Les tests antigéniques du SARS-CoV-2

19 novembre 2021
Les tests antigéniques rapides constituent un outil supplémentaire pour réduire les chaînes de transmission virale. Ils viennent en complément des tests RT-PCR qui restent la technique de référence pour la détection de l’infection à la Covid-19.

Comment se déroule un test antigénique ? Quel est son fonctionnement ?

Le test antigénique permet de détecter les antigènes que produit le virus SARS-CoV-2. Il cherche à déterminer si la personne est infectée au moment du test. Ce test est destiné à une simple orientation diagnostique et ne remplace pas un diagnostic établi à partir d'un test RT-PCR permettant de déterminer la présence du génome du SARS-CoV-2.

Comme le test RT-PCR, il consiste en un prélèvement par voie nasale avec un écouvillon.

Avec un résultat disponible en 15 à 30 minutes, ces tests permettent la mise en œuvre sans délai des mesures d’isolement et de contact tracing.

Qui peut réaliser un test ?

Les médecins, les infirmiers diplômés d’État, les masseurs-kinésithérapeutes, les sages-femmes, les dentistes et les pharmaciens peuvent réaliser les tests antigéniques dans leur cabinet, au domicile du patient, au sein des officines ou dans des barnums.

Quand réaliser un test de dépistage ?

Une personne qui a été informée qu'elle est cas contact d'un malade de la Covid-19 doit réaliser un premier test le plus tôt possible. Pour en savoir plus, voir l'article : En cas de contact avec une personne malade de la Covid-19.

Le test de référence RT-PCR peut-être réalisée pour toutes les situations : avec ou sans signe de la maladie, cas contact ou non...

Où se faire dépister ?

Pour connaître les lieux où les tests antigéniques et les tests RT-PCR sont réalisés, rendez-vous sur le site sante.fr.

Prise en charge des tests antigéniques et justificatifs

Tests