Pansements complexes

20 octobre 2021
Les pansements complexes sont destinés au traitement de plaies particulières. Utilisés par du personnel médical qualifié, ils correspondent à un véritable acte de soin. Il en existe plusieurs types ; ils ne peuvent pas être remplacés par des pansements simples ni s'interchanger.

Qu'est-ce qu'une plaie ?

Une plaie est une déchirure (effraction) plus ou moins étendue et profonde de la peau et des tissus sous-jacents ( , muscle, etc.). Elle peut être causée par :

  • un traumatisme physique (coupure, écrasement, etc.) ;
  • la chaleur ou le froid (brûlure) ;
  • des produits chimiques (brûlures) comme des acides ou la soude caustique, par exemple.

Une plaie peut aussi être le résultat d’un acte médical (à la suite d’une opération chirurgicale) ou d’une maladie.

Quelle que soit la cause de la plaie, il est impératif de nettoyer et de réparer les lésions pour protéger l’organisme. En effet, une plaie peut être souillée par des corps étrangers (fragments de verre, terre, etc.). Elle constitue une porte d’entrée pour des agents infectieux (bactéries, essentiellement). Elle est aussi un point potentiel de perte de sang pouvant provoquer une hémorragie.

Quels sont les principes de soins pour la réparation d'une plaie ?

Pour guérir une plaie, l’organisme active le processus de cicatrisation, qui permet de reconstruire la peau et les tissus qui ont été détruits. Ce processus peut ne pas être suffisant et des soins sont nécessaires pour aider à la guérison de la plaie. Ils reposent sur les principes suivants :

  • nettoyer et désinfecter la plaie pour éviter une infection qui pourrait empêcher la cicatrisation, et même, aggraver la plaie ;
  • poser une barrière physique de protection (pansement, compresse, etc.) sur la plaie pour la protéger des éléments extérieurs ;
  • si nécessaire, favoriser la cicatrisation par des produits qui stimulent la reconstruction des tissus (crèmes, spray, pansements complexes, etc.) ;
  • dans certains cas particuliers, le traitement d’une plaie peut également nécessiter un acte médical ou chirurgical pour la récurer, ou placer des points de suture si les bords de la plaie sont trop espacés pour permettre la cicatrisation.

Comment différencier une plaie simple d'une plaie complexe ?

Dans le cadre des soins, on distingue les plaies simples et les plaies complexes. La différence tient aux facteurs liés :

  • À la blessure elle-même. La cicatrisation de la plaie va dépendre de son étendue, sa profondeur, sa localisation et de son aspect. Une plaie avec des bords nets cicatrisera plus facilement, par exemple.
  • Au patient. Les soins apportés à la plaie vont être adaptés en fonction de l'état général de la personne (une dénutrition, par exemple, entraîne des difficultés de cicatrisation), ou si elle présente une infection ou une maladie chronique comme un diabète, etc.
  • À l'environnement, c'est-à-dire un milieu plus ou moins stérile, par exemple, mais aussi le climat. En effet, si la chaleur et l’humidité sont indispensables au sein de la plaie pour le processus de cicatrisation, un climat chaud et humide peut favoriser des problèmes vasculaires ou infectieux qui retardent la cicatrisation.

Une plaie est complexe lorsqu'elle répond à un ou plusieurs des critères suivants :

  • Elle nécessite un geste médical ou chirurgical pour être traitée comme un nettoyage médical de la plaie et la pose de points de suture, par exemple.
  • Elle a causé une perte significative de tissus (peau, muscle, etc.). Ce type de plaie fait suite à une brûlure profonde ou à une greffe cutanée, par exemple.
  • Elle a un impact important sur le bien-être anatomique de la personne comme les escarres étendues, par exemple.
  • Elle présente un caractère chronique (plaie d’ulcère de jambe chez une personne diabétique, par exemple). Ce type de plaie ne cicatrise pas naturellement, ni même après un premier niveau de soins.
  • Elle nécessite l’intervention de plusieurs professionnels de santé pour son traitement.

Quels pansements doivent être utilisés pour les soins ?

