Les bons réflexes et la consultation médicale en cas d’acouphènes

10 mai 2017
Les acouphènes peuvent diminuer grâce à quelques mesures simples. S’ils se prolongent, deviennent difficiles à supporter et s’accompagnent d’autres symptômes, une consultation médicale est nécessaire.

Que faire soi-même en cas d’acouphènes ?

Dans 95 % des cas, les acouphènes sont temporaires et isolés c'est-à-dire non associés à d’autres symptômes. Sans gravité, ils surviennent puis disparaissent sans causer de gêne.

Toutefois, s’ils deviennent durables et gênants, voici quelques conseils :

  • évitez le silence en écoutant un bruit de fond à faible intensité (ex. : musique douce, radio). En effet, cela facilite le processus d’habituation ;
  • limitez votre consommation d’alcool : il dilate les vaisseaux sanguins et augmente le flux de sang dans l’oreille interne, amplifiant parfois les acouphènes ;
  • arrêtez de fumer : la nicotine contenue dans le tabac est un irritant qui peut aussi les accentuer ;
  • essayez de ne boire ni thé, ni café, ni soda caféiné pendant un mois. Supprimer ces excitants de votre alimentation peut en effet améliorer votre état ;
  • évitez de vous exposer à des sons forts (tronçonneuse, perceuse, marteau-piqueur, coup de fusil, moto, concerts rock) qui pourraient aggraver les acouphènes. Si vous devez le faire, utilisez des bouchons d’oreille ou un casque pour vous protéger ;
  • surélevez votre tête pour dormir. Cela améliore la circulation du sang et peut réduire vos symptômes ;
  • pratiquez un sport ou apprenez une technique de relaxation permettant d’éliminer et/ou de mieux gérer le stress ;
  • ne restez pas isolé. Au besoin, n’hésitez pas à contacter les associations de patients. Vous pouvez aussi participer à des groupes de parole ou à des ateliers thérapeutiques ;
  • lors de vos consultations médicales ou avant de prendre un médicament en vente libre, signalez systématiquement à votre médecin ou à votre pharmacien que vous souffrez d’acouphènes. Ils pourront ainsi vous indiquer quels produits peuvent être toxiques pour l’oreille.

Quand faut-il consulter en cas d’acouphènes ?

Prenez rendez-vous avec votre médecin traitant si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  • vous avez suivi les conseils indiqués précédemment, mais vos symptômes persistent et deviennent gênants au quotidien ;
  • les acouphènes sont apparus après un traumatisme de la tête ;
  • les acouphènes sont pulsatiles ;
  • les acouphènes sont associés à d’autres symptômes :
Sources
  • Londero A, Blayo A. Acouphènes : diagnostic et prise en charge. EMC - AKOS (Traité de Médecine) 2010:1-8 [Article 6-0403]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Acouphènes. Site internet : INSERM. Paris ; 2016 [consulté le 27 janvier 2017]
  • Association d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec. Acouphènes. Site internet : ORL Québec. Montréal (Canada) ; 2016 [consulté le 27 janvier 2017]
  • National Health Service. Tinnitus. Site internet : NHS. Londres ; 2015 [consulté le 27 janvier 2017]
  • Newman CW, Sandridqe SA, Bea SM, Cherian K, Cherian N, Kahn KM et al. Tinnitus : patients do not have "just live with it".Cleve Clin J Med. 2011;78(5):312-9