Les antibiotiques sont souvent utilisés à tort

24 avril 2017
Les antibiotiques sont efficaces uniquement contre les bactéries. Depuis leur première utilisation au milieu du 20ème siècle, ils ont permis de progresser dans le traitement des maladies infectieuses bactériennes. Mais leur usage massif et souvent inapproprié fait apparaître des résistances.

Qu'est-ce qu'un antibiotique ?

Les antibiotiques sont des médicaments composés de molécules empêchant le développement des bactéries. Il existe plusieurs familles d'antibiotiques. Chaque antibiotique s'attaque spécifiquement à une bactérie ou à un groupe restreint de bactéries.

Les antibiotiques n'ont aucune efficacité sur les virus ou sur les champignons.

À quoi servent les antibiotiques ?

Victimes de leur succès, les antibiotiques sont trop souvent considérés comme un remède qui soigne tout, tout de suite... mais ce n'est pas vrai.

  • Les antibiotiques sont efficaces uniquement contre les maladies d’origine bactérienne (ex. : cystite, pneumonie, angine bactérienne avec Test de Diagnostic Rapide positif en faveur d'une origine bactérienne de l'angine…)
  • Les antibiotiques ne peuvent rien contre les maladies d’origine virale telles que la rhinopharyngite, la grippe, la bronchite aiguë, ou la plupart des angines.
  • Les antibiotiques ne soulagent pas directement les symptômes. Fièvre, toux, maux de tête, troubles digestifs, courbatures... Les antibiotiques ne peuvent rien contre ces symptômes... lorsque l’infection est virale. Des médicaments existent pour les soulager, notamment le paracétamol pour la fièvre et les courbatures.
  • Les antibiotiques ne permettent pas de guérir plus vite d'une infection virale. En cas de maladies virales courantes, vous guérirez naturellement en 1 à 2 semaines, sans antibiotique... Le corps peut se défendre seul contre ces virus fréquents l’hiver, il lui faut juste un peu de temps.

La consommation française d'antibiotiques est très au-dessus de la moyenne européenne et classe la France dans les pays à forte consommation. En 2013, elle se situait au 2ème rang des pays les plus forts consommateurs d’antibiotiques, derrière la Grèce.

Les résistances bactériennes rendent les antibiotiques moins forts

Lorsque les antibiotiques sont utilisés de façon répétée, massive ou lorsqu'ils sont mal utilisés (traitement trop court, trop long ou mal dosé), les bactéries développent des systèmes de défense contre ces antibiotiques et deviennent résistantes. C’est le phénomène de résistance bactérienne aux antibiotiques. Les antibiotiques perdent alors leur efficacité sur certaines bactéries.

© Assurance Maladie

Ce phénomène est préoccupant car certaines bactéries deviennent "multirésistantes", c'est-à-dire résistantes à plusieurs antibiotiques.

C'est le cas, par exemple, pour l'Escherichia coli, responsable de cystites ou de pyélonéphrites. Depuis longtemps, cette bactérie est résistante à l'amoxicilline. Puis des résistances bactériennes aux céphalosporines de deuxième génération sont apparues. Et actuellement, dans 7 % des cas, ces bactéries sont résistantes à des antibiotiques conçus encore plus récemment : les céphalosporines de troisième génération. Cette résistance est responsable de difficultés thérapeutiques.

Quelles conséquences ?

Les résistances bactériennes entraînent des difficultés dans le traitement de maladies bactériennes comme par exemple l’otite du nourrisson ou la cystite de la femme adulte. Le médecin a des difficultés à trouver un antibiotique efficace contre la bactérie en cause dans la maladie.

Ceci se traduit par des symptômes qui durent plus longtemps, une aggravation de l'infection, des rechutes, des consultations répétées chez le médecin… et par conséquence un temps de traitement allongé.

Les hospitalisations sont plus fréquentes et plus prolongées.

Les élevages d'animaux également en cause dans la résistance bactérienne aux antibiotiques

La surconsommation d'antibiotiques dans les élevages est responsable de l'apparition de résistances bactériennes. Ces bactéries multirésistantes peuvent être transmises à l'homme directement ou par l'alimentation.

Quand les antibiotiques sont-ils utilisés à tort ?

Bronchite, angine virale, rhinopharyngite… comment réagir face aux petites maladies de nos enfants ? Le Dr Véronique Dufour, pédiatre en PMI, répond aux inquiétudes des parents de jeunes enfants.

© Assurance Maladie

Toux grasse, rhume qui se transforme en bronchite, toux qui persiste pendant 10 jours… Que faire quand les symptômes persistent ou évoluent ? Le Dr Jacque Birgé, médecin généraliste, fait le point sur les comportements à éviter.

© Assurance Maladie

Bon usage des antibiotiques, résistances bactériennes… Ça veut dire quoi ? Le Pr. Thierry May décrypte les bons comportements à adopter pour préserver l’efficacité des antibiotiques.

