Sophia diabète : j’ai bénéficié de l’accompagnement à l’activité physique

29 décembre 2020

L’activité physique régulière fait pleinement partie du traitement du diabète. Faire le ménage, marcher ou encore aller à la salle de sport ; il y a mille manières de bouger au quotidien. Vous ne savez pas par où commencer ? Depuis l’année dernière, les infirmiers-conseillers en santé du service sophia vous proposent un accompagnement téléphonique spécifique pour développer de nouvelles habitudes. Maria, jeune retraitée de 63 ans, a pu tester ce nouveau dispositif.

Deux appels par mois

« Au début, j’ai reçu un appel tous les 15 jours. Ils m’ont surtout expliqué qu’il est important de faire un peu d’exercice tous les jours. Plus on en fait, plus c’est facile. Comme ce n’était pas toujours le même infirmier qui me téléphonait, j’ai pu bénéficier de conseils différents. J’ai trouvé cela très enrichissant, explique-t-elle. J’ai choisi de faire 30 minutes de marche par jour. »

L’objectif de cet accompagnement est d’aider les adhérents à améliorer leur hygiène de vie sur le long terme. «Ces deux appels par mois m’ont permis de me rendre compte que j’étais prête à faire toute cette activité et que j’en avais besoin. Le fait d’être appelée par des professionnels de santé a été plus motivant pour moi que si j’avais reçu ces conseils par quelqu’un de ma famille. »

De nouvelles habitudes

« Aujourd’hui, je prends plaisir à aller faire ma balade quotidienne ; je profite du paysage. Cela me permet aussi de rencontrer des personnes qui ont la même routine que moi et de discuter un peu.

Même si les contacts avec les infirmiers du service sophia se sont espacés, je continue de marcher le plus souvent possible. Pendant mes vacances au Portugal, j’ai veillé à faire de l’exercice régulièrement. »

En plus des appels, les infirmiers-conseillers en santé envoient des documents pratiques sur l’activité physique. « J’ai aussi reçu un dépliant sur le renforcement musculaire, avec des exercices simples à faire avec ce qu’on a chez soi, des bouteilles d’eau par exemple. Je les fais lorsque le temps ne me permet pas de sortir. Les images me montrent quels sont les mouvements à réaliser, c’est très bien fait. »

« Depuis que je suis plus active, mon diabète est bien équilibré et mon hémoglobine glyquée (HbA1c) diminue. Lors de ma dernière consultation, ma diabétologue m’a même félicitée ! », se réjouit Maria.

L’essentiel

L’accompagnement à l’activité physique sophia

Ce programme est destiné aux adhérents diabétiques de type 2 dont le niveau d’activité physique par semaine n’atteint pas les objectifs recommandés. Vous pouvez contacter les infirmiers-conseillers en santé pour demander à être accompagné.