Accouchement et retour à domicile : prise en charge et accompagnement

Les frais d’accouchement et leur prise en charge varient selon l’établissement que vous choisissez. Après la naissance de votre enfant, l’Assurance Maladie continue de vous accompagner. Vous pouvez bénéficier d’un suivi médical à la maternité, puis d’un accompagnement à domicile.

Prise en charge de votre accouchement

Accoucher à l'hôpital ou en clinique ? Les frais d'accouchement et leur prise en charge varient selon l'établissement que vous choisissez : hôpital/clinique conventionnée ou clinique non conventionnée.

Les frais d'accouchement (honoraires d'accouchement, ) et les frais de séjour, dans la limite de 12 jours sauf les frais pour confort personnel (chambre particulière, télévision...) sont pris en charge à 100 %* et sont remboursés directement à l'établissement par votre caisse d'assurance maladie.

Aucune participation aux frais ne vous sera en principe demandée, excepté les éventuels dépassements d'honoraires et les frais pour confort personnel. À noter que le forfait hospitalier est intégralement pris en charge du 1er jour du sixième mois de grossesse jusqu'au 12e jour après l'accouchement.

Par ailleurs, les frais de transport à l'hôpital ou à la clinique, en ambulance ou autre moyen de transport, peuvent être pris en charge sur prescription médicale.

* Sur la base et dans la limite des tarifs de l’Assurance Maladie

Dépassements d’honoraires et frais de confort

Les dépassements d'honoraires et les frais pour confort personnel ne sont jamais pris en charge par l'Assurance Maladie. Ils peuvent éventuellement être pris en charge par votre complémentaire santé, si le contrat que vous avez souscrit le prévoit. Renseignez-vous auprès d'elle.

Les frais d'accouchement (honoraires d'accouchement, ) et les frais de séjour, dans la limite de 12 jours sauf les frais pour confort personnel (chambre particulière, télévision...) sont remboursés à 100 % sur la base et dans la limite des tarifs de l'Assurance Maladie.

Si vous choisissez d'accoucher dans une clinique privée non conventionnée, sachez que les tarifs pratiqués y sont généralement plus élevés. Les frais restant à votre charge (dépassements d'honoraires, frais pour confort personnel) peuvent donc être très élevés et vous devrez faire l'avance des frais.

Pour savoir si la clinique que vous avez choisie est conventionnée ou non, contactez votre caisse d'assurance maladie.

Dans tous les cas, renseignez-vous auprès de votre complémentaire santé sur la prise en charge des dépassements d'honoraires et des frais pour confort personnel (chambre particulière, télévision...).

Aides complémentaires

Si vous rencontrez des difficultés financières ou si vous n'avez pas de complémentaire santé, l'Assurance Maladie vous permet de bénéficier de la Complémentaire santé solidaire.

Pour savoir si vous pouvez en bénéficier, utilisez l'outil Simulateur : estimez vos droits à une aide pour une complémentaire santé de l'Assurance Maladie.

Le suivi de votre enfant avant la sortie de la maternité

Avant sa sortie de la maternité, votre bébé bénéficie de premiers examens : une série de tests de dépistage.

Pour en savoir plus sur le dépistage néonatal et le suivi médical de votre enfant, consultez le dossier santé Accouchement et nouveau-né.

Le suivi médical à domicile après l’accouchement

Pour vous permettre de rentrer chez vous dans les meilleures conditions après la naissance de votre enfant, vous avez droit dès les jours suivant la sortie, à un accompagnement à domicile pour vous et votre bébé.

Le suivi jusqu'au 12e jour

La 1re séance de suivi a lieu dans la semaine suivant la sortie de la maternité, le plus souvent à votre domicile dans les 48 heures après l’arrivée de votre enfant chez lui. À la fin de cette visite, selon vos besoins, votre état de santé et celui de votre enfant, un 2e rendez-vous peut vous être proposé.

Ce suivi médical dans votre environnement quotidien est assuré par une sage-femme et pris en charge à 100 % (dans la limite des tarifs de base de l’Assurance Maladie) sans avance des frais sur la partie prise en charge par la Sécurité sociale jusqu'au 12e jour après la naissance.

Dans le cadre de sa visite, la sage-femme vous accompagne dans la réalisation des premiers gestes (soins du cordon…), s’assure du bon état de votre bébé (éveil, alimentation, transit et digestion…), peut vous conseiller pour le bon déroulement de l’allaitement ou dans la réorganisation de la vie familiale. Ces visites sont aussi l’occasion pour les parents d’aborder leur vécu de l’accouchement et de poser toutes les questions qui les préoccupent.

Pour être sûre de bénéficier de ce suivi, il est recommandé de contacter une sage-femme de ville depuis la maternité dès le lendemain de l’accouchement. Et si une sage-femme suit déjà votre grossesse, n’hésitez pas si vous le souhaitez à lui indiquer peu avant la naissance, que vous comptez sur elle pour le suivi à domicile jusqu’au 12e jour de votre enfant.

Vous pouvez bien-sûr aussi sélectionner une sage-femme à l’aide de l’annuaire santé.
Certaines maternités peuvent également proposer une liste de sages-femmes des environs.

L'organisation du suivi à domicile

  • En cas de séjour de durée « standard » après l’accouchement – et c’est la situation la plus fréquente –, il vous revient d’organiser vous-même ce suivi. Pensez-y avant de quitter la maternité.
  • Si la maternité vous propose de bénéficier d’une sortie précoce après l’accouchement, le suivi médical à domicile débutera de manière systématique dans les 24 heures de votre retour et l’équipe médicale ne vous laisse sortir qu’une fois cette 1re visite fixée.

Si l’équipe médicale vous propose de rentrer avec votre bébé dans les 3 jours suivant sa naissance (ou dans les 4 jours en cas de césarienne), c’est que vous bénéficiez d’une sortie précoce. En cas de sortie précoce, la 1re visite de sage-femme doit avoir lieu dans les 24 heures du retour à domicile. Une 2e visite, également systématique, a lieu dans la semaine suivant la sortie. Un 3e rendez-vous est ensuite recommandé. Certaines maternités permettent, dans le cas d'une sortie précoce, la visite d’un conseiller de l'Assurance Maladie pour vous proposer Prado. Avec ce service, vous terminez votre séjour sans vous préoccuper du suivi de votre enfant pour son arrivée à la maison.

Pour bénéficier du service Prado, en pratique :

  1. vous donnez votre accord au conseiller qui vous rend visite à la maternité pour qu’il vous organise un suivi médical personnalisé ;
  2. vous lui communiquez le nom de la sage-femme libérale qui vous a suivi pendant la grossesse si vous le souhaitez (vous pouvez également  en choisir une dans la liste des sages-femmes pouvant se déplacer à votre domicile) ;
  3. il prépare pour vous la 1ere visite de la sage-femme qui passe dans les 24 heures suivant votre retour chez vous. Vous recevez alors un SMS confirmant votre premier rendez-vous.

Le conseiller peut également faciliter vos démarches administratives pour l'affiliation de votre enfant ou la mise à jour de vos droits.

Sortie précoce : définition

Une sortie précoce est définie comme toute sortie de maternité au cours des 72 premières heures après un accouchement par voie basse et au cours des 96 premières heures après un accouchement par césarienne. C’est l’équipe médicale de la maternité qui peut proposer une sortie précoce. Elle le fait uniquement si elle considère que l’état de santé de la mère et de son bébé le permettent. Toutefois, une sortie précoce n’est jamais obligatoire et si vous acceptez celle qu’on vous propose, vous pouvez jusqu’au dernier moment changer d’avis pour prolonger votre séjour à la maternité.

L’entretien postnatal du 2e mois

Au 2e mois suivant l’accouchement, le nouvel entretien postnatal précoce prévu plus spécifiquement pour la mère, peut lui aussi avoir lieu à domicile.

