Acné : les bons gestes et les cas où il faut consulter

24 avril 2017
Lors des poussées, vous pouvez appliquer quelques mesures d’hygiène pour éviter d’aggraver l’acné. Si cela ne suffit pas et que les lésions s’étendent, consultez votre médecin.

Acné : les bons gestes au quotidien

Lors des poussées d'acné, voici quelques conseils pratiques à appliquer au quotidien :

  • évitez de toucher les papules ou les pustules, de les gratter et de presser les comédons : vous ne ferez qu'aggraver l'acné car vous irritez votre épiderme et transportez avec vos doigts des microbes sur votre peau ;
  • évitez de vous exposer au soleil sans protection (port d'un chapeau à large bord, crème solaire hautement protectrice...) Le soleil est responsable de la survenue de cicatrices pigmentées (foncées) et ce risque est d'autant plus important que vous avez la peau mate ou foncée.

Suivez également les conseils d'hygiène suivants :

  • matin et soir, nettoyez sans frotter votre peau avec des produits de toilette doux (gels ou pains dermatologiques) pour enlever l'excès de sébum. N'utilisez pas de produits antiseptiques, alcoolisés ou dégraissants (ils sont inefficaces, irritants et sensibilisants)  ;
  • appliquez tous les matins une crème hydratante anti-acnéique ;
  • utilisez une crème solaire haute protection lors d'exposition au soleil ;
  • si vous vous maquillez, préférez les produits cosmétiques à base d'eau, non comédogènes. Vous pouvez aussi vous servir de produits de "camouflage" adaptés aux peaux acnéiques et démaquillez-vous systématiquement le soir.

Ne modifiez pas votre alimentation ; en effet, le changement d'alimentation n'améliore pas l'acné.

Vous pouvez demander conseil à votre pharmacien en cas d'acné légère à modérée : un gel contenant du peroxyde de benzoyle est disponible sans ordonnance.

Quand devez-vous consulter en cas d'acné ?

Consultez votre médecin :

  • si votre acné résiste aux premiers conseils d'hygiène et aux traitements locaux que vous avez essayés ;
  • si les lésions s’étendent ;
  • si des bosses permanentes sous la peau (kystes) ou des cicatrices apparaissent ;
  • si des rougeurs apparaissent autours des lésions, avec ou sans fièvre, évoquant une infection de la peau, surtout après manipulation des "boutons" ;
  • si votre acné, en touchant à votre image, provoque chez vous une souffrance morale qui vous conduit à vous isoler socialement ;
  • si vous présentez des symptômes associés à l'acné : cycle menstruel perturbé, pilosité excessive chez la jeune fille...
Sources
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Traitement de l'acné par voie locale et générale. Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 12 décembre 2016]
  • Société française de dermatologie. L'acné. Site internet : Dermato-info. Paris ; 2015 [consulté le 12 décembre 2016]
  • Collège National des Enseignants de Dermatologie. Dermatoses faciales : acné. Site internet : Université Médicale Virtuelle Francophone. Nantes (France) ; 2011 [consulté le 12 décembre 2016]
  • Le Cleach L, Lebrun-Vignes B, Bachelot A, Beer F, Berger P, Brugère S et al. Prise en charge de l'acné. Traitement de l'acné par voie locale et générale. Ann Dermatol Venereol 2015;142(11):692-700.