Comment bien prendre la température ?

30 mars 2017
On peut mesurer la température du corps par le rectum, la bouche ou l’oreille, sous l’aisselle, sur la tempe ou le front. Pour cela, il existe plusieurs types de thermomètres. Voici quelques repères pour bien choisir votre thermomètre et la méthode de prise de température qui vous convient le mieux.

Pourquoi prendre la température ?

La prise de la température corporelle permet de déceler certaines maladies infectieuses, caractérisées par l’apparition de fièvre.

On peut prendre la température avec plusieurs types de thermomètres, par voie :

  • rectale (par le rectum) ;
  • buccale (par la bouche) ;
  • tympanique (par l’oreille) ;
  • (sous l’aisselle) ;
  • temporale (sur la tempe), frontale (sur le front).

En fonction de la technique sélectionnée, les températures normales varient selon les fourchettes suivantes :

Variations des températures en fonction de la méthode

Méthode utilisée Variations
Voie rectale 36,6 à 38 °C
Voie buccale 35,5 à 37,5 °C
Voie 34,7 à 37,3 °C
Voie tympanique 35,8 à 38 °C

Quels sont les différents types de thermomètres existants ?

Il existe divers modèles de thermomètres.

En verre gradué, il comporte un réservoir rempli de métaux liquides (gallium, étain et indium). Ce mélange a remplacé le mercure, interdit depuis 1999. Sous l’effet de la chaleur, les métaux se dilatent dans le corps du thermomètre. Grâce aux graduations, on peut lire la température. Les instruments de ce type sont utilisés pour mesurer la température et buccale. Ceux présentant un réservoir de plus grande taille permettent aussi la prise rectale.

Thermomètre à Gallium

Schéma : thermomètre à gallium

 

En quelques secondes, il affiche la température mesurée sur un écran à cristaux liquides. Facile d’utilisation, il s’emploie aussi par voie rectale, et buccale.

Thermomètre électronique

Schéma : thermomètre électronique

 

Il s’agit d’un appareil électronique muni d’une sonde à infrarouges (IR). Il évalue la température du corps à partir des rayonnements infrarouges. Ainsi, le thermomètre effectue une série de mesures en moins d’une seconde, et retient le résultat le plus élevé. Les modèles de ce type sont surtout utilisés pour prendre la température tympanique. On les emploie également pour la mesure temporale.

Thermomètre auriculaire à infrarouges

Schéma : thermomètre auriculaire à infrarouges

Thermomètre à infrarouges pour mesure temporale

Schéma : thermomètre à infrarouges pour mesure temporale

 

Ces bandelettes de plastique contiennent des cristaux liquides qui deviennent apparents à la chaleur, sur une échelle graduée. Pour prendre la température, on les place sur le front. Toutefois, ces instruments manquent de précision ; il est donc déconseillé de les employer.

 

Comment prendre la température ?

La manière de prendre la température peut varier en fonction du thermomètre utilisé.

La mesure rectale est la plus précise et la plus fiable pour les moins de 2 ans. Pour utiliser cette technique, procédez comme suit :

  1. Nettoyez le thermomètre à l’eau fraîche et savonneuse, puis rincez-le.
  2. Si vous possédez un thermomètre en verre, secouez-le pour que le liquide descende sous les 36 °C. Si vous employez un appareil électronique, lisez bien la notice avant usage.
  3. Pour faciliter l’introduction du thermomètre, vous pouvez recouvrir son extrémité argentée d’un peu de vaseline.
  4. Si vous prenez la température d’un nourrisson, placez-le sur le dos, genoux pliés.
  5. Insérez doucement le thermomètre dans le rectum, sur une longueur d’environ 2,5 cm. Maintenez-le dans cette position.
  6. Au bout de trois minutes (ou au signal sonore si vous utilisez un appareil électronique), retirez l’instrument. Puis lisez la température.
  7. Nettoyez de nouveau le thermomètre.

La bouche est l’endroit le plus accessible pour prendre la température. Cependant, le résultat peut être faussé par divers facteurs (ingestion récente d’aliments ou de boissons, respiration par la bouche). Par ailleurs, si le thermomètre est mordu, il peut se briser (surtout s’il est en verre). C’est pourquoi, cette méthode est déconseillée pour les moins de 5 ans.

Pour prendre la température de cette façon, respectez les étapes suivantes :

  1. Lavez le thermomètre avec de l’eau fraîche et du savon, et rincez-le.
  2. Si vous avez opté pour un instrument en verre, secouez-le pour que le liquide descende sous les 35 °C. Si vous utilisez un appareil électronique, consultez la notice avant utilisation.
  3. Placez soigneusement l’extrémité du thermomètre sous la langue.
  4. Gardez la bouche fermée, et laissez l’instrument en place. Après trois minutes (ou au signal sonore s’il s’agit d’un appareil électronique), retirez le thermomètre. Puis lisez le résultat.
  5. Lavez une nouvelle fois le thermomètre.

