Le saturnisme : prévention et dépistage

29 mars 2017
Si vous présentez des facteurs de risque d'exposition au plomb, n'hésitez pas à en parler à votre médecin traitant. Un dépistage par dosage de la plombémie est possible. Il est pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie pour les enfants et les femmes enceintes.

Qu'est-ce-que le saturnisme ?

Le saturnisme est une intoxication par le plomb particulièrement dangereuse pour la santé des enfants et des femmes enceintes. Lorsque le plomb est respiré ou avalé, il passe dans le sang, se stocke, en particulier dans les os, et peut mettre plusieurs années à s'éliminer. Son action toxique se produit surtout au niveau du système nerveux, de la moelle osseuse et des reins.

Selon l'âge et la durée d'exposition, une intoxication par le plomb peut provoquer des troubles réversibles (anémie, troubles digestifs), mais aussi irréversibles (retard mental et/ou psychomoteur) lorsque le système nerveux est atteint.

Les consultations et les examens de dépistage

Vous êtes enceinte ? Vous avez des enfants en bas âge ? Vous pensez que votre famille est exposée au plomb ? Vous avez un doute ? Parlez-en à votre médecin traitant à l'occasion d’une consultation, afin de rechercher les risques potentiels d'intoxication par le plomb.

Si votre médecin l’estime nécessaire, il proposera, pour vous ou pour votre enfant, un bilan sanguin appelé plombémie. Cet examen permet de mesurer la quantité de plomb dans le sang afin de diagnostiquer une éventuelle intoxication et de la traiter.

Le dépistage remboursé à 100 % pour les enfants et les femmes enceintes

Les consultations ainsi que les plombémies de dépistage (dosage de la quantité de plomb dans le sang) et de suivi du saturnisme sont remboursées à 100 % par l'Assurance maladie pour les enfants de 0 à 18 ans et les femmes enceintes.

Si vous êtes dans l’une des situations qui suivent, il est important d’en parler à votre médecin :

  • vous habitez ou fréquentez régulièrement un bâtiment construit avant 1949 qui comporte encore de vieilles peintures écaillées ;
  • votre enfant gratte les écailles de peinture et les porte à la bouche ;
  • une autre personne de l’entourage de votre enfant (frère, sœur, camarade, etc.) est ou a été intoxiquée par le plomb ;
  • vous exercez une activité professionnelle à risque (métallurgie du plomb, fabrication de fil de soudure, production de verre, fabrication de pigments de peinture, joaillerie, etc.) ;
  • vous exercez une activité de loisir à risque (travail sur vitraux, poterie avec utilisation d'émaux, tir sportif, chasse, récupération de métaux ou de batteries d'accumulation...) ;
  • votre enfant est arrivé récemment en France et a peut-être été exposé au plomb dans son pays d'origine ;
  • vous habitez près d'un site industriel à risque, émetteur de plomb ou pollué, en activité ou non.
Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Propositions portant sur le dépistage individuel chez l’enfant de 28 jours à 6 ans, destinées aux médecins généralistes, pédiatres, médecins de PMI et médecins scolaires. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2005 [consulté le 12 avril 2016]
  • Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Prévenir les expositions professionnelles au plomb. Site internet : INRS. Paris ; 2014 [consulté le 12 avril 2016]