnostiquer l’angine : les amygdales sont augmentées de volume et rouges (angine érythémateuse ou plus couramment appelée angine rouge) ou couvertes d’un enduit blanchâtre (angine blanche).

L'aspect des amygdales (angine rouge ou angine blanche) ne permet pas de savoir si l'angine est virale ou bactérienne ( ). Cependant, d'autres signes peuvent orienter le diagnostic du médecin vers une angine à du groupe A : fièvre supérieure à 38 °C, ganglions du cou gonflés et douloureux, absence de toux, douleurs abdominales associées… Mais pour être certain qu’il s’agit d’une angine bactérienne à streptocoque A, le médecin doit pratiquer un test de diagnostic rapide.

Le test de diagnostic rapide de l'angine (TDR angine)

Pour diagnostiquer l’origine de l’angine, les médecins disposent du "test de diagnostic rapide de l’angine" (TDR angine). Il est mis gratuitement à disposition des médecins généralistes, des pédiatres et des ORL par l’Assurance Maladie.

En quelques minutes, lors d’une consultation, ce test permet de savoir si l’angine est une angine bactérienne à du groupe A.

Le TDR angine est indolore et simple ; il ne prend que quelques minutes.

Après son examen, le médecin fait un prélèvement au niveau des amygdales avec un écouvillon (sorte de grand coton-tige), qu’il place ensuite dans un tube qui contient un réactif. Une bandelette est immergée dans ce liquide.

Selon la couleur que prend cette bandelette, le médecin sait si l’angine est due ou non à un du groupe A.

Le test de diagnostic rapide de l'angine

Pictogramme : Test de diagnostic rapide de l'angine

Dans quels cas réaliser un test de diagnostic rapide de l'angine ?

Le test de diagnostic rapide n’est pas toujours utile :

  • Il est recommandé de le réaliser chez les enfants à partir de 3 ans. Avant 3 ans, le test est inutile car l’angine bactérienne est très rare.
  • Pour les adultes, le médecin juge de son utilité après avoir examiné le malade.

Si le test est positif, cela signifie que l’angine est due à la bactérie du groupe A et qu’un traitement par antibiotiques est nécessaire.

À l’inverse, si le test est négatif, l’angine virale ne nécessite pas de traitement par antibiotiques.

Trois points clés à retenir pour reconnaître une angine

Pour reconnaître et soigner une angine, trois points sont à connaître :

  • Vous avez de la fièvre, mal à la gorge et des difficultés à avaler. Vous souffrez peut-être d’une angine.
  • Un test de diagnostic rapide de l’angine (TDR angine) simple, immédiat et gratuit peut permettre à votre médecin d’identifier une angine bactérienne à .
  • L’angine ne nécessite pas de traitement par antibiotiques, sauf s’il s’agit d’une angine bactérienne à .
Sources
  • Fédération française d'infectiologie. Antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoires hautes de l’adulte et de l’enfant. Site internet : infectiologie.com. Paris ; 2011 [consulté le 23 mars 2016]
  • Collège français d'ORL et de chirurgie cervicofaciale. Angine de l'adulte et de l'enfant et rhinopharyngite de l'enfant. Site internet : Université médicale virtuelle francophone. Paris ; 2014 [consulté le 23 mars 2016]