Alimentation de l'enfant : aliments à consommer avec modération

Pour que l'alimentation de votre enfant soit variée et équilibrée, certains aliments sont à consommer avec modération du fait de leur forte teneur en calories ou d'un risque pour la santé.

Alimentation de l'enfant : attention aux produits sucrés

Il s'agit du sucre, des boissons sucrées, des confiseries, des pâtisseries, des crèmes desserts, des glaces, des sodas, du ketchup, des pâtes à tartiner, céréales du petit-déjeuner, etc. Ces petites douceurs qui font tant plaisir aux enfants favorisent le surpoids et la formation des caries dentaires.

La consommation de produits sucrés est un élément déterminant dans la survenue des caries, pouvant apparaître même sur les dents de lait. La quantité de sucre absorbée est en cause, mais plus encore la fréquence de consommation des aliments sucrés (le grignotage d'aliments sucrés est le facteur prépondérant). Par ailleurs, de nombreuses boissons sucrées (sodas, jus de fruits...) ainsi que des confiseries (bonbons acidulés...) ou des agrumes (citrons, oranges...) sont très acides et provoquent, s'ils sont fréquemment consommés, des érosions dentaires (usure anormale des dents).

Le sucre peut être présent dans de nombreux aliments, et pas nécessairement sous forme visible (ajout de sucre dans de nombreux plats préparés, dans certaines sauces...).

Il est important de limiter la consommation des produits sucrés et encore plus des aliments à la fois gras et sucrés. Les préparations "maison" sont souvent moins sucrées.

Ne remplacez pas le sucre par des édulcorants. Les produits édulcorés maintiennent une préférence pour le goût sucré qui  persiste à long terme.

Les produits sucrés

Infographie indiquant qu’une barre chocolatée contient l’équivalent de 5 sucres et d’1 cuillère à café d’huile ; et qu’un paquet de biscuits fourrés au chocolat contient l’équivalent de 20 sucres et de 3 à 4 cuillères à soupe d’huile

Les matières grasses : pas d'excès pour les enfants

Les matières grasses sont indispensables mais elles doivent être consommées en quantité modérée, car elles sont très caloriques et favorisent l'apparition d'anomalies des graisses dans le sang.

Quantité d’huile contenue dans une portion de frites

Infographie indiquant qu’une grande portion de frites apporte l’équivalent de 2 cuillères à soupe d’huile

Limitez la consommation :

  • d’acides gras saturés d’origine animale (viande grasse, fromage, beurre, charcuterie telles que pâtés, saucisson,etc.) La charcuterie englobe tous les types de viande transformée qu’ils soient issus du porc, du boeuf ou de la volaille. Elle n'est pas recommandée car très grasse et salée. Le jambon blanc dans cette catégorie est l’un des produits les moins défavorables sur le plan nutritionnel. En dehors du jambon blanc, les autres formes de charcuterie (saucisse, pâté, etc.) doivent être consommées de façon exceptionnelle et les tailles de portion sont adaptées à l'âge.
  • d'acides gras saturés d'origine végétale (huile de palme, palmiste, coprah, etc.)
  • et des acides gras trans issus de l’hydrogénation partielle des matières grasses (viennoiseries, pâtisseries...)

Privilégiez les cuissons de la viande, du poisson et des légumes sans matière grasse (papillote, grillade, vapeur).

Dans les autres cas, utilisez, de préférence, les matières grasses végétales qui sont source d’acides gras oméga-9 (huile d’olive), oméga -6 et oméga-3 (huile de colza, de noix) :

  • huile d'olive pour la cuisson,
  • huile de colza, de noix... pour les salades.

Évitez la cuisine à l'huile de tournesol et d'arachide ainsi qu'au beurre et réservez le beurre à une utilisation crue (une fine couche sur du pain pour une tartine). La crème et la mayonnaise sont à utiliser avec grande modération car riche en graisses.

Lorsque vous achetez un plat préparé, lisez-bien la liste des ingrédients car les graisses sont souvent présentes en quantité importante.

Le sel : une consommation modérée dès l'enfance

Le sel consommé en grande quantité peut favoriser l'augmentation de la pression artérielle.

Apprenez à votre enfant à manger peu salé en limitant la quantité de sel dans la préparation des plats. Goûtez avant de saler les plats. Utilisez des fines herbes pour parfumer vos plats.

À table, demandez-lui de toujours goûter son plat avant de le saler à nouveau.

Limitez les produits gras et salés (produits apéritifs, fromages, charcuteries, snacks salés).

Utilisez du sel iodé.

  • Programme national nutrition santé. Manger mieux à tout âge. Site internet : mangerbouger.fr. Paris. [consulté le 17 novembre 2021]
  • Institut national de recherche agronomique. Alimentation des enfants : quand les chercheurs se mettent à table. Dossier de presse. Site internet : INRA. Paris ; 2018 [consulté le 17 novembre 2021]
  • Haut Conseil de la santé publique. Avis relatif à la révision des repères alimentaires pour les enfants âgés de 0-36 mois et de 3-17 ans. HCSP. Paris ; 2020 [consulté le 17 novembre 2021]
  • Foray H, d'Arbonneau F. Alimentation et santé buccodentaire chez l'enfant. EMC - Odontologie 2015;10(1):1-7 [Article 23-400-A-01]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires