Le traitement et l'évolution d'un abcès dentaire

13 novembre 2019
Pour traiter un abcès dentaire, le dentiste nettoie et rebouche la dent touchée, sous anesthésie locale. Dans certains cas, il prescrit des antibiotiques. Sans traitement, l’abcès peut causer d’autres infections, parfois graves, dans d’autres parties du corps (sinus, poumons, reins, peau, etc.)

Quel traitement en cas d'abcès dentaire ?

Un abcès dentaire ne guérit jamais de lui-même et, en l'absence de traitement, il peut donner lieu à des complications. C’est pourquoi il doit absolument être soigné par un chirurgien-dentiste ou un .

Dans la plupart des cas, le praticien procède au drainage de l’abcès, ce qui consiste à évacuer le pus.

Cette opération se déroule en deux temps :

  • nettoyage des canaux de la dent (situés dans les racines de la dent) qui contiennent souvent des tissus (ou "pulpe") infectés ;
  • mise en place d’une pâte à la place de la pulpe retirée, pour éviter une nouvelle infection dentaire.

Certaines situations demandent un traitement particulier :

  • si l’abcès s’est déclaré au niveau de la gencive, il faut nettoyer l’espace entre la dent et la gencive touchées ;
  • si l’abcès dentaire est sévère, l’extraction de la dent peut être nécessaire.

Le chirurgien-dentiste effectue une anesthésie locale pour éviter la douleur. Ainsi, vous ressentirez seulement un engourdissement du côté insensibilisé de la bouche.

Votre chirurgien-dentiste peut vous prescrire une préparation stomatologique désinfectante à utiliser en bains de bouche.

Enfin, il vous prescrit parfois un traitement anti infectieux par des antibiotiques, mais ce n’est pas systématique. En effet, le drainage de l’abcès est généralement le traitement le plus efficace. Dans tous les cas, ne commencez pas un traitement antibiotique de votre propre initiative.

L’évolution de l’abcès dentaire

Sous traitement, la douleur de l'abcès dentaire s’estompe rapidement, puis l’infection régresse et guérit. Si la dent n’a pas dû être extraite, elle peut ainsi être conservée et soignée.

Sans traitement, l’abcès évolue plus ou moins vite vers une fistulisation (formation d’un canal reliant l’abcès à la ou à la peau, pour évacuer le pus). Ce phénomène atténue les symptômes, mais l’infection peut alors engendrer des complications en se diffusant à d’autres parties du corps :

  • Dans les zones voisines de l’abcès : les germes peuvent atteindre la langue, les tempes, la gorge ou les sinus maxillaires (situés sous l’orbite de l’œil). Dans ce cas, l’infection dentaire entraîne parfois une sinusite.
  • Dans des organes à distance via le réseau veineux :
    • le cerveau, les méninges ou la face,
    • la paroi interne du cœur (endocardite),
    • les poumons (pneumonie),
    • les reins (pyélonéphrite),
    • la peau ou les tissus sous-cutanés,
    • une articulation ou une prothèse (hanche, genou)...

Enfin, un abcès dentaire non soigné peut déclencher une (infection générale).

  • National Health service. Dental abscess. Site internet : NHS. Londres ; 2016 [consulté le 15 novembre 2018]
  • Mayo Clinic. Tooth abscess. Site internet : Mayo Clinic. Rochester (États-Unis) ; 2017 [consulté le 15 novembre 2018]
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire. Site internet : Ansm. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 15 novembre 2018]
  • Collège hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie. Lésions dentaires et gingivales. Site internet : Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2011 [consulté le 15 novembre 2018]