Sommaire : Acné

Définition, symptômes et évolution de l’acné

L'acné est une maladie de peau, touchant de nombreux adolescents et certains adultes. La présence de lésions d'acné (comédons, papules, pustules, voire nodules et kystes) a un fort retentissement sur la qualité de vie.

Comment apparaît l’acné ?

L'acné est une maladie de peau très fréquente, qui touche en premier lieu les adolescents. L’acné est plus précisément une maladie inflammatoire du follicule pilosébacé.

Chaque follicule pilosébacé est constitué d'un poil auquel est accolée une glande sébacée. Cette glande sécrète le , qui normalement, est très fluide. Il s’écoule par les pores de la peau qu’il recouvre pour la protéger.

Dans l’acné, le sébum est sécrété en excès et il devient épais. Des cellules mortes obstruent les pores de la peau. Dans cet environnement riche en graisse, une bactérie habituellement présente sur la peau, le Propionibacterium acnes, se multiplie de manière anormale. Ceci entraîne l'apparition de lésions d'acné.

Où siège l'acné ?

Chez 95 % des personnes acnéiques, le visage est la zone la plus souvent touchée par l'acné.

D'autres régions du corps peuvent être atteintes :

  • le dos (43 % des personnes acnéiques) ;
  • le cou (20 %) ;
  • la partie antérieure du thorax (20 %).

    © Société Française de Dermatologie

    Qui a de l'acné ?

    L’acné se développe aux alentours de la puberté ; elle concerne 80 % des adolescents et jeunes adultes entre 12 et 20 ans. Dans 15 à 20 % des cas environ, l'acné est sévère.

    L'acné de l’adulte, et plus particulièrement de la femme, devient de plus en plus fréquente (environ 25 % des femmes) :

    • soit elle fait suite à une acné de l'adolescence qui n'a pas guéri ;
    • soit elle apparaît à l'âge adulte et peut être associée à des manifestations liées à l'excès d'hormones mâles (pilosité abondante, troubles des règles...). Une cause est recherchée lors de la consultation médicale pour adapter le traitement de l'acné.

    Qu'appelle-t-on acné du nourrisson ?

    C’est une acné transitoire, survenant dans le premier mois de vie, chez 20 % des nouveau-nés environ, et plus fréquemment chez le garçon.

    Elle serait due à la stimulation des par les hormones androgènes maternelles, mais le rôle éventuel d'une bactérie est évoqué.

    L'acné atteint le visage du bébé et rarement le thorax, les épaules et la partie haute du dos. Elle peut être aggravée par des soins de toilette mal appropriés (utilisation de produits huileux).

    Son évolution est spontanément favorable dans un délai court, en moyenne deux à trois mois.

    Les principales lésions d'acné : peau grasse, points noirs, boutons, kystes...

    Les principales lésions présentes dans l'acné sont :

    L'hyperséborrhée ou peau grasse présente avant même l'arrivée des boutons

    L’hyperséborrhée est la première manifestation de l’acné qui peut précéder de plusieurs années la survenue des boutons d'acné.

    Elle est caractérisée par un aspect brillant et gras de la peau prédominant sur la zone médiane du visage (front, pointe du nez, joues et menton).

    Dans certains cas, cet excès de sécrétions grasses donne un aspect de pores dilatés, notamment sur le nez ou le haut des pommettes.

    Les comédons

    Les comédons ouverts ou points noirs

    Le comédon ouvert ou point noir correspond à un bouchon de 1 à 3 mm de diamètre qui obstrue les pores de la peau. Ce bouchon est coloré en noir en raison d'un dépôt de mélanine. Le comédon ouvert peut s'expulser spontanément ou s'enflammer.

    Les comédons fermés ou microkystes de l'acné ou points blancs

    Le microkyste ou « point blanc » ou comédon fermé est une blanchâtre de 2 à 3 mm de diamètre, due à l’accumulation de et de kératine dans le follicule pilosébacé fermé.

    Son évolution peut se faire :

    • soit vers l’ouverture extérieure à la peau,
    • soit vers une rupture dans le ,
    • soit vers l'inflammation et le point blanc devient alors une papule ou une .

    Les lésions inflammatoires de l'acné  : papules, pustules, nodules et kystes

    Les lésions inflammatoires superficielles : les papules ou boutons d'acné

    Elles comprennent :

    • des boutons rouges inflammatoires sans pus, parfois douloureux, de moins de 5 mm ou papules. Ils évoluent vers la résorption spontanée ou vers une pustule ;
    • des boutons rouges à tête blanche contenant du pus ou pustules.

    Les lésions inflammatoires profondes : les nodules et les kystes

    Elles comprennent :

    • des petites bosses douloureuses, profondes et de plus de 5 mm, sans rougeur visible en surface ou nodules. Ces nodules peuvent se rompre vers l'extérieur ou dans le derme et laisser des cicatrices ;
    • des petites bosses permanentes de volume variable, ne disparaissant pas spontanément et remplies de liquide enfermé dans une coque fibreuse ou pseudokystes.

    Acné sévère ou non ?

    La sévérité de l'acné s'évalue en fonction de l'étendue et du type de lésions :

    • l'acné peut être mineure : quelques comédons apparaissent sur le visage. Ils sont associés le plus souvent à une séborrhée excessive. La peau est grasse dans la partie centrale du visage (nez, front, menton, joue) ;
    • l'acné peut être plus grave : en plus des comédons, des papules et des pustules surviennent. Elles envahissent une partie plus ou moins étendue du visage et peuvent gagner les épaules et le dos ;
    • l'acné est parfois sévère : des nodules et des kystes peuvent apparaître, en plus des autres lésions existantes, et laisser des cicatrices.

      Évolution et conséquences possibles de l’acné

      L'acné évolue le plus souvent par poussées, sur plusieurs années avant de guérir.

      Durant sa phase d'évolution, l'acné a généralement un impact sur la qualité de vie et l'estime de soi.

      Une fois guérie, l'acné peut laisser des cicatrices

      • temporaires (rouges ou pigmentées),
      • ou définitives. Ces cicatrices définitives surviennent surtout quand l’inflammation a été importante, profonde, persistante ou lorsque les lésions d'acné ont été manipulées. Elles peuvent prendre l’aspect de "creux" dans la peau (cicatrice atrophique) ou, à l’inverse, de "reliefs" ( cicatrices hypertrophiques ou chéloides).

      Il est donc nécessaire de prendre l'acné au sérieux et de mettre en place un traitement dès que cette maladie est sévère ou a un retentissement psychosocial.

      • Société française de dermatologie. L'acné. Site internet : Dermato-info. Paris ; 2019 [consulté le 2 décembre 2021]
      • Collège national des enseignants de dermatologie. Dermatoses faciales : acné. ECN 2018. 6ème édition Elsevier Masson
      • Haute Autorité de la santé. Acné : quand et comment la traiter ? Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2015 [consulté le 2 décembre 2021]
      • Le Moigne M, Saint-Jean  M, Dreno B. Acné. Elsevier Masson. Traité de médecine AKOS, 2017;12(2):1-8
      Cet article vous a-t-il été utile ?
      Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
      * champ obligatoire
      * champs obligatoires