© Assurance Maladie

Comment préserver l'efficacité des antibiotiques ?

Pour lutter contre le développement des résistances bactériennes et préserver l’efficacité des antibiotiques, vous devez faire confiance à votre médecin car il sait quand les antibiotiques sont nécessaires et quand ils ne le sont pas.

Lorsque votre médecin vous prescrit un traitement par antibiotiques, veillez à :

  • ne pas prendre d'antibiotiques sans prescription médicale ;
  • bien respecter la dose, la fréquence des prises et la durée de votre traitement antibiotique prescrit par un médecin ;
  • ne pas utiliser votre traitement pour quelqu'un d'autre. Un traitement est spécifiquement prescrit pour tel type d'infection et adapté à chaque personne ;
  • demander conseil à votre médecin traitant si vous pensez présenter un effet indésirable à votre traitement (éruption, nausées...) ;
  • une fois le traitement terminé, ne pas réutiliser un antibiotique, même si vous avez des symptômes qui ressemblent à ceux que vous avez eu antérieurement ;
  • ne pas arrêter votre traitement prématurément, même si votre état s'améliore. Vous devez prendre l’antibiotique pendant la durée prescrite ;
  • une fois le traitement terminé, rapporter à votre pharmacien toutes les boîtes entamées ou non utilisées.

Si vous présentez une maladie bactérienne, diminuez le risque de propagation de l'infection grâce au lavage des mains, à une bonne hygiène lors de la préparation des repas, au port de masque...

Prévenez l'apparition de certaines maladies bactériennes grâce à la vaccination (par exemple, contre la coqueluche, contre certains germes responsables de pneumonies ou méningites : le pneumocoque, le méningocoque, l'haemophilus influenzae...)

Ensemble, préservons les antibiotiques. En les préservant aujourd’hui, nous pourrons bénéficier de leur efficacité le jour où nous en aurons vraiment besoin.

Les antibiotiques : utilisés à tort, ils deviendront moins forts.

Les maladies qui guérissent sans antibiotiques

Grippe, angine, bronchite… certaines maladies courantes font souvent l’objet de consommation d’antibiotiques, alors qu’elles sont d’origine virale dans la majorité des cas. Faites le point sur les maladies qui guérissent naturellement en quelques jours.

D’origine virale, la grippe saisonnière est une infection respiratoire aiguë très contagieuse. L’épidémie revient chaque automne et dure jusqu’au printemps. La vaccination permet de la prévenir.

La rhinopharyngite débute par une fièvre (souvent inférieure à 39 °C) et un mal de gorge. Ce dernier persiste souvent de 1 à 3 jours. Le nez se bouche puis coule pendant deux à dix jours. Les sécrétions sont d'abord claires puis deviennent épaisses, jaunes ou verdâtres. Une toux peut également apparaître et durer quelques jours.

L’angine est le plus souvent une maladie sans gravité. L’angine est une inflammation des amygdales situées au fond de la gorge. Chaque année en France, environ 9 millions d’angines sont diagnostiquées.

Il existe 2 types d’angine : l’angine virale, la plus courante, due à un virus et l’angine bactérienne due à une bactérie le plus souvent un « streptocoque ». Elles nécessitent des traitements différents. Seule l'angine bactérienne, confirmée par le TDR ou test de diagnostic rapide nécessite un traitement antibiotique.

La bronchite aiguë est une inflammation des bronches causée, le plus souvent, par un virus. Elle se manifeste par une toux sèche puis grasse, de la fièvre et parfois une gêne respiratoire.

Chaque hiver, la bronchiolite sévit auprès des nourrissons et petits enfants. Elle débute généralement par un simple rhume ou par une rhinopharyngite, puis une toux et une gêne respiratoire apparaissent.

Sources
  • Cohen R (ed). Antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoires hautes de l’adulte et de l’enfant. Site internet : Infectiologie.com. Paris ; 2011 [consulté le 7 juin 2016]
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Consommation d'antibiotiques et résistance aux antibiotiques en France : nécessité d'une mobilisation déterminée et durable. Bilan des données de surveillance, 17 novembre 2015. Synthèse par INVS, ANSM et partenaires. Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2015 [consulté le 7 juin 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Résistance aux antibiotiques. Site internet : Inserm. Paris ; 2013 [consulté le 7 juin 2016]
  • Organisation mondiale de la santé. Résistance aux antibiotiques. Aide-mémoire. Site internet : OMS. Genève (Suisse) ; 2015 [consulté le 7 juin 2016]
  • Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Antibiotiques. Site internet : medicament.gouv.fr. Paris ; 2015 [consulté le 7 juin 2016]
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Antibiothérapie par voie générale en pratique courante au cours des infections respiratoires basses de l'adulte et de l'enfant. Site internet : Infectiologie.com. Paris ; 2005 [consulté le 8 juin 2016]