Prévenir l'intoxication par le plomb

14 novembre 2019
Le plomb peut être incorporé dans l'organisme par voie digestive ou respiratoire et son accumulation est le saturnisme. Il est toujours toxique, particulièrement chez l'enfant et la femme enceinte. Il est donc important de prévenir la contamination par le plomb grâce à des mesures d'hygiène à son domicile, dans ses activités de loisir et professionnelles.

Protéger les enfants pour éviter une intoxication par le plomb

Si vous habitez avec un ou plusieurs jeunes enfants dans un logement construit avant 1949, il existe des gestes simples que vous pouvez appliquer au quotidien pour éviter une intoxication par le plomb.

Nos conseils pour éviter une intoxication par le plomb :

  • Veillez à ce que votre enfant ne touche pas les peintures, surtout si celles-ci sont écaillées.
  • Lavez les mains et le visage de votre enfant le plus souvent possible, surtout avant les repas.
  • Coupez-lui les ongles courts et veillez à ce qu'il ne les ronge pas.
  • Lavez fréquemment ses jouets, tétines et doudous.
  • Ne laissez pas à la portée de votre enfant de vos enfants des objets en plomb : vieux jouets peints, figurines en plomb...
  • Veillez à son équilibre alimentaire : l'intoxication par le plomb est aggravée par le manque de fer (qu’on trouve dans la viande, le poisson, les légumes secs) et de calcium (présent dans les produits laitiers).
  • Éloignez-le des sources d'intoxication et privilégiez les promenades, la fréquentation des lieux où le plomb est absent : école, crèche...
  • Évitez de laisser votre enfant jouer dans les couloirs ou les cages d’escalier s’ils contiennent des peintures à base de plomb.
  • Veillez à ne pas fumer en sa présence.
  • Si les canalisations contiennent du plomb :
    • évitez de donner de l’eau du robinet à votre enfant,
    • pour les autres utilisations alimentaires, faites couler l'eau pendant au moins 3 minutes pour rincer les canalisations,
    • n'utilisez pas l'eau chaude du robinet pour la préparation des repas car une température élevée favorise le déplacement du plomb dans l'eau.
  • Ne cuisinez pas et ne stockez pas les aliments dans des plats en céramique de fabrication artisanale, en étain ou en cristal.
Des précautions qui s'appliquent aussi à la femme enceinte

Si vous attendez un enfant et si vous êtes exposée potentiellement au plomb, lavez-vous les mains fréquemment (surtout avant chaque repas) et coupez vos ongles.

N'utilisez pas de cosmétiques traditionnels (khôl...).

Vidéo : Les sources d'intoxication par le plomb responsables du saturnisme

[Ce reportage, réalisé en 2003 à l’initiative de la Mission Saturnisme de la Ville de Montreuil avec le concours de l'Assurance Maladie présente les causes et les moyens de lutter contre les dangers de l’intoxication d’enfants par le plomb, appelé saturnisme infantile.]

L'intoxication par le plomb ou saturnisme est une maladie qui peut être très grave et qui menace plus particulièrement les jeunes enfants habitant dans des immeubles anciens dont les peintures sont abîmées.

Le plomb est un métal gris, lourd, facile à mettre en forme, qui a servi à la fabrication de produits tels que les tuyaux, surtout d'arrivée d'eau et les soudures désormais interdits pour les nouvelles installations.

Plusieurs risques sonr présents :

  • Certains jouets en plomb de collection et des jouets importés recouverts de peinture au plomb, tels que les petites voitures ou personnages, sont interdits en France mais certains lots peuvent échapper à la vigilance des douanes.
  • Il ne faut pas conserver d'aliments dans la vaisselle vernissée au silicate de plomb car leur acidité attaque le revêtement coloré.
  • Dans certaines colles au plomb, poudres utilisées autour des yeux dans plusieurs pays afin de prévenir des maladies, le plomb évite effectivement les infections aux yeux, mais sa toxicité reste.
  • Le plomb est également présent dans les batteries automobiles mais elles ne doivent pas être laissées à l'abandon lorsqu'elles sont usées. Elles doivent être déposées gratuitement dans les déchetteries dans un bac prévu à cet effet.

Sous toutes ses formes, le plomb est très dangereux pour la santé s'il pénètre dans l'organisme par ingestion par la bouche, par la respiration ou à travers la peau. Il est encore plus dangereux pour les enfants que pour les adultes.

Mais le plomb sous une de ses formes les plus toxiques est le carbonate de plomb ou céruse, utilisé jusqu'en 1949 dans la composition de certaines peintures. Il se retrouve dans la plupart des meubles anciens. Les peintures de plomb ont été utilisées sur les murs, les plafonds, les portes, les fenêtres et les plaintes des logements. Depuis, elles ont été pour la plupart recouvertes par des peintures récentes, sans plomb. Mais si celles-ci sont mal entretenues, elles se dégradent et laissent les anciennes peintures apparaître. Les cages d'escalier des immeubles peuvent également être couvertes de peinture au plomb qui redeviennent accessibles avec l'usure et les dégradations. Toutes les peintures ne contiennent pas du plomb mais la plupart des immeubles anciens, datant d'avant 1949, présentent des peintures plombées en divers endroits qu'il faut précisément identifier.

L'intoxication au plomb par les peintures peut toucher les adultes mais encore plus les jeunes enfants. Ils sont en danger car, en jouant, ils peuvent se mettre en contact avec des peintures dégradées sans que les adultes ne s'en aperçoivent. Et parce qu'ils sont en pleine croissance, ils sont plus sensibles aux effets du plomb. Lorsque ces peintures s'abîment ou sont grattées, des poussières et des écailles contenant du plomb deviennent accessibles à ces jeunes enfants qui peuvent les avaler en portant leurs doigts à leur bouche. Un enfant vivant dans un logement plombé peut devenir très vite gravement malade :

  • Les intoxications, dites modérées, passent souvent inaperçues. Même si l'enfant est atteint d'anémie, ce qui le rend pâle, elles peuvent pourtant déjà avoir des conséquences importantes sur la santé et sur la croissance de l'enfant. Plus l'intoxication augmente, plus l'enfant peut se montrer très fatigué ou très nerveux et avoir de fortes douleurs au ventre. Il a du mal à se concentrer, ce qui le handicape dans ses apprentissages et peut le mener à l'échec scolaire.
  • Les intoxications graves provoquent des atteintes au système nerveux et peuvent même entraîner le décès de l'enfant si elles ne sont pas dépistées, soignées et l'accès au plomb supprimé à temps.

Le logement, dans un habitat sans plomb accessible, est le seul moyen d'arrêter l'intoxication des enfants. Mais le droit au logement décent est encore trop souvent difficilement appliqué.

Voici quelques mesures de base pour éviter que vos enfants ne s'intoxiquent dans votre logement :

  • Ne laissez pas vos enfants toucher les peintures et porter des écailles à leur bouche. Expliquez leur patiemment le danger pour qu'ils comprennent d'eux mêmes.
  • Surtout, ne faites pas vous-même les travaux, ne grattez pas les peintures car les poussières dégagées sont toxiques pour vous et vos enfants.
  • Surtout ne chauffez pas les peintures (avec un sèche-cheveux par exemple), car cela peut dégager des vapeurs très dangereuses. Même pour les petits travaux, soyez prudent ne les faites pas en présence des enfants.
  • N'utilisez pas non plus de balais ou d'aspirateur qui font voler les poussières plombées. Pour la sécurité de vos enfants, nettoyez le sol et vos meubles avec une serpillière humide pour enlever la poussière sans la faire voler afin que les enfants ne la respirent pas et pour qu'elle ne se dépose pas plus loin. Lavez le plus régulièrement possible les jouets de vos enfants pour en éliminer la poussière, surtout s'ils tombent par terre.
  • Coupez leur les ongles très courts.
  • Pour éviter que les écailles de peinture ne restent dessous et apprenez leur à se laver souvent les mains. Les enfants qui vont en crèche ou à l'école maternelle, dès 2 ans, sont moins souvent dans le logement donc moins exposés.
  • Favorisez les sorties à l'extérieur pour limiter l'intoxication de vos enfants dans votre logement.
  • Surtout ne les laissez pas jouer dans les cages d'escalier qui sont aussi très souvent plombées.

Pour savoir si votre enfant est intoxiqué, il doit faire une prise de sang prescrite par la PMI (Protection maternelle et infantile) ou par votre médecin traitant afin de mesurer son taux de plomb sanguin ou plombémie. Elle sera notée dans son carnet de santé.

Si cette plombémie est faible, la PMI ou votre médecin suivra régulièrement votre enfant. Si le taux augmente, il faudra chercher si l'enfant est au contact de peinture plombée et dans ce cas traiter le logement ou reloger la famille.

Cependant si son taux est trop élevé, il devrait être hospitalisé plusieurs jours et parfois à plusieurs reprises afin de diminuer la quantité de plomb dans le sang.

Si vous craignez que votre logement soit toxique, vous pouvez demander conseil aux services d'hygiène ou à la mission saturnisme de votre ville ou encore à la direction des affaires sanitaires et sociales (la Ddass) de votre département. Ces services viendront vérifier la présence de plomb et diagnostiquer l'immeuble avec le matériel nécessaire. Si des peintures au plomb sont abîmées et accessibles, le propriétaire sera contraint par le préfet de faire des travaux de mise hors risque. Les adultes devront prendre des précautions particulières mais les enfants ne devront absolument pas être présents pendant les travaux.

Si les travaux sont faits sans qu'une solution n'ait été trouvée pour éloigner vos enfants, le responsable de ces travaux pourra être poursuivi en justice pour avoir mis la santé d'autrui en danger. Sans autre solution, le propriétaire devra payer l'hôtel à la famille pendant les travaux. S'il ne fait pas ce qui lui est demandé, les services de l'état feront faire les travaux à sa place et récupéreront ensuite l'argent dépensé comme un impôt. Par contre, s'il fait les travaux correctement il peut bénéficier d'une aide financière importante de l'état.

Si votre enfant est intoxiqué, le médecin qui le suit doit signaler l'intoxication à la Ddass, car le saturnisme est une maladie à déclaration obligatoire. Vous pouvez, de votre côté, prévenir les mêmes services et leur transmettre si vous le voulez les résultats d'examens de votre enfant, pour les informer du niveau d'urgence. Lorsque l'intoxication est très importante, vous êtes en droit d'être relogés prioritairement. Pour cela, il faut être inscrit comme demandeur de logement social à la mairie, à la préfecture ou dans un office HLM. Cette demande doit être renouvelée chaque année. Au moindre doute, n'hésitez pas à prévenir le service compétent de votre ville : la Ddass ou la préfecture du département.

© Mairie de Montreuil, Assurance Maladie

Traquer le plomb dans les logements

Si vous habitez dans un logement construit avant 1949, il est possible de limiter au maximum l’exposition au plomb de votre famille.

Nos conseils pour limiter l’exposition au plomb :

