Comment aider une personne âgée à se laver ?

17 mai 2017
La toilette est un moment particulièrement important pour les seniors, pour des raisons d’hygiène, de confort et d’esthétique. Si vous devez aider une personne âgée à se laver, voici quelques conseils à suivre.

Quelles sont les spécificités de la toilette chez les seniors ?

De façon générale, les soins quotidiens d'hygiène du corps permettent d’éliminer la sueur, les poussières et autres impuretés pouvant favoriser l’apparition d’infections. Ils maintiennent aussi le rôle protecteur de la peau et des muqueuses.

Pour une personne âgée, la toilette peut contribuer particulièrement au bien-être physique et moral. Elle permet notamment de conserver une meilleure image de soi-même. L’aide apportée dans ce moment facilite également le maintien à domicile de certaines personnes âgées (par exemple, celles qui sont alitées).

Si vous êtes amené à aider une personne âgée à se laver, sachez enfin qu’il est essentiel de :

  • respecter sa pudeur et son intimité ;
  • la laisser réaliser seule un maximum de gestes, quel que soit son degré de dépendance, en prenant pour cela le temps qu’il faut.

Quel est le matériel à prévoir ?

La toilette peut se faire dans une douche ou une baignoire, au lavabo voire au lit, à l’aide d’une cuvette (si la personne ne peut pas se lever). Avant toute chose, préparez les objets dont vous allez avoir besoin, à savoir :

  • deux gants et deux serviettes de toilette (parce qu’il est préférable d’utiliser du linge différent pour les parties intimes et le reste du corps) ;
  • du savon (normal ou surgras) ou un pain dermatologique sans savon ;
  • du shampoing ;
  • une brosse à dents à poils souples et à petite tête (prévoyez-en une seconde si la personne possède un appareil dentaire ou un dentier) ainsi que du dentifrice, un verre à dents et un abaisse-langue (bâtonnet plat) pour les personnes édentées ;
  • des crèmes de beauté hydratantes ;
  • des cotons tiges ;
  • du sérum physiologique et des compresses (toilette des yeux) ;
  • un peigne ou une brosse à cheveux ;
  • un coupe-ongle ;
  • un rasoir (à main ou électrique) pour les hommes, et éventuellement un produit après-rasage.
Peut-on utiliser du talc pour la toilette des personnes âgées ?

L’utilisation de ce type de produit est déconseillée, notamment au niveau des plis naturels (aisselles, dessous des seins chez les femmes). En effet, cela favorise la et les infections (impétigo, mycose…)

Dans quel ordre lave-t-on les différentes parties du corps ?

Il est recommandé de procéder à la toilette quotidienne dans l’ordre suivant :

  • visage et cou ;
  • torse, bras et mains, dos ;
  • , cuisses, jambes et pieds ;
  • parties génitales et région anale ;
  • et enfin, bouche, dents (et/ou appareil dentaire).

Avant de commencer, frictionnez vos mains avec une solution hydro-alcoolique jusqu'à séchage complet (pendant 30 à 60 secondes) ou lavez-les avec de l’eau et du savon.

Sachez que toutes les régions du corps se nettoient à l’aide d’un gant, avec du savon et de l’eau claire, à la température souhaitée par la personne. Après le savonnage, rincez abondamment la partie concernée puis essuyez-la en tamponnant doucement, sans frotter (la peau des seniors étant fragile).

En fin de toilette, dans un souci d’hygiène et d’esthétique, coiffez la personne. Par ailleurs, il est conseillé de :

  • lui faire un shampooing régulièrement ;
  • nettoyer si nécessaire ses lunettes et prothèses auditives, le cas échéant.

La toilette du haut du corps

Certaines parties de la tête demandent des soins spéciaux :

  • les yeux se nettoient avec une compresse imbibée de sérum physiologique, en allant de l’extérieur vers l’intérieur de chaque œil ;
  • les oreilles se lavent uniquement au niveau du pavillon (partie externe) et du pourtour avec une serviette fine ou une compresse (bannissez l’usage des cotons tiges à l’intérieur du conduit de l’oreille).

Chez l’homme, après le rasage, on peut proposer d’appliquer une lotion ou une crème après-rasage.

Pour nettoyer le torse, commencez par laver les bras et les mains, puis insistez sous les aisselles et sous les seins chez la femme. Si la personne est alitée, débutez la toilette par le bras le plus éloigné de vous (cela évite de faire dégouliner de l’eau souillée sur le bras propre en lavant le second).

En cas d’alitement ou de sédentarité

Vérifiez régulièrement l’état de la peau au niveau des points d’appui : épaules, pointes des omoplates, talon, sacrum (os du bas de la colonne vertébrale, constitué de cinq vertèbres soudées entre elles). Une rougeur peut révéler un début d’escarre. Si vous avez un doute, informez le médecin traitant de la personne concernée. Notez aussi que frictionner les talons régulièrement peut contribuer à éviter les escarres à cet endroit du corps.