Obligatoire depuis 2022, cet entretien peut être réalisé par un médecin ou une sage-femme selon votre choix. Il est à programmer idéalement entre la 4e et la 8e semaine après l’accouchement. Il est conseillé de le réaliser chez vous mais vous pouvez bien sûr en décider autrement avec le professionnel de santé de votre choix.

À l’issue de cet entretien, selon votre situation et notamment si c’est votre premier enfant, un second rendez-vous vous sera proposé pour le mois suivant.

Les autres étapes du suivi postnatal, pour la mère

En principe, le reste de votre suivi médical se déroule en ville. Il s’agit de :  

  • votre visite médicale. Cet examen postnatal est à effectuer entre la 4e et la 8e semaine suivant l’accouchement auprès de votre médecin ou de votre sage-femme selon votre choix. Obligatoire, il est pris en charge à 100 %  avec dispense d'avance des frais (1) ;
  • un 2e entretien postnatal (optionnel), à domicile ou en cabinet, effectué entre la 10e et la 14e semaine après l’accouchement, pour les femmes primipares ainsi que pour les femmes présentant un facteur de risque psychologique. Il est pris en charge par l'Assurance Maladie à hauteur de 70 %.
  • séances de rééducation périnéale et abdominale. Elles ne sont pas nécessaires pour toutes les femmes mais elles peuvent vous être proposées pour mettre fin à des troubles fréquents après l’accouchement (fuites urinaires, sensation de gêne suite à l’affaissement de votre ). Si ces séances vous sont prescrites, elles sont alors prises en charge à 100 % avec dispense d'avance des frais (1).

En cas de difficulté ou mal-être

De nouvelles difficultés matérielles, les modifications hormonales, les nuits courtes ou interrompues… L’arrivée d’un enfant est souvent une joie mais aussi une source de fatigue et parfois, de dépression.
Si vous vous sentez fragilisée, n’hésitez pas à évaluer votre bien-être émotionnel en réalisant le questionnaire en ligne du site 1000-premiers-jours.fr qui permet de faire le point en quelques minutes.

Un soutien temporaire à domicile

Pour accompagner votre nouvelle organisation familiale, un dispositif de soutien temporaire à domicile peut être proposé par votre caisse d'allocations familiales (Caf). Ce dispositif existe pour vous aider à gérer votre quotidien ou à vous occuper des aînés. Dans ce cadre, un professionnel formé intervient à votre domicile. Cette aide s’étend généralement sur 6 mois. Pour en bénéficier, il suffit d’être allocataire de la Caf. Pour en savoir plus, consultez le site des Allocations familiales et sur le site monenfant.fr.

Vous avez droit au tiers payant, chez les professionnels de santé exerçant en ville, pour tous les soins pris en charge à 100 % (1) au titre de l'assurance maternité.

Concrètement, cela signifie que vous n'avez pas à faire l'avance des frais. L'Assurance Maladie verse directement le prix de la consultation ou de l'acte médical aux professionnels de santé.

En revanche, vous devez régler les éventuels dépassements d'honoraires directement aux professionnels de santé.

En pratique, pour bénéficier du tiers payant, il vous suffit de présenter votre carte Vitale aux professionnels de santé. La carte doit être mise à jour à chaque changement de situation (notamment une fois que votre caisse d'assurance maladie a pris en compte la déclaration de votre grossesse) et au minimum une fois par an.

Zoom sur la mise à jour de la carte Vitale

Vous pouvez mettre à jour votre carte Vitale dans la plupart des pharmacies et sur les bornes multiservices mises à disposition à l’extérieur de la plupart des points d’accueil de l’Assurance Maladie. C'est très simple à réaliser et cela ne vous prendra qu'une minute.

À noter : les professionnels de santé exerçant en ville peuvent également proposer le tiers payant sur la part obligatoire à tous les assurés, quelle que soit leur situation, mais ce n'est pas une obligation.

Attention : même en cas de tiers payant, les assurés sont toujours redevables de la participation forfaitaire et des franchises médicales(2). Les sommes correspondantes seront récupérées ultérieurement par l'Assurance Maladie. Pour en savoir plus, consultez l'article Remboursement des médicaments et tiers payant.

 

(1)  sur la base et dans la limite des tarifs de l'Assurance Maladie. À noter que les dépassements d'honoraires ne sont jamais pris en charge par l'Assurance Maladie. Ils peuvent éventuellement être pris en charge par votre complémentaire santé, si le contrat que vous avez souscrit le prévoit. Renseignez-vous auprès d'elle.
(2) à l'exception des personnes qui en sont exonérées, notamment les enfants et les jeunes de moins de 18 ans, les bénéficiaires de l'assurance maternité, de la Complémentaire santé solidaire, de l'aide médicale de l'État (AME).

Les démarches à effectuer pour le bon suivi de votre enfant

Après la naissance, le suivi de votre enfant s’organise en plusieurs étapes.

Déclaration de la naissance à sa caisse d'assurance maladie

Pensez à déclarer sans attendre la naissance de votre enfant à votre caisse d'assurance maladie.

En pratique, c'est simple : connectez-vous sur votre compte ameli, rubrique Mes démarches > Déclarer la naissance de mon enfant.

Vous n'avez aucun justificatif à fournir. Suite à cette déclaration, votre enfant sera inscrit sur votre carte Vitale.

Bon à savoir : une fois que vous aurez reçu confirmation de la prise en compte de votre déclaration, pensez à mettre à jour votre carte Vitale rapidement.

En savoir plus sur la déclaration de naissance auprès de la caisse d'allocations familiales (CAF).

Vous n’avez pas de compte ameli ?

Si vous n'avez pas encore de compte ameli, vous déclarez la naissance de votre enfant :

Dès que vous aurez reçu confirmation de la prise en compte de votre déclaration, pensez à mettre à jour votre carte Vitale rapidement.

Inscription sur les 2 cartes vitales

Vous pouvez demander l'inscription de votre enfant sur votre carte Vitale et/ou celle de l'autre parent, quelle que soit votre situation familiale.

L'inscription sur les deux cartes Vitale facilite l'accès aux soins et permet au parent qui emmène l'enfant en consultation d'utiliser sa propre carte Vitale, ce qui simplifie les démarches et permet d'être remboursé des frais engagés dans les délais habituels (pas de feuille de soins papier à envoyer). Cette démarche peut se faire en ligne via le compte ameli ou par courrier postal. Dans ce cas, il suffit de :

  1. Remplir le formulaire Demande de rattachement des enfants mineurs à l'un ou aux deux parents assurés (PDF) ;
  2. De l'envoyer par courrier à votre caisse d'assurance maladie.

Des services pour accompagner la croissance de votre enfant

Dès la déclaration de naissance de votre enfant, l'Assurance Maladie propose :

  • Le guide De 0 à 3 ans, j'accompagne les premiers pas de mon enfant (PDF) pour apporter des informations sur les étapes-clés de la croissance de l'enfant, ses examens médicaux, ses vaccinations et de nombreux conseils santé.
  • Un calendrier personnalisé des examens de votre enfant pour sa surveillance médicale jusqu'à ses trois ans.
  • Le service « La santé de mon enfant » sur votre compte ameli
    Si vous avez ouvert votre compte sur ameli.fr, retrouvez le service « La santé de mon enfant » disponible dans votre espace « Prévention ». Ce service vous permet de recevoir mois après mois des informations pratiques sur le suivi médical de son enfant ainsi que des conseils santé.
    Pour ouvrir votre compte, c'est simple : connectez-vous sur le site compte ameli et laissez-vous guider.
Mon compte ameli
  • Modifier vos coordonnées
  • Télécharger des attestations
  • Déclarer une naissance
  • Suivre vos remboursements
Simulateur d'indemnités journalières

Vous attendez un enfant ? Calculez en quelques clics le montant prévisionnel de vos indemnités journalières pour vos congés maternité ou paternité.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
Le champ avec astérisque (*) est obligatoire.