Tabac, alcool, drogues… et si on en parlait ?

05 novembre 2021
Fumer une cigarette, boire de l’alcool ou essayer une drogue : quand on est jeune, on peut être tenté de tout tester. Mais il peut être difficile de connaître ses limites et de ne pas se mettre en danger. Voici des repères pour mieux comprendre ces substances et éviter les comportements dangereux.

Tabac, cigarette électronique, chicha

Si fumer n’est pas illégal en soi, c’est vivement déconseillé car fumer peut devenir une addiction : une fois que l’on a commencé, il est difficile d’arrêter. Le mieux est de ne jamais commencer car le tabac est l’un des produits dont on devient le plus facilement accro : en savoir plus sur le tabac et la dépendance.

Chacun le sait, le tabac est mauvais pour la santé ; il diminue le bien-être et augmente le risque de nombreuses maladies : mais concrètement, quels sont les risques du tabac sur la peau, les poumons, le cœur... ?

Au quotidien, le tabac a aussi des conséquences sur la sexualité et peut être dangereux associé à certaines contraceptions. Le mieux, c’est de ne pas fumer, mais si l’on fume, quelle contraception choisir ?

Le tabac est le plus souvent fumé sous forme de cigarettes classiques ou électroniques ou avec un narguilé (chicha) dont les effets et les risques sont semblables.  Mais le tabac peut aussi être consommé de façon passive lorsqu’on inhale la fumée des autres. En plus de l’odeur désagréable dans les cheveux ou sur les vêtements, la fumée de sa cigarette ou de celle des autres présente des risques pour la santé. Le tabagisme passif qu’est-ce que c’est et pourquoi est-ce dangereux ?

Arrêter de fumer n’est pas facile mais ce n’est pas impossible ! Pour y arriver, il est important de se faire aider. Il n’est jamais trop tard, c’est toujours le bon moment. Le point sur les aides possibles et les traitements de substitution (gommes à mâcher, patch…) pour arrêter de fumer.

La consommation de tabac n’est pas toujours isolée, notamment en soirée entre amis. Elle peut être accompagnée d’un verre d’alcool ou d’autres substances (cannabis, héroïne...). Associer plusieurs substances comme alcool + cannabis ou cannabis + cocaïne est particulièrement dangereux ! Ces consommations cumulées augmentent les risques de comas, de maladies cardiovasculaires, de troubles psychiatriques et favorisent les comportements à risques. En savoir plus sur ces autres substances.

Alcool

On boit pour faire la fête, pour se sentir bien avec ses copains, pour vivre de nouvelles sensations. Pour ressentir rapidement les effets de l’alcool, on peut même être tenté de boire beaucoup en très peu de temps : c’est le binge drinking. Il peut vite faire des dégâts et amener au coma éthylique.

Consommation occasionnelle ou excessive : comment vous situez-vous ? Découvrez quelques repères de consommation.

Pour augmenter les effets de l’alcool, on peut vouloir le mélanger à d’autres produits (médicaments, cannabis..). C’est une très mauvaise idée pour sa santé.

Même à petite dose, l’alcool affecte rapidement les réflexes, la vigilance et la capacité de jugement.
L’alcool entraîne des risques importants : accident de la route, agressions, rapports sexuels à risque ou non consentis, état d'ivresse, malaises, voire coma éthylique.

Si vous vous posez des questions sur votre consommation d’alcool, que vous souhaitez la réduire ou l’arrêter, il existe des conseils simples, des structures ou des professionnels de santé pour vous aider.

Drogues et autres addictions

Pour échapper au stress, à la déprime ou pour se sentir bien, on peut être tenté d’essayer une drogue. Même testée occasionnellement, une drogue peut mener à une consommation plus régulière, voire excessive. Dans tous les cas, la consommation de drogues comme le cannabis, l’héroïne, les poppers ou les substances de synthèse présente des risques plus ou moins immédiats pour la santé.

Certains médicaments peuvent également être considérés comme des drogues si on en abuse. C’est le cas des antalgiques (médicaments contre la douleur) s’ils sont pris trop souvent en cas de douleurs qui ne passent pas. Quel est le lien entre l’utilisation de certains médicaments pour se soigner et le risque de dépendance ?

Mais la dépendance ne concerne pas que des substances : on peut devenir accro aux écrans de télévision, à son smartphone, aux jeux vidéo, aux achats… Ces addictions liées au comportement sont aujourd’hui considérées comme de vraies maladies : en savoir plus sur ces addictions comportementales.

Les aides possibles

Dans tous les cas, en cas de grossesse et pour protéger le bébé, tabac, alcool, drogues et la plupart des médicaments sont à bannir. Parlez-en à votre médecin ou votre sage-femme.

Découvrir toutes les aides disponibles pour sortir des addictions sur la page « La prise en charge des troubles addictifs ».

Trouver la bonne personne ou la bonne structure pour avoir de l’aide en consultant la page « Addictions : à qui s’adresser ? ».