La voie tympanique offre une prise de température très rapide. Toutefois, pour une mesure optimale, la sonde à infrarouges du thermomètre doit pouvoir accéder directement au . Sachez que de nombreux facteurs peuvent perturber cet accès, par exemple :

  • la présence d’un bouchon de cérumen ;
  • une mauvaise position du thermomètre, fréquente chez le nourrisson (c’est pourquoi cette méthode est déconseillée avant l’âge de 2 ans) ;
  • l’utilisation d'une sonde sale, imperméable aux rayons infrarouges.

La prise de température tympanique se déroule en plusieurs étapes :

  1. Lisez attentivement la notice du thermomètre.
  2. Recouvrez celui-ci d’un embout propre.
  3. Tirez doucement sur le pavillon de l’oreille, à la fois vers le haut et vers l’arrière. Cela permet d’aligner le canal auditif sur le , pour bien dégager ce dernier.
  4. Insérez doucement le thermomètre, jusqu’à ce qu’il remplisse complètement le conduit de l’oreille.
  5. Appuyez sur le bouton de l’appareil, et maintenez-le enfoncé pendant une seconde.
  6. Retirez le thermomètre et lisez la température.
  7. En cas de doute sur la mesure, répétez l’opération sur l’oreille opposée.

La méthode est la moins fiable car l’aisselle n’est pas un lieu "fermé". Ainsi, les résultats sont influencés par la température extérieure. Cette technique peut être utilisée dans un premier temps, en guise de "dépistage". Cependant, au moindre doute, confirmez le résultat par une mesure rectale.

La prise de température sous l’aisselle s’effectue en plusieurs étapes :

  1. Nettoyez le thermomètre avec de l’eau fraîche et du savon, puis rincez-le.
  2. Si vous utilisez un instrument en verre, secouez-le pour que le liquide passe sous les 34 °C. Si vous employez un appareil électronique, consultez la notice fournie.
  3. Placez l’extrémité du thermomètre au centre de l’aisselle. Rabattez le bras contre le torse, de manière à bien recouvrir l’instrument.
  4. Maintenez-le en place pendant au moins quatre minutes s’il s’agit d’un thermomètre en verre (jusqu'au signal sonore pour un appareil électronique).
  5. Retirez-le et lisez la température.
  6. Nettoyez le thermomètre.
Une mesure temporale (sur la tempe) à domicile peut se révéler imprécise

La prise de température temporale s’effectue avec un thermomètre à infrarouges spécifique. On place celui-ci au niveau de la tempe, dans le prolongement du sourcil. À cet endroit, le résultat obtenu est inférieur de 0,2 °C à la température rectale. Pour une lecture plus facile, certains thermomètres affichent directement le chiffre mesuré en "équivalent rectal".

Cette méthode de mesure est rapide et très pratique. Cependant, pour obtenir un résultat fiable, il faut respecter minutieusement les précautions d'emploi de l’appareil. C’est pourquoi, lorsque des mesures précises doivent être effectuées à domicile, cette technique n’est pas encore recommandée.

Choisir la bonne méthode selon les cas

En fonction de l’âge de la personne concernée, différentes techniques sont recommandées.

Prendre la température en fonction de l’âge

Âge de la personne concernée Techniques recommandées
De la naissance à 2 ans
  • 1er choix : voie rectale (par le rectum), pour obtenir une mesure exacte ;
  • 2e choix : voie (sous l’aisselle), et au moindre doute, prise de température rectale.
De 2 à 5 ans
  • 1er choix : voie rectale (par le rectum), pour obtenir une lecture exacte ;
  • 2e choix : voie tympanique (par l'oreille) ;
  • 3e choix : voie (sous l’aisselle).
Plus de 5 ans (y compris les adultes)
  • 1er choix : voie buccale (par la bouche), pour obtenir une lecture exacte ;
  • 2e choix : voie tympanique (par l'oreille) ;
  • 3e choix : voie (sous l’aisselle).
Pour bien prendre la température

Essayez de respecter les recommandations suivantes :

  • je suis les instructions indiquées dans la notice du thermomètre ;
  • je privilégie la voie rectale pour les enfants de moins de deux ans ;
  • je me souviens que la prise de température sous l’aisselle est la moins fiable.
Sources
  • Sermet-Gaudelus I, Chadelat I, Lenoir G. La mesure de la température en pratique pédiatrique quotidienne. Archives de pédiatrie. 2005;12(8):1292-1300
  • Soins de nos enfants. Société canadienne de pédiatrie (CPS). La fièvre et la prise de la température. Site internet : soinsdenosenfants.cps.Ottawa; 2015 [consulté le 13 octobre 2016]
  • National Health Service Choices. How do I take someone’s temperature? Site internet : NHS. Londres ; 2016 [consulté le 13 octobre 2016]
  • HealthLinkBC. Comment prendre la température (enfants et adultes). Site internet : healthlinkbc. Victoria (Canada) ; 2016 [consulté le 13 octobre 2016]
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de Santé (AFSSAPS). Prise en charge de la fièvre chez l’enfant. Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2005 [consulté le 13 octobre 2016]
  • Société canadienne de pédiatrie (CPS). La mesure de la température en pédiatrie. Site internet : CPS. Ottawa ; 2015 [consulté le 13 octobre 2016]