  • Luttez contre l'humidité, qui favorise la dégradation des peintures : ne bouchez pas les ouvertures de ventilation permanente, aérez quotidiennement et chauffez suffisamment votre logement en période froide.
  • Nettoyez régulièrement le sol des pièces, des balcons ou des terrasses, et les rebords des fenêtres avec une serpillière humide afin d’enlever les poussières éventuelles de plomb. N'utilisez pas de balai ou d'aspirateur (sauf s'il est équipé de filtre de Très Haute Efficacité THE)  car ils favorisent la dispersion des microparticules de plomb.
  • Évitez d'étendre le linge à proximité des peintures dégradées.
  • Ne laissez pas les jouets et poussette à proximité d'une peinture abîmée.
  • Surveillez l'état des peintures et effectuez les réparations qui s'imposent.
  • Évitez de poser de la moquette dans les pièces où votre enfant joue pour limiter l'accumulation des poussières.
  • Si vous faites des travaux de rénovation :
    • éloignez votre enfant pendant toute la durée du chantier,
    • protégez-vous des poussières et des écailles de peinture qui peuvent être dangereuses,
    • nettoyez les sols à l'eau régulièrement pendant les travaux,
    • avant le retour de votre famille, une fois les travaux achevés, nettoyez parfaitement les locaux.

La prévention de l'intoxication au plomb sur votre lieu de travail

Si vous avez une activité professionnelle qui vous expose au plomb, votre entreprise met en place une démarche de prévention contre cette exposition. Elle veille à :

  • remplacer, si possible, les produits contenant du plomb par des produits moins toxiques ;
  • empêcher l'inspiration de plomb (aérosols et poussières) par l'utilisation de procédés limitant l'émission de poussières et par l'utilisation d'appareils individuels de protection respiratoire ;
  • empêcher l'ingestion de plomb (mains, eau ou nourriture souillées).

Les locaux de votre entreprise utilisant du plomb doivent être dans un bon état de propreté afin d'éviter l'accumulation de dépôts de plomb.

L'exposition professionnelle au plomb des femmes enceintes est interdite. Si vous souhaitez avoir un enfant alors que vous êtes exposée au plomb, prévenez votre médecin du travail et votre employeur.

Vous respectez des règles d'hygiène sur votre lieu de travail :

  • vous ne buvez pas, ne mangez pas et ne fumez pas sur votre poste de travail ;
  • vous vous lavez les mains et le visage avant les repas ;
  • vous vous douchez sur le lieu du travail avant de partir ;
  • vous changez de vêtements après le travail.

D'autres mesures plus spécifiques peuvent être prises pour chaque activité professionnelle utilisant du plomb.

Attention aux activités de loisir exposant au plomb

Ne manipulez pas, ne reconditionnez pas des plombs de chasse ou de pêche, surtout à proximité d'enfants.

À proximité d'un site industriel émetteur de plomb ou pollué par le plomb

Voici quelques conseil :

  • Chaque personne entrant dans l'appartement ou la maison doit essuyer ses chaussures et les retirer.
  • Veillez à nettoyer fréquemment le domicile avec une serpillère humide.
  • Ne laissez pas vos enfants jouer sur le sol extérieur.
  • Lavez fréquemment les jouets.
  • Évitez la consommation des légumes (surtout à feuilles) et de fruits cultivés sur les anciens sites industriels ou à côté d'un site en activité.
  • Les enfants et femmes enceintes doivent adopter une hygiène stricte.

  • Haute Autorité de santé (HAS). Intoxication par le plomb de l'enfant et de la femme enceinte - Prévention et prise en charge médico-sociale. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2003 [consulté le 12 décembre 2018]
  • Haut Conseil de la santé publique. Mise à jour du guide pratique de dépistage et de prise en charge des expositions au plomb chez l’enfant mineur et la femme enceinte. Site internet : HCSP. Paris ; 2018 [consulté le 12 décembre 2018]
  • Santé publique France. Diagnostiquer et prévenir le saturnisme avant 18 ans. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2017 [consulté le 12 décembre 2018]
  • Ministère des solidarités et de la santé. Saturnisme. Site internet : Ministère des solidarités et de la santé. Paris ; 2016 [consulté le 12 décembre 2018]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Le saturnisme ou intoxication au plomb. Site internet : Inserm. Paris ; 2015 [consulté le 12 décembre 2018]
  • Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Prévenir les expositions professionnelles au plomb. Site internet : Inrs. Paris ; 2014 [consulté le 12 décembre 2018]