Comment laver le bas du corps ?

En faisant la toilette de l’abdomen, utilisez si nécessaire un coton-tige pour nettoyer le nombril, puis séchez bien celui-ci.

Si la personne est alitée, commencez la toilette des jambes par celle qui est la plus éloignée de vous. Dans tous les cas, insistez derrière les genoux, au niveau des orteils et dans les espaces entre ces derniers, souvent siège de mycoses.

Si les ongles sont trop durs, coupez-les après la douche ou le bain. Il est recommandé de les tailler au carré et pas trop court, afin d’éviter la formation d’un ongle incarné. Ce conseil est valable en particulier pour les personnes souffrant de diabète, chez qui les lésions des pieds peuvent engendrer des complications importantes. Enfin, pour les séniors traités par anticoagulant, il est préférable que les soins des pieds soient réalisés par un pédicure-podologue.

En cas de perte d’autonomie chez un senior

L’Assurance Maladie peut prendre en charge l’intervention d’une aide-ménagère à domicile. Celle-ci est habilitée à assister la personne âgée pour les soins d’hygiène simples, mais elle n’est pas autorisée à effectuer des soins médicaux. Son intervention, soumise à certaines conditions administratives et financières, nécessite un certificat médical.

En cas de diabète, l’Assurance Maladie peut aussi rembourser chaque année 4 à 6 séances de soins chez le pédicure-podologue, selon le risque de complications des pieds. Pour en savoir plus sur ces prestations, parlez-en à votre médecin traitant.

La toilette des parties génitales et de la région anale

Pour nettoyer cette zone du corps, quelques principes de base sont à respecter :

  • procédez d’avant en arrière, c'est-à-dire des organes génitaux vers l’anus, afin d’éviter que des germes anaux ne contaminent le vagin ou le pénis ;
  • chez la femme, lavez d’abord les grandes lèvres, puis les petites, et terminez par le (orifice situé à l’extrémité de l’urètre, permettant l’écoulement de l’urine hors de la vessie) ;
  • chez l’homme, veillez à décalotter le gland (le dégager en remontant le prépuce) et à le recalotter en fin de toilette ;
  • n’oubliez pas les plis de l’aine. Séchez-bien en tamponnant pour éviter la .

Les soins bucco-dentaires chez la personne âgée

Ils comprennent l’hygiène de la bouche et des dents, mais aussi l’entretien des prothèses. Ils visent à :

  • éliminer les débris alimentaires et la plaque dentaire (substance blanchâtre à la surface des dents, composée de microbes) ;
  • éviter les irritations buccales ;
  • faciliter l’alimentation et la communication orale.

Ces soins ont lieu impérativement le soir et si possible le matin, voire après chaque repas. Ils consistent à brosser séparément les dents du haut et celles du bas (en allant des gencives vers les dents). Des précautions peuvent parfois être nécessaires :

  • en cas de sécheresse buccale liée à une maladie ou à la prise de certains médicaments (xérostomie), utilisez de préférence un dentifrice sous forme de gel, contenant 1 ou 2 % de fluorure de sodium (si vous êtes concerné, parlez-en à votre dentiste) ;
  • chez les personnes édentées, on nettoie les gencives, les joues, le palais et la langue, en s’aidant d’un abaisse-langue (ou éventuellement avec un doigt, recouvert d’une compresse humide).

Enfin, le nettoyage des prothèses dentaires peut se faire de deux façons différentes selon les cas :

  • si l’appareil n’est pas porté la nuit, laissez-le tremper jusqu'au matin dans la boîte remplie d’eau prévue à cet effet ;
  • si la personne porte sa prothèse pendant qu’elle dort, brossez l’appareil chaque jour avant le coucher, avec du dentifrice, puis rincez-le et mettez-le dans un verre avec un comprimé désinfectant. Enfin, rincez-le de nouveau avant de le replacer en bouche.
Sources
  • Centre de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales du CHU de Lyon (CCLIN). Fiches de bonne pratique. L’hygiène au quotidien dans les établissements médico-sociaux. Site internet : CHU de Lyon. Lyon (France) ; 2011 [consulté le 13 octobre 2016]
  • Agence Régionale de Santé de Franche-Comté. La bientraitance dans les soins – Actions et astuces de soignant. Site internet : ARS Franche-Comté. Besançon (France) ; 2010 [consulté le 13 octobre 2016]
  • Université Laval – Faculté de médecine dentaire. Guide des soins de bouche à l'intention des proches aidants. Site internet : Centre d'excellence pour la santé buccodentaire et le vieillissement – Université Laval. Québec (Canada) ; 2008 [consulté le 13 octobre 2016]