Pour les plaies simples

Les plaies simples (lien), comme une petite coupure ou une brûlure superficielle, cicatrisent généralement d'elles-mêmes. Elles nécessitent juste d’être désinfectées régulièrement et protégées par un pansement simple. Dans ce cas, le rôle du pansement est uniquement de créer une barrière physique de protection sur la plaie. Ce pansement simple peut être composé d'une compresse et d'un sparadrap, par exemple.

Pour les plaies complexes

Les plaies complexes nécessitent des soins (parfois même, plusieurs types de soins) pour cicatriser correctement. Dans ce cas, des pansements complexes peuvent être utilisés. Ils sont composés de plusieurs éléments jouant chacun un rôle particulier :

  • un film externe plus ou moins épais qui permet de fixer le pansement sur la plaie et qui assure le rôle de barrière physique de protection ;
  • une couche interne appliquée directement au contact de la plaie et qui contient des substances favorisant la cicatrisation.

Les pansements complexes sont des dispositifs qui participent activement aux soins en stimulant la cicatrisation. Ils ne sont utilisés que pour le soin de plaies complexes.

Comment agissent les pansements complexes ?

Les pansements complexes sont actifs grâce à la couche interne placée directement au contact de la plaie. Selon la composition de cette couche, on distingue différents modes d’action et donc, plusieurs types de pansements complexes. Les principaux sont :

  • Les pansements alginates. Ils sont constitués le plus souvent d’extraits d’algues secs qui fixent les liquides de la plaie pour former un gel aux propriétés antihémorragiques (il est hémostatique). Ce gel forme une barrière contre les bactéries. Il maintient aussi l’humidité et la chaleur nécessaires à la cicatrisation au sein de la plaie.
  • Les pansements hydrocellulaires. Ils sont composés d’une mousse qui absorbe les excédents de liquides dans la plaie. Ils favorisent la cicatrisation en empêchant la .
  • Les pansements hydrocolloïdes. Ils contiennent des fibres de cellulose qui se liquéfient au contact des liquides de la plaie pour former un gel. Ce gel permet de stopper les écoulements et de maintenir un environnement chaud et humide, favorable à la cicatrisation.
  • Les pansements hydrogels. Ils sont constitués d’une matrice contenant jusqu’à 80 % d’eau. Ces pansements humidifiants sont utilisés pour ramollir et hydrater des plaies sèches dans lesquelles les conditions de cicatrisation ne sont pas favorables.
  • Les pansements interfaces ou pansements gras. Ils sont imprégnés d’une matière grasse (vaseline ou silicone) qui les rend imperméables et permet de maintenir l’humidité et la chaleur naturelles de la plaie pour favoriser la cicatrisation.

Qui peut utiliser les pansements complexes ?

Les pansements complexes font généralement partie d’un protocole de soins complet mis en place pour la prise en charge d'une plaie complexe. Ils sont donc généralement utilisés par les professionnels de santé (infirmiers, médecins, etc.). Selon la plaie, le professionnel choisit le type de pansement complexe le mieux adapté. Il prend aussi en compte le confort du patient qui est fonction de la localisation de la plaie, la durée d’application nécessaire du pansement, etc.

Il existe toutefois des cas particuliers où des pansements complexes sont utilisés pour des petites plaies simples. Ils sont alors accessibles en automédication, sur conseils de votre pharmacien ou de votre médecin traitant. Par exemple, certains pansements hydrogels sont disponibles pour le traitement de petites brûlures superficielles. Des pansements hydrocolloïdes sont également utilisés pour le traitement de petites plaies liées à l’acné non compliquée. Enfin, les pansements vendus pour le traitement des ampoules peuvent également être des pansements hydrocolloïdes.

Les pansements complexes sont-ils des médicaments ?

À l’exception de ceux contenant une substance active, comme un antibiotique par exemple, les pansements complexes ne sont pas des médicaments mais des dispositifs médicaux. Ils ont chacun un mode d’action spécifique suivant leur composition.

Les pansements complexes doivent donc être utilisés exactement pour le type de plaie à laquelle ils correspondent. De même, il ne faut pas utiliser des pansements complexes de différentes catégories sur une même plaie.

  • Haute autorité de santé (HAS). Les pansements - Indications et utilisations recommandées. Bon usage des technologies médicales. Site internet : HAS. La Plaine Saint-Denis (France) ; 2011 [consulté le 21 juin 2021]