Questions les plus consultées

24 août 2018
Prix, TFR, refus d’un médicament générique… Retrouvez ici les 4 questions les plus consultées.

Bonjour Elisabeth,

Vous dites que votre médecin souhaite vous prescrire des médicaments génériques mais que vous n’en voulez pas. Si votre médecin vous prescrit des médicaments génériques, c’est qu'il sait que ce sont des médicaments auxquels on peut faire confiance : même principe actif, même efficacité, même sécurité d’emploi.

Avez-vous rencontré des difficultés avec vos médicament génériques ? Avez-vous fait part de vos réticences à votre médecin ? Lui seul est à même de vous expliquer les raisons de son choix, d’entendre vos craintes et d’y répondre.

Sachez qu’un patient ne peut pas refuser une prescription d'un médicament générique sans justification médicale ou clinique. Il lui appartient d'en parler avec son médecin : si ce dernier juge que pour des raisons particulières tenant à l'état de santé de son patient, il est justifié de ne pas prescrire de médicament générique, le médecin notera à la main la mention "non substituable" sur l'ordonnance.

Bien à vous,

Dr G. Motyka

médecin, 
Assurance Maladie

Bonjour Philippe,

Le marché du médicament est un marché libre au sein duquel la concurrence peut s’exercer librement. Comme pour tout produit de santé ou de consommation, il n’y a pas de monopole une fois le brevet . Donc il est logique que différents laboratoires de différents pays se lancent dans la commercialisation de médicaments génériques. Les laboratoires ayant conçus les médicaments d'origine sont libres, quant à eux, d'en poursuivre ou suspendre la commercialisation. A noter que les médicaments génériques sont des médicaments efficaces et sûrs : ils ont été conçus pour soigner aussi bien que les médicaments d'origine.

Tout le monde peut prendre les médicaments d'origine. En effet un patient est libre de refuser la substitution. Dans ce cas, il ne bénéficie pas de l'avance des frais et doit envoyer une feuille de soins à sa caisse d’assurance maladie pour être remboursé. La prise en charge par l’Assurance Maladie n’est pas remise en cause mais simplement retardée.

Cordialement.

Dr N. David

médecin, Direction 
générale de la Santé

Bonjour Christiane,

Le marché du médicament est un marché libre au sein duquel la concurrence peut s’exercer librement. Lorsqu’un laboratoire découvre une , il dépose un brevet qui lui confère l’exclusivité commerciale sur cette pendant un certain nombre d’années. C’est-à-dire qu’il est le seul à pouvoir commercialiser un médicament contenant cette . Ce n’est qu’à partir de l’expiration du brevet que d’autres laboratoires peuvent concevoir des médicaments génériques contenant cette d’origine. Comme pour tout produit de santé ou de consommation, il n’y a pas de monopole une fois le brevet . Différents laboratoires peuvent alors se lancer dans la commercialisation de médicaments génériques.

Ces médicaments sont, en moyenne, 30 % moins chers que les médicaments d'origine, car ils économisent les frais de recherche et de développement (déjà amortis par le médicament d'origine) et des frais marketing et de publicité. Contrôlés au même titre que tout médicament, les médicaments génériques n'en présentent pas moins la même efficacité et la même sécurité d’emploi que les médicaments d'origine.

Il peut arriver que le médicament générique soit au même prix que le médicament d'origine, comme dans le cas des médicaments placés sous TFR (tarif forfaitaire de responsabilité). Dans ce cas, le laboratoire commercialisant le médicament d'origine s'aligne sur le TFR du groupe commercialisant le médicament générique. Dans ce cas, le TFR garantit ces économies, que vous preniez un médicament générique ou que vous preniez un médicament d'origine, qui sera remboursé au prix du TFR. Grâce aux économies générées, des traitements innovants, souvent onéreux, à l’instar des traitements contre des pathologies graves comme les cancers, peuvent être pris en charge par l’Assurance Maladie.

Pour votre complète information, un médicament générique contient strictement la même quantité de la même substance active que le médicament d’origine. En revanche, et comme vous le soulignez, sa forme, son goût, sa taille peuvent être différents en fonction des utilisés pour sa fabrication.

Cordialement.

Dr N. David

médecin, Direction 
générale de la Santé

Bonjour Loïc,

Le TFR est le tarif forfaitaire de responsabilité. Lorsque le taux de substitution est jugé trop faible, le médicament d’origine sera remboursé au même montant que ses génériques les moins chers. Ainsi, lorsque la substitution est jugée trop faible (moins de 60 %, 65 %, 70 % et 80 % de substitution après respectivement 12, 18, 24 et 36 mois de commercialisation), le groupe générique c'est-à-dire le médicament d’origine et ses génériques – est mis sous TFR.

Le TFR est calculé à partir du prix des médicaments génériques les moins chers. Si le laboratoire commercialisant le médicament d’origine décide de ne pas s’aligner sur ce tarif, ce médicament d’origine est remboursé sur le prix du TFR, la différence de prix étant à la charge du patient.

Bien à vous.

Dr G. Motyka

médecin, 
Assurance Maladie