Surpoids et obésité : accouchement et suivi après la grossesse

En cas de surpoids ou d'obésité, un suivi sur le plan obstétrical, mais aussi psychologique, nutritionnel et familial, est programmé après l'accouchement. Une consultation médicale dans les 6 mois à un an après la naissance de l'enfant permet de faire le point avec la femme sur son surpoids et les mesures à prendre.

L'accouchement en cas de surpoids ou d'obésité

En cas de surpoids et surtout d’obésité, l'accouchement peut se mettre en route spontanément. Cependant, le déclenchement de l’accouchement est plus fréquent. Il a lieu :

  • avant le terme pour des raisons médicales (hypertension artérielle gravidique, bébé de poids élevé, etc.) ;
  • mais aussi lorsque le terme est atteint, voire dépassé, sans que le travail spontané n’ait commencé. En effet, le dépassement de terme est plus fréquent chez les patientes en cas d’obésité.

L'accouchement a lieu, le plus souvent, sous anesthésie , mais celle-ci est parfois plus difficile à réaliser si vous présentez une obésité.

Lors des efforts de poussée, il peut être nécessaire de réaliser une épisiotomie (incision du à la partie postérieure de la vulve, destinée à agrandir l'orifice vulvaire) afin d’éviter les déchirures du si le bébé est de poids élevé. Le recours à des techniques instrumentales (extraction du bébé grâce à des forceps, spatules ou ventouses) est plus fréquent ainsi que le recours à la césarienne.

À sa naissance, votre bébé est surveillé, tout particulièrement s'il a un poids élevé, si l'accouchement a été difficile, si vous avez eu un diabète gestationnel.

Surpoids, obésité et post partum

Après votre accouchement, un suivi sur le plan obstétrical, mais aussi psychologique, nutritionnel et familial, vous est proposé.

Le séjour à la maternité

Après l’accouchement, plus de surveillance

Comme toute femme qui vient d'accoucher par voie basse ou de subir une césarienne, vous bénéficiez d’une surveillance, mais celle-ci est particulièrement attentive car les complications en postpartum sont plus fréquentes, surtout si vous avez une obésité.

La surveillance par l'ensemble des professionnels de santé du service de maternité permet de détecter au plus tôt la survenue :

Accompagnement de l’allaitement

Vous pouvez, si vous le désirez, allaiter votre enfant comme toute femme mais vous aurez peut-être besoin de davantage de soutien car :

  • la montée de lait est plus tardive, surtout si vous êtes en situation d’obésité ;
  • la mise au sein de votre enfant peut-être gênée par votre obésité. L’équipe de soins recherche avec vous l’installation la plus efficace et la plus confortable pour votre bébé et pour vous-même.

Le retour à la maison

À votre retour à la maison, vous pouvez bénéficier d'un accompagnement par une sage femme et des médecins (médecin traitant, gynécologue, médecin nutritioniste, etc.)

Des conseils diététiques et d’hygiène de vie

Après l’accouchement, une alimentation équilibrée, combinée à une activité physique légère à modérée sont efficaces pour favoriser la perte pondérale en post-partum quel que soit votre indice de masse corporelle. Des conseils personnalisés vous sont donnés.

Une alimentation variée est souhaitable, mais un régime pauvre en calories n’est pas conseillé durant toute la période de l’allaitement.

La reprise de l’activité physique après la naissance du bébé doit être progressive et initialement d’intensité légère à modérée, du fait des changements physiologiques faisant suite à l’accouchement (rétraction utérine, cicatrisation éventuelle d’une césarienne ou d’une épisiotomie).

Les activités physiques en post-partum n’altèrent ni la quantité, ni la qualité du lait. Elles sont toujours associées à un apport calorique adapté et équilibré et elles aident à la perte de poids.

Le délai de reprise de l’activité physique varie selon les conditions de l’accouchement (césarienne, forceps, épisiotomie, etc.) et c'est l’équipe obstétricale qui vous conseillera. Le plus souvent, les activités physiques simples comme la marche active à allure modérée, les montées d’escalier, la natation modérée peuvent être rapidement reprises après l’accouchement.

Troubles des conduites alimentaires connus : se faire accompagner

Si vous aviez des troubles des conduites alimentaires avant la grossesse (besoin compulsif et incontrôlable de manger, etc.), un suivi régulier pendant la période postnatale, attentif et personnalisé vous est proposé, de façon à éviter leur ré-apparition.

La consultation post-natale et l'entretien de prévention

Comme pour toute femme qui vient d’accoucher, votre suivi post-natal comporte deux examens obligatoires :

  • la consultation post-natale effectuée dans les 6 à 8 semaines qui suivent votre accouchement. Elle peut être réalisée par votre médecin ou par votre sage-femme ;
  • un entretien postnatal précoce (entretien de prévention) réalisé par une sage-femme ou un médecin entre la 4e et 8e semaine après l'accouchement. L’objectif de cet entretien est de faire le point sur votre poids, de repérer les premiers signes d’une dépression du post-partum (état dépressif ou anxieux, fatigue, humeur instable…), d’identifier d’éventuels facteurs de fragilité (êtes-vous isolée ?) et d'évaluer vos besoins en termes d'accompagnement. Le professionnel de santé peut proposer un 2e entretien entre la 10e et la 14e semaine qui suivent l'accouchement, afin de continuer l’accompagnement s’il le juge nécessaire ou à votre demande.

