Service civique à l'étranger : votre prise en charge

Vous partez réaliser un service civique à l'étranger. Renseignez-vous pour préparer au mieux votre départ.

Vous partez réaliser un service civique à l’étranger. C'est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans sans condition de diplôme, étendu jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. D'une durée de 6 à 13 mois, ll se réalise dans un organisme d’accueil :

  • une association ;
  • une collectivité territoriale (mairies, départements ou régions) ;
  • un établissement public.

Votre protection sociale varie selon le pays dans lequel vous résidez. Renseignez-vous selon votre situation pour préparer au mieux votre départ.

Service civique en Europe, dans un Etat de l’Union Européenne, de l’Espace économique européen (UE /EEE) ou en Suisse

Votre départ entraine la clôture de vos droits à l’assurance maladie française. La prise en charge de vos soins dans l’Etat où vous réalisez votre service civique ne peut être réalisée que par l’assurance privée qu’a souscrite l’organisme d’accueil dans lequel vous partez travailler.

Service civique dans un Etat en dehors de l’Union européenne, de l’Espace économique européen (UE /EEE) et de la Suisse.

Votre départ entraine la clôture de vos droits à l’assurance maladie française. Pour la prise en charge de vos soins sur place, vous devrez contacter l’assurance privée qui a été souscrite par l’organisme qui vous acceuille. Aucune prise en charge de vos soins par l’assurance maladie française ne pourra intervenir.

Retour en France après votre mission de service public réalisée à l’étranger

Si à votre retour sur le territoire français, vous exercez directement une activité professionnelle, vous retrouverez immédiatement vos droits à la sécurité sociale française sans application d’un délai de carence.

En revanche, si vous n’exercez pas d’activité professionnelle sur le territoire français, vous devrez attendre un délai de carence de 3 mois pour être affilié à la sécurité sociale française. Il faut dans ce cas s'orienter vers une assurance privée pour la prise en charge de vos soins durant cette période.

Lors de votre retour en France, il est nécessaire de contacter votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) pour régulariser votre prise en charge.

Pour plus d’informations sur l’exercice d’une mission de service civique, consulter la page service.civique.gouv.fr.
 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires