Pourquoi être active pendant sa grossesse ?

Maintenir une activité physique et sportive régulière et adaptée, pendant la grossesse, en l'absence de contre-indication médicale, et adopter ainsi une bonne hygiène de vie sont des comportements favorables à la santé de la femme enceinte sans effets négatifs sur la santé du bébé.

Enceinte et active : quels bénéfices pour sa santé ?

Le plus souvent, les femmes enceintes diminuent leur activité physique, en durée et en intensité, durant leur grossesse et après l'accouchement pour la reprendre ensuite.

Pourtant l'activité physique est conseillée pendant la grossesse. En effet, une pratique modérée de 2 à 3 heures par semaine, répartie sur un minimum de 3 jours par semaine, en dehors de toute contre-indication a des effets très bénéfiques.

L'activité physique améliore l'impression de bien-être, favorise l'équilibre psychologique pendant la grossesse et améliore la condition physique, sans avoir d'effets négatifs sur l'enfant.

Si vous êtes en surpoids au cours de votre grossesse, elle vous aide à maitriser votre prise de poids.
Pour toute femme enceinte, l'activité physique évite une prise de poids excessive et facilite la perte des kilogrammes supplémentaires après l'accouchement.

Elle prévient ou a un effet bénéfique sur les problèmes de santé liés à la grossesse :

L'accouchement semble être facilité avec une diminution du temps de travail et du recours à la césarienne.

Après l'accouchement, l'activité physique aide à la récupération fonctionnelle du et de la musculature abdominale.

L'activité physique, pratiquée selon les conseils de son médecin ou de sa sage-femme, n'augmente pas le risque d’événements défavorables au cours de la grossesse, notamment de prématurité, de faible poids à la naissance, de fausse couche.

L'activité physique contre les jambes lourdes

Au cours du troisième trimestre, vous avez les jambes lourdes et ressentez parfois des impatiences dans les jambes ; vos pieds et vos chevilles se mettent à enfler ; des petits vaisseaux rouges et dilatés forment des télangiectasies.

C'est un phénomène fréquent chez les femmes enceintes, il est essentiellement dû à la compression veino-lymphatique par le bébé.

En plus d'une activité physique qui permet de lutter contre les jambes lourdes et « gonflées » au cours de la grossesse, suivez quelques conseils pour être soulagée.

Votre médecin ou votre sage-femme peut également vous conseiller de porter des bas ou des collants de compression tout au cours de votre grossesse.

Consulter l'article Jambes lourdes et chevilles qui enflent : que faire au quotidien ?

Je suis enceinte : puis-je avoir une activité physique et sportive ?

Avant de pratiquer une activité physique et sportive, demandez l'accord de votre médecin ou de votre sage-femme.
En effet certaines situations contre-indiquent toute activité physique.

Les situations qui contre-indiquent l'activité physique pendant la grossesse

Votre médecin vous prescrit du repos jusqu'à l'accouchement dans les situations suivantes :

  • vous avez des symptômes de travail prématuré ou vous avez déjà eu des bébés nés prématurément ;
  • vous présentez une rupture prématurée des membranes ;
  • vous avez saigné ou votre est implanté au niveau du col de l'utérus ( prævia) ;
  • vous avez présenté des symptômes de pré-éclampsie ;
  • votre bébé a un retard de croissance in utero ;
  • vous attendez des triplés ;
  • vous avez une maladie chronique telle que l'épilepsie, une maladie cardio-vasculaire, une anémie grave chronique, etc.

Les situations qui nécessitent une évaluation médicale et des conseils précis avant de pratiquer une activité physique

Dans certains cas, la pratique d'une activité physique doit être évaluée par le médecin et faire l'objet d'une prescription. C'est la cas si :

  • vous pratiquez une activité sportive intense ou de haut niveau ;
  • vous avez eu des fausses couches à répétition ;
  • vous attendez des jumeaux. Votre médecin vous explique les limites de l'activité physique à laquelle vous avez droit. La pratique d'un sport est contre-indiquée et il est conseillé de limiter progressivement au cours de la grossesse son activité physique ;
  • vous avez une HTA, vous êtes anémiée au cours de la grossesse ;
  • vous avez un problème de santé chronique : diabète mal équilibré, anorexie, boulimie, obésité, problèmes orthopédiques, maladie de la thyroïde mal équilibrée, etc.
  • Haute Autorité de santé. Grossesse et post-partum. Prescription d’activité physique. Recommandations de bonne pratique. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2022 [consulté le 22 juin 2023]
  • Haute Autorité de Santé (HAS). La compression médicale dans les affections veineuses chroniques. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2010 [consulté le 22 juin 2023]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
Le champ avec astérisque (*) est obligatoire.
Afficher le chatbot Ameli ?