Lors de ces deux rencontres, exprimez vos préoccupations vis-à-vis de votre poids, ou en cas de reprise de troubles de l’alimentation ou de troubles des comportements alimentaires. Mais ces deux rencontres très proches de la naissance de votre enfant ne sont pas le moment idéal pour envisager une prise en charge de votre surpoids ou de votre obésité, qu’il vaut mieux aborder à distance de la naissance.

IMC avant la grossesse et gain de poids après l'accouchement (1)
IMC avant la grossesse Gain de poids 2 mois après l'accouchement
IMC inférieur à 18,5 (insuffisance pondérale) Gain de 6,1 kilogrammes
IMC entre 18,5 et 24,9 (corpulence normale) Gain de 4,6 kilogrammes
IMC entre 25 et 29,9  (surpoids)   Gain de 3,5 kilogrammes
IMC égal ou supérieur à 30 (obésité)  Poids identique à celui avant la grossesse

(1) Source : Enquête nationale périnatale 2021

Lire l'article : après l'accouchement : le retour à la maison

Une consultation 6 à 12 mois après la naissance pour aborder le problème de surpoids ou d'obésité

Une consultation médicale dans les 6 mois à un an après la naissance : le moment de faire le point sur le surpoids et les mesures à prendre

Une consultation pour faire le point

Vous êtes en surpoids ou vous souffrez d’obésité, c’est le moment de faire le point avec votre médecin, à distance de la naissance de votre enfant.

C’est le moment d'aborder différents sujets :

  • votre santé ;
  • votre rapport au corps (votre corps s’est-il modifié après la grossesse, quelle image avez-vous de votre corps, comment vivez-vos votre sexualité ?) ;
  • l’évolution de votre surpoids ou obésité ;
  • votre risque cardiovasculaire

Une consultation pour mettre en route un projet de soins

Un bilan peut être nécessaire et un projet de soins et d’accompagnement personnalisé pour retrouver un poids de forme vous est proposé si :

  • vous étiez en surpoids ou en situation d’obésité avant votre grossesse et si vous êtes dans la même situation dans l’année qui suit la naissance de votre enfant ;
  • vous avez pris beaucoup de poids durant la grossesse ou en post-partum, sans le perdre un an après la naissance de votre enfant.

Lire l'article : Calcul d'IMC et bilan d'un surpoids ou d'une obésité

Un cas particulier : chirurgie bariatrique et suivi après grossesse 

Dans la période du post-partum, si vous avez subi une chirurgie pour obésité, vous êtes accompagnée par l’équipe pluridisciplinaire qui assure votre suivi habituel au long cours après chirurgie pour :

  • retrouver un objectif pondéral défini entre elle et l’équipe pluridisciplinaire ;
  • poursuivre un suivi nutritionnel et chirurgical régulier, en liaison avec le médecin généraliste.

Suivi de votre enfant après sa naissance

Comme tout bébé venant de naître, votre enfant bénéficie d’un suivi à la maternité puis par d'examens réguliers par votre médecin ou votre pédiatre.

Si vous êtes en situation d’obésité, votre enfant a un risque plus élevé d’être en surpoids dans l’enfance, surtout s’il est né gros. Dans ce cas, un suivi spécifique vous est proposé.

  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide du parcours de soins : surpoids et obésité chez l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2023 [consulté le 7 avril 2023]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Grossesses à risque. Orientation des femmes enceintes. Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2012 [consulté le 7 avril 2023]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Grossesses à risque. Surpoids maternel et échographie fœtale. Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2016 [consulté le 7 avril 2023]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Prescription d’activité physique chez la femme enceinte. Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2019 [consulté le 7 avril 2023]
  • Deruelle P, Vambergue A. Obésité et grossesse © 2019, Elsevier Masson SAS.
  • La société des obstétriciens et gynécologues du Canada. Obésité pendant la grossesse. Site internet : pregnancy.info. Ottawa (Ontario) ; 2017 [consulté le 7 avril 2023]
  • Le Tinier B, Claver M, Martinez De Tejada B, Farpour Lambert N. Risques maternels et infantiles associés à l’obésité préconceptionnelle et efficacité des interventions. Revue médicale suisse.2018.14.624.1877
  • Boller M-J.; Xu F; Lee C; Sridhar S; Greenberg M-B.; Hedderson M. Perinatal_Outcomes_After_Bariatric_Surgery Compared With a Matched Control Group. Obstetrics & Gynecology 141(3):p 583-591, March 2023.
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire