Angoisse, stress, idées noires : comment se sentir à nouveau bien dans sa tête

Être bien dans sa tête est souvent difficile lors du passage de l’adolescence à l’âge adulte. C’est pourtant essentiel pour établir des relations sociales constructives, travailler efficacement et faire face aux diverses situations de la vie. Qu’appelle-t-on bonne santé mentale et troubles psychiques ?

Si la plupart du temps, tout va bien, il est possible de ressentir parfois certains troubles qu’il ne faut pas négliger : anxiété, dépression

Fatigue anormale, stress envahissant, éloignement de ses amis, perte d'intérêt pour les activités habituelles, déprime peuvent être les signaux d’alerte de difficultés psychiques. La première chose à faire est d’en parler et de se faire aider.

De nombreuses ressources sont disponibles : amis, parents, professionnels de santé, structures d’accueil, lignes d’écoute, etc.

N’hésitez pas à demander de l’aide si vous pensez être dans l’une des situations suivantes :

Pour en savoir plus, consulter les articles :

« Quels sont les principaux troubles psychiques chez les jeunes ? »

« Difficultés psychologiques chez les jeunes : comment être aidé ? »

Comment être aidé ?

Vous pouvez parler et échanger au 0800 235 236 tous les jours de 9 h à 23 h, c’est anonyme et gratuit. Vous pouvez aussi trouver des infos et échanger sur des sujets comme l’isolement, le stress, l’inquiétude face à l’avenir, les relations avec les autres sur le site filsantejeunes.com.

Un accompagnement psychologique est proposé aux jeunes et aux étudiants qui en ressentent le besoin. Il existe 2 grands dispositifs :

  • Santé Psy Étudiants, un dispositif pour les étudiants qui peuvent bénéficier de 8 séances gratuites chez un psychologue, sans avance de frais. En outre, ces séances peuvent avoir lieu en téléconsultation ;
  • le dispositif Mon soutien psy qui permet à tout adolescent ou adulte angoissé, déprimé ou en souffrance psychique, de bénéficier de séances d’accompagnement psychologique avec une prise en charge par l’Assurance Maladie.
    Depuis le 15 juin 2024, l'adolescent a le choix entre prendre rendez-vous directement avec un psychologue conventionné et partenaire du dispositif ou consulter d’abord votre médecin pour faire le point sur son état de santé. L’accompagnement psychologique comprend :
    • une première séance qui est un entretien d’évaluation ;
    • entre 1 à 11 séances de suivi psychologique. Ce nombre est adapté à vos besoins par le psychologue.
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
Le champ avec astérisque (*) est obligatoire.