La vaccination ROR (rougeole, oreillons, rubéole)

22 avril 2021
Les cas de rougeole sont en recrudescence ces dernières années. Il faut donc veiller à la mise à jour de sa vaccination rougeole-oreillons-rubéole (ROR) pour toute personne née après 1980. Le vaccin est remboursé à 100 % pour les enfants et les jeunes jusqu'à 17 ans révolus.

L’essentiel

Infographie présentant l'intérêt de la vaccination contre la rougeole

Vaccination contre la rougeole : qui est concerné et quand ?

Les cas de rougeole augmentent depuis 10 ans. La rougeole est une des maladies infectieuses les plus contagieuses.

Elle se transmet facilement par :

  • l'air ;
  • les postillons ;
  • les mains ;
  • les éternuements ;
  • la toux ;
  • la salive.

Une personne infectée peut contaminer entre 15 et 20 personnes. Elle peut toucher tout le monde, pas seulement les enfants.

Le vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR) est le seul moyen efficace de se protéger contre la rougeole, les oreillons et la rubéole.

La vaccination des enfants

La vaccination contre la rougeole est :

  • recommandée pour les personnes nées avant le 1er janvier 2018 ;
  • obligatoire pour les personnes nées après le 1er janvier 2018.

Il faut 2 injections pour que votre enfant soit protégé. La 1re injection est à réaliser à 12 mois, la seconde injection est à réaliser entre 16 et 18 mois.

Si les vaccins de votre enfant ne sont pas à jour, consultez votre médecin traitant ou le pédiatre de votre enfant pour prévoir une vaccination de rattrapage.

La vaccination des adolescents et des adultes

La vaccination contre la rougeole est recommandée pour toutes les personnes nées depuis 1980.

Si vous êtes né après 1980, pour être protégé, vous devez avoir reçu 2 doses de vaccin ROR espacées d'1 mois minimum.

Si vous avez un doute, demandez à votre médecin qu'il vérifie si votre vaccination est à jour (2 doses de vaccin ROR). Dans le cas inverse, un rattrapage vaccinal est recommandé. Parlez-en avec votre médecin.

Le vaccin ROR : les étapes de vaccination et son remboursement

1. Comment obtenir le vaccin ROR ?

Votre médecin traitant prescrit le vaccin ROR. Si le vaccin est pour votre enfant ou votre adolescent de moins de 18 ans, pour obtenir gratuitement le vaccin, il faut que l'ordonnance comporte son nom et son prénom, sa date de naissance et la mention « vaccin ROR gratuit ».

Avec cette ordonnance, vous pouvez vous rendre dans une pharmacie pour obtenir le vaccin.

2. Qui vaccine votre enfant ?

Votre enfant peut être vacciné :

  • par un médecin ou un infirmier de votre choix (sur prescription médicale) ;
  • dans un centre de protection maternelle infantile (PMI) jusqu'à 6 ans ;
  • dans un centre de vaccination à partir de 6 ans.

3. Comment est remboursé le vaccin ROR ?

Sur présentation de la carte Vitale, le vaccin ROR est remboursé à 100 % pour les enfants de 1 à 17 ans et à 65 % pour les personnes de plus de 18 ans.

Les contre-indications à la vaccination ROR

La vaccination ROR ne doit pas être faite en cas de :

  • allergie aux substances actives, à l'un des autres composants du vaccin, ou aux résidus à l'état de traces ;
  • maladie ou prise d'un médicament qui affaiblissent le système immunitaire ;
  • grossesse (de plus la grossesse doit être évitée dans le mois suivant la vaccination).

La vaccination doit être différée en cas de maladie aiguë avec fièvre.

Le vaccin ROR : simple, efficace et gratuit

Le vaccin ROR, c’est simple : avec deux injections seulement (la première à 12 mois et la seconde entre 16 et 18 mois, avec un délai d'un mois entre les 2 injections), votre enfant est protégé contre la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Un calendrier des vaccinations simplifié depuis avril 2013

Si votre enfant est gardé en collectivité, il n'est plus recommandé de pratiquer la première injection à 9 mois. Pour tous les enfants, la première injection est recommandée à 12 mois.

Votre enfant a-t-il eu ses 2 doses de vaccin ? Faites le point avec votre médecin.

Vaccination en retard ?

Pour le rattrapage des vaccinations en retard chez l'enfant dont la vaccination a été commencée, la règle est de compléter la vaccination et de lui administrer le nombre de doses qu'il devrait avoir reçues en fonction de son âge, selon les recommandations. Il n'est pas nécessaire de tout recommencer.

C'est efficace pour votre enfant et pour les autres.

La vaccination rougeole-oreillons-rubéole consiste à déclencher une réaction de l'organisme pour qu'il fabrique lui-même une défense contre ces virus. Ainsi, chaque fois qu'il les rencontrera à nouveau, il sera déjà . On se vaccine pour soi-même mais aussi pour protéger son entourage.

La rougeole s'attrape à tout âge

La rougeole peut survenir à n'importe quel âge, si vous n'avez pas été vacciné ou si vous ne l'avez pas déjà eue. Contrairement à ce l'on pourrait penser, la rougeole n'est pas uniquement une maladie de l'enfance. Chez les plus de 15 ans, dans un cas sur deux de rougeole, une hospitalisation est nécessaire.

Vérifiez avec votre médecin si votre vaccination est à jour : pour les personnes nées après 1980, 2 doses de vaccins sont recommandées.

Comment bénéficier de la gratuité du vaccin rougeole-oreillons-rubéole ?

L'Assurance Maladie prend en charge à 100 % les 2 doses du vaccin ROR pour les enfants et les jeunes jusqu'à 17 ans révolus. Cette mesure de gratuité du vaccin est prise par l'Assurance Maladie pour encourager la vaccination des enfants et le rattrapage de vaccination des adolescents.

Pour les autres assurés, le vaccin ROR est remboursé à 65 % par l'Assurance Maladie.

En pratique, pour bénéficier de la gratuité :

  1. Votre médecin doit prescrire le vaccin ROR sur une ordonnance isolée. Cette ordonnance doit comporter le nom, le prénom et la date de naissance de l'enfant concerné et la mention « vaccin ROR gratuit ».
  2. Muni de cette ordonnance, vous pouvez vous rendre dans la pharmacie de votre choix pour vous procurer le vaccin.
  3. Dans la plupart des cas, le pharmacien vous remet gratuitement le vaccin sur présentation de l'ordonnance et de votre carte Vitale. Si le vaccin ne vous a pas été remis gratuitement, vous serez remboursé à 100 % par votre caisse d'assurance maladie selon la procédure habituelle.

À noter : la gratuité ne concerne que le vaccin et non l'acte d'injection qui est pris en charge dans les conditions habituelles.