Comment se déroule un fond d’œil ?

30 mars 2017
Le fond d’œil est un examen ophtalmologique destiné à étudier les structures de l’œil à l’arrière du cristallin, et plus particulièrement la rétine. Il sert à dépister certaines atteintes oculaires (rétinopathie diabétique, dégénérescence maculaire liée à l’âge etc.) ou à suivre leur évolution.

Qu’est-ce qu’un fond d’œil ?

Il s’agit d’un examen indolore, réalisé par un ophtalmologiste avec des instruments d’optique (lentilles, microscope, etc.)

Il permet d’observer les structures de l’œil situées en arrière du cristallin, et particulièrement la rétine.

Le fond d’œil peut être prescrit pour détecter une éventuelle atteinte de la rétine, liée par exemple à :

Cet examen permet aussi de suivre l’évolution de ces maladies, et d’évaluer l’efficacité des traitements entrepris.

La rétine est essentielle à la vue

Cette fine membrane, irriguée de vaisseaux sanguins, recouvre le fond de l’œil. Elle est formée de cellules qui captent la lumière. Ainsi, la rétine peut envoyer des images au cerveau via le nerf optique. Ce processus est comparable au fonctionnement d’un appareil photographique.

Bien vous préparer pour un fond d’œil

Lorsque vous prenez rendez-vous avec votre ophtalmologiste :

  • prévoyez une plage horaire assez large (une heure environ), en raison du temps requis pour la préparation de l’examen ;
  • au téléphone, signalez que vous viendrez pour réaliser un fond d’œil.

Ensuite, le jour de la consultation :

  • venez sans lentilles de contact ;
  • ne vous maquillez pas les yeux ;
  • signalez au praticien vos éventuelles allergies, problèmes oculaires ou autres maladies, ainsi que vos traitements en cours.

Par ailleurs, organisez-vous pour vous faire raccompagner ou emprunter les transports en commun (ou un taxi) après l’examen. En effet, vos pupilles resteront dilatées pendant plusieurs heures, ce qui favorise l’éblouissement. Cela rend notamment difficile la conduite d’un véhicule. Pour les mêmes raisons, il est préférable de porter des lunettes de soleil après un fond d’œil (surtout si le soleil brille !).

Comment se déroule le fond d'œil ?

Tout d’abord, afin de mieux voir le fond de l’œil, il faut dilater (élargir) les pupilles. Pour cela, le médecin met des gouttes dans vos yeux.

Le collyre utilisé peut provoquer une sensation passagère de brûlure, voire un goût désagréable dans la bouche. Cette sensation disparaît au bout de quelques secondes.

Une fois les pupilles complètement dilatées (soit 20 à 45 minutes après l’instillation du produit), l’examen lui-même peut débuter. Il dure 5 à 10 minutes et mobilise l’une deux techniques suivantes.

Cette méthode permet d’obtenir une image inversée de tout le fond de l’œil, et d’observer le relief de la rétine. Pour cela :

  1. Le médecin pose sur son front un binoculaire (appareil optique utilisé ici comme source lumineuse).
  2. Il vous demande de vous asseoir face à lui et de fixer un point dans la pièce de consultation.
  3. Il allume sa lumière frontale. Puis, il prend une puissante lentille convergente (faisant converger les rayons lumineux) et la tient à bout de bras, entre lui et votre œil. Ainsi, une image de votre rétine se forme sur la lentille, et le praticien peut l’étudier.

Cette technique permet d’analyser très finement les détails du fond de l’œil. L’examen comprend plusieurs étapes :

  1. Le médecin vous fait asseoir devant une lampe à fente (microscope produisant un faisceau lumineux qui éclaire l’intérieur de l’œil).
  2. Vous positionnez votre menton et votre front sur les supports prévus à cet effet, et vous regardez la direction indiquée par l’ophtalmologiste.
  3. Grâce à la lumière, l’ophtalmologiste peut observer vos yeux à travers le microscope. Pour obtenir l’image de votre rétine, il doit utiliser aussi :
    • soit une lentille simple (ou "verre de Volk"), qu’il tient à la main entre le microscope et votre œil (à distance de celui-ci) ;
    • soit une lentille équipée de miroirs (aussi appelée "verre de contact d’examen", "verre à trois miroirs" ou "verre de Goldmann"). Celle-ci s’appose directement sur l’œil, par l’intermédiaire d’un produit de contact visqueux. Si le médecin utilise cet instrument, il peut insensibiliser votre au préalable, avec un collyre anesthésiant dont l’effet dure quelques minutes. Ainsi, l’examen sera totalement indolore. Ensuite, au moment de la pose du verre, l’ophtalmologiste vous demande de garder l’œil bien ouvert et de ne pas reculer la tête. De cette façon, il est en mesure d’observer l’intégralité de votre rétine et de son relief.

La rétinographie pour le dépistage des lésions rétiniennes du diabète

Réalisé par un professionnel de santé spécialement formé, cet examen dure environ 10 minutes et comprend plusieurs étapes :

  1. Vous vous asseyez devant un appareil spécifique (rétinographe). Vous appuyez votre menton et votre front sur l’appareil, aux emplacements prévus à cet effet.
  2. Le médecin (ou le technicien) vous explique le déroulement de la prise de vues : l’appareil va émettre des flashs et prendre une photo après chaque éclair lumineux. C’est pourquoi il est important de rester immobile à ce moment-là.
  3. Les lumières s’éteignent dans la pièce, et le rétinographe photographie deux à trois fois chaque œil.
  4. Les images sont analysées par votre ophtalmologiste. Plusieurs cas peuvent alors se présenter :
    • Aucun autre examen n’est nécessaire.
    • Le fond d’œil n’est pas assez visible sur les photos obtenues. Il faut alors réitérer la prise de vues, en utilisant un collyre qui dilate les pupilles.
    • Le médecin juge nécessaire de compléter la rétinographie, en effectuant un fond d’œil par ophtalmoscopie indirecte.
  5. Les photos réalisées sont archivées. Ainsi, elles peuvent être comparées avec des clichés ultérieurs, notamment dans le cadre du suivi de certaines maladies (diabète, glaucome, etc.)

Les résultats du fond d’œil et les éventuels examens complémentaires

Après avoir étudié vos yeux, l’ophtalmologiste interprète ses observations et vous donne des explications. Selon les cas, il peut alors :

  • envisager un traitement ;
  • vous conseiller de répéter le fond d’œil à intervalles réguliers.

Par ailleurs, pour affiner le diagnostic, le médecin peut vous prescrire des examens complémentaires (champ visuel, angiographie rétinienne…)

Sources
  • Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France. Sémiologie oculaire : le fond d'œil. Site internet : Université médicale virtuelle francophone (UMVF). Nantes (France) ; 2013 [consulté le 14 novembre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Dépistage de la rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d’œil – Synthèse et recommandations. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2010 [consulté le 14 novembre 2016]
  • U.S. National Library of Medecine. Ophtalmoscopy. Site internet : Medline Plus. Bethesda (États-Unis) ; 2015 [consulté le 14 novembre 2016]