Comment se déroule un frottis du col utérin ?

Le frottis du col de l’utérus permet de prélever superficiellement des cellules pour les analyser au microscope et/ou de réaliser un test HPV-HR. Cet examen dépiste un éventuel cancer du col de l'utérus.

Qu’est-ce qu’un frottis du col de l'utérus ?

Le frottis du col utérin (ou "frottis cervical") est un prélèvement effectué sur la partie de l’utérus débouchant dans le vagin et appelée col utérin.

Cet examen sert à recueillir superficiellement des cellules du col qui sont ensuite examinées au microscope et à réaliser un test HPV-HR (test Human Papilloma Virus- Haut Risque) à la recherche de la présence de l'ADN du virus HPV.

Indolore, il dure moins de cinq minutes.

Le dépistage du cancer du col de l'utérus est nécessaire entre 25 et 65 ans selon des modalités définies selon l'âge.

Appareil génital féminin

 appareil génital féminin (1)

Qui réalise le frottis du col de l'utérus ?

Le prélèvement n'est pratiqué qu’avec votre consentement et vous avez donc la liberté de l’accepter ou de le refuser.

Dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus, vous pouvez prendre rendez-vous pour la réalisation d’un prélèvement auprès :

  • d’un gynécologue ;
  • d’un médecin généraliste ;
  • d’une sage-femme ;
  • d’un centre de santé, un centre mutualiste, un centre de planification et d’éducation familiale ou d’un hôpital ;
  • d’un laboratoire de biologie médicale ou d’un cabinet médical d’anatomo-cyto-pathologie sur prescription médicale ;
  • d'une infirmière de centre de santé qui remplit les conditions pour pratiquer le test dans le cadre de protocoles de coopération entre professionnels de santé ;
  • d’associations intervenant auprès des populations très éloignées du système de santé (accompagnement au dépistage, médiation sanitaire, unités mobiles, etc.)

À savoir avant de prendre rendez-vous pour un frottis du col de l'utérus

Voici quelques conseils pour programmer votre frottis du col de l'utérus au bon moment :

  • prévoyez votre rendez-vous de façon à ce que le prélèvement puisse être réalisé à distance de la période des règles (idéalement, en milieu de cycle) ;
  • ne programmez pas de rendez-vous ou reportez-le si vous souffrez d’une infection du vagin (vaginite) et si vous prenez un traitement local (ovules par voie vaginale).

Par ailleurs :

  • évitez d’avoir des rapports sexuels 24 à 48 heures avant le rendez-vous ;
  • le jour de l’examen, apportez les résultats du frottis du col utérin précédent le cas échéant, et tout autre document utile (ex. : compte-rendu opératoire, échographie abdomino-pelvienne).

Comment se déroule un frottis du col utérin ?

L’examen comprend plusieurs étapes :

  1. Le professionnel de santé vous invite à enlever le bas de votre tenue et à vous allonger sur la table d’examen, en plaçant vos pieds dans les étriers (supports prévus à cet effet).
  2. Il ouvre les grandes lèvres de la vulve et introduit doucement dans le vagin un instrument constitué de deux parois, le . Pour maintenir le vagin ouvert et le col utérin bien visible, les parois sont lentement écartées.
  3. Le professionnel de santé introduit à l’intérieur du spéculum une petite spatule, qui sert à gratter légèrement la surface du col utérin. Cela permet de prélever des cellules à la jonction entre l’exocol (partie la plus extérieure du col) et l’endocol (partie la plus intérieure). Ce prélèvement n’est pas douloureux.
  4. Il recueille ensuite d’autres cellules au niveau de l’endocol, à l’aide d’un écouvillon (sorte de grand coton-tige), voire d’une petite brosse.
  5. Les différents prélèvements sont étalés sur des lames de verre et un produit de fixation est vaporisé dessus. Ce geste sert à "figer" les cellules, afin qu’elles ne s’altèrent pas avant d’être analysées. Les lames peuvent être plongées dans un liquide, ce qui permet la recherche du papillomavirus par le test HPV-HR.
  6. Le spéculum est fermé et retiré.

Pour finir, le professionnel de santé transmet les renseignements nécessaires au laboratoire d’anatomopathologie qui analysera le prélèvement :

Position pour examen gynécologique

Schéma représentant la bonne position lors d’un examen gynécologique : allongée sur le dos, les jambes relevées et pliées, les pieds posés dans les étriers de la table gynécologique

Position du spéculum dans le vagin lors d’un frottis

Schéma représentant la bonne position d’un spéculum dans un vagin lors d’un frottis (cf. description détaillée ci-après)

Le est un outil médical permettant d’écarter les parois d’une cavité naturelle. Il ressemble à une grosse pince, avec de longues pales servant à pénétrer dans la cavité, et une crosse permettant d’écarter les deux pales. La crosse reste à l’extérieur.

Lors d’un examen gynécologique, les deux pales doivent être insérer parallèlement dans le vagin afin longer ses parois. Le spéculum ne doit pas être inséré plus profondément que le col de l’utérus.

Que se passe-t-il après un frottis du col de l'utérus ?

Un petit saignement sans gravité est possible dans les heures suivant le frottis du col de l'utérus. Ce phénomène est dû au grattage effectué sur les parois du col de l'utérus. En conséquence, prévoyez une protection.

Les suites de l’examen comprennent deux étapes :

  1. Les prélèvements sont adressés à un laboratoire d’anatomopathologie par le professionnel de santé ou par vous-même, pour une étude des cellules prélevées au niveau du col de l'utérus et/ou la recherche du papillomavirus par le test HPV-HR.
  2. Après quelques jours, les résultats sont adressés au professionnel de santé, et celui-ci vous contacte pour vous les communiquer. En cas de résultats anormaux du frottis ou de la présence du HPV (Human Papillomavirus), d'autres examens sont demandés (colposcopie, biopsies du col de l'utérus...)

Des ressources en langage « facile à lire et à comprendre » (FALC)

Consultez les informations en langage « facile à lire et à comprendre » (FALC) sur le frottis, son rôle et le déroulement de l’examen, en téléchargeant la bande dessinée Gynéco – Le frottis (PDF), réalisée par l’association CoActis Santé dans le cadre de son projet SantéBD. Mise en garde : cette bande dessinée présente des scènes de nudité à caractère sexuel et n'est pas adaptée à de jeunes enfants.

  • Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF). Fiche d’information des patientes – Frottis cervical de dépistage. Site internet : CNGOF. Paris ; 2017 [consulté le 21 juin 2022]
  • Institut national du cancer (INCa). Le dépistage du cancer du col de l'utérus. Site internet : INCa. Boulogne Billancourt (Paris) ; 2020  [consulté le 21 juin 2022]
  • Santé publique France. Dépistage du cancer du col de l’utérus. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2022 [consulté le 21 juin 2022]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Dépistage du cancer du col de l’utérus : le test HPV-HR recommandé chez les femmes de plus de 30 ans. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2020 [consulté le 21 juin 2022]
  • National Health service (NHS). Cervical screening. Site internet : NHS. Londres ; 2020 [consulté le 21 juin 2022]
  • Arrêté du 1er mars 2021 relatif à l’autorisation du protocole de coopération « Réalisation du frottis cervico-utérin (FCU) de dépistage du cancer du col de l’utérus par l’infirmière du centre de santé ». Journal officiel de la République française du 3 mars 2021
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire