La vaccination contre la grippe saisonnière

14 novembre 2019

Le virus de la grippe sévit habituellement d'octobre à mars. Parce qu'il évolue chaque année, il est indispensable de s'en protéger et de se faire vacciner tous les ans. Afin de faciliter l’accès à la vaccination, le parcours vaccinal est simplifié pour les personnes majeures éligibles à la vaccination. Elles peuvent se faire vacciner par un médecin, une sage-femme, un infirmier ou un pharmacien volontaire sur simple présentation de leur bon de prise en charge.

La grippe saisonnière, une maladie à prendre très au sérieux

Chaque hiver, de 2 à 8 millions de personnes sont touchées par le virus de la grippe.

C'est une maladie très contagieuse qui peut être grave, en particulier chez les personnes fragiles, comme les personnes âgées ou atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, les personnes obèses ou les nourrissons de moins de 6 mois à risque. Des complications peuvent alors apparaître, telles que :

Chaque année, la grippe est responsable d'hospitalisations, voire de décès.

Se faire vacciner chaque année et appliquer des gestes barrières pour se protéger et protéger les autres

Pour les personnes fragiles, la vaccination est le moyen le plus efficace pour se protéger de la grippe. Le vaccin est sans danger et a peu, voire pas d'effets secondaires (le plus souvent des réactions locales légères et transitoires, plus rarement de la fièvre, douleurs musculaires ou articulaires, céphalées). Il ne peut pas donner la grippe car les virus contenus dans le vaccin ne sont pas vivants.

Les virus de la grippe saisonnière changent chaque année, la composition du vaccin est adaptée aux virus qui sont le plus susceptibles de circuler pendant l'hiver. Un nouveau vaccin est donc disponible cette année.

Il est aussi essentiel que chacun mette en place, dès que les virus grippaux circulent, une série de gestes d'hygiène simples, appelés aussi "gestes barrières", destinés à limiter la transmission des virus, tels que :

  • se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou, si vous n’en disposez pas, avec une solution hydroalcoolique,
  • utiliser des mouchoirs jetables à usage unique,
  • tousser ou éternuer dans son coude…
  • Et pour les personnes grippées, il est important de porter un masque, disponible en pharmacie, pour protéger votre entourage et éviter les contacts avec les personnes fragiles ou malades pour ne pas leur transmettre la maladie.

Si vous faites partie de l’entourage d’un nourisson de moins de 6 mois à risque de grippe grave, trop jeunes pour être vaccinés, ou bien de personnes immuno-déprimées, il est conseillé de vous faire vacciner pour limiter les risques de leur transmettre la grippe.

Quand se faire vacciner ?

L'arrivée de l'épidémie de grippe est imprévisible. Elle peut se propager très rapidement ; il est recommandé de se faire vacciner chaque année au début de l'automne, avant la circulation active des virus grippaux. Il faut compter environ 15 jours entre le moment de la vaccination et le moment où l'on est protégé contre la grippe saisonnière. C'est le temps nécessaire pour que le réagisse au vaccin.

La campagne de vaccination 2019-2020 débute le 15 octobre 2019 et se terminera le 31 janvier 2020.

Le vaccin gratuit pour les personnes à risque

La Haute Autorité de santé recommande la vaccination pour les personnes particulièrement exposées aux risques de complications graves de la grippe :

  • les personnes de 65 ans et plus ;
  • les personnes atteintes de certaines maladies chroniques dont la liste est donnée dans le calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes souffrant d'obésité (IMC égal ou supérieur à 40kg/m2) ;
  • l'entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave (dans l'objectif de protection des nourrissons qui ne peuvent pas être vaccinés) et des personnes immuno-déprimées.

Pour ces personnes, le vaccin est gratuit.

Les vaccins disponibles cette année sont : INFLUVACTETRA, VAXIGRIPTETRA (vaccins tétravalents) et INFLUVAC (vaccin trivalent).

La vaccination vous est-elle recommandée ?

Consultez la liste des personnes pour lesquelles la vaccination est recommandée figurant dans le Calendrier vaccinal 2019 (PDF) publié par la ministère des Solidarités et de la santé.

La vaccination en pratique

Si vous êtes concerné par les recommandations de vaccination, votre caisse d'assurance maladie vous envoie une invitation et un bon de prise en charge. Ce bon vous permettra de bénéficier gratuitement du vaccin antigrippal.

Trois situations peuvent se présenter.

La vaccination vous est recommandée (personnes de 65 ans et plus, personnes souffrant d’une maladie chronique) et vous avez reçu un bon de prise en charge de l’Assurance Maladie. Que vous ayez été vacciné précédemment ou non, vous pouvez retirer votre vaccin à la pharmacie sur simple présentation du bon de prise en charge et vous faire vacciner par le professionnel de santé de votre choix : médecin ou sage-femme (pour les femmes enceintes et l’entourage du nourrisson), infirmier ou pharmacien volontaire (sans prescription médicale préalable).

Les personnes présentant des antécédents de réaction allergique sévère à l’ovalbumine ou à une vaccination antérieure ne sont pas éligibles à la vaccination directe par un infirmier ou un pharmacien : elles doivent être vaccinées par un médecin.

Bon à savoir

La vaccination par les pharmaciens volontaires est cette année généralisée sur tout le territoire.

 

La vaccination vous est recommandée du fait d'une situation médicale particulière. Vous avez reçu un bon de prise en charge de l’Assurance Maladie

Vous devez d'abord consulter votre médecin (ou votre sage-femme) en lui apportant votre bon de prise en charge.

Le professionnel de santé pourra vous prescrire le vaccin antigrippal directement sur ce bon, s'il l'estime nécessaire, et éventuellement l'injection par un(e) infirmier(e).

Vous pourrez ensuite retirer gratuitement le vaccin en pharmacie et vous faire vacciner par le professionnel de votre choix (infirmier, médecin, sage-femme). Les personnes mineures ne peuvent pas être vaccinées par le pharmacien.

Vous n’avez pas reçu de bon de prise en charge du vaccin de la part de l’Assurance Maladie. Dans ce cas, parlez-en à votre médecin à votre sage-femme (pour les femmes enceintes et l’entourage du nourrisson) qui pourra vous remettre un bon de prise en charge vous permettant d’obtenir gratuitement le vaccin.

L’infimier ou le pharmacien peuvent également remettre un bon de prise en charge aux personnes majeures éligibles à la vaccination qui n’ont pas reçu leur bon de prise en charge.

Qu’entend-on par entourage du nourrisson à risque de grippe grave ?

Selon le calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2019, il s’agit l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave ainsi définis : prématurés, notamment ceux porteurs de séquelles à type de broncho-dysplasie et enfants atteints de , de , de pathologie pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire ou d’une affection de longue durée (liste des affections ciblées pour la vaccination).

La notion d’entourage comprend le milieu familial (personnes résidant sous le même toit), l’assistant maternel et tous les contacts réguliers du nourrisson.

Seul le vaccin antigrippal est pris en charge à 100 % ; l'injection du vaccin est prise en charge dans les conditions habituelles, sauf pour les patients pris en charge à 100 % au titre d'une des ALD concernées.

Bon à savoir

Si vous êtes salarié et que la vaccination vous est recommandée au titre de votre activité professionnelle, la vaccination est organisée par votre employeur.

Qui peut vous vacciner contre la grippe ?

Les professionnels de santé habilités à vacciner sont :

  • les médecins,
  • les infirmier(e)s,
  • les sages-femmes (pour les femmes enceintes et l’entourage des nourrissons à risque de grippe grave),
  • les pharmaciens volontaires, pour les personnes majeures.