Dialyse à l'étranger : votre prise en charge

06 décembre 2018

Vous êtes dialysé et vous partez en vacances à l’étranger. Les modalités de la prise en charge de vos séances de dialyse sont différentes selon le lieu de votre séjour.

Vous partez en vacances dans un État de l’UE /EEE/Suisse

Au moins 15 jours avant votre départ, adressez-vous à votre caisse primaire d’assurance maladie pour demander la délivrance de votre carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Sur présentation de la CEAM, vous bénéficiez la plupart du temps de l’avance des frais et les dialyses sont réalisées dans les mêmes conditions (modalités, tarifs) que pour les assurés du pays de séjour. Pour plus de précisions sur les modalités de demande de la CEAM, reportez-vous à l’article Vacances à l’étranger, pour les séjours en Europe.

Si vous n'avez pas bénéficié de l’avance des frais lors de votre séjour, vous pouvez présenter vos factures originales acquittées à votre caisse primaire d’assurance maladie lors de votre retour en France.

Si le but de votre séjour est de recevoir les soins liés à votre dialyse, vous devez demander une autorisation préalable à votre caisse primaire d’assurance maladie avant votre départ, selon les conditions prévues pour tout soin programmé à l’étranger. Pour plus de précisions, reportez -vous à l’article Soins programmés à l’étranger.

À noter : Il est recommandé de vous informer avant votre départ des cordonnées du centre de dialyse dans le pays de séjour où vous vous rendez ou de le contacter.

Vous partez en vacances dans un État hors UE /EEE /Suisse

Les séances de dialyse ne sont pas prises en charge sauf si les dispositions d'une convention de sécurité sociale signée avec la France le prévoit.

À noter : Les États (ou provinces d'État) ayant signé une convention (ou un accord) de sécurité sociale avec la France prévoyant une prise en charge des soins lors de vacances dans le pays d'origine sont : Algérie, Andorre, Bénin, Bosnie-Herzégovine, Canada, Cap-Vert, Gabon, Jersey, Kosovo, Macédoine, Monténégro, Mali, Maroc, Monaco, Niger, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Québec, Saint-Pierre-et-Miquelon, Serbie, Togo, Tunisie, Turquie.

À titre exceptionnel et après avis favorable du service médical de votre caisse primaire d’assurance maladie, un remboursement forfaitaire peut vous être accordé.

Il est recommandé de demander un accord administratif de prise en charge à votre caisse primaire d’assurance maladie avant votre départ.

À votre retour en France, vous devez transmettre vos factures originales acquittés à votre caisse primaire d’assurance maladie accompagnées du formulaire S3125 « Soins reçus à l’étranger » et l’accord administratif de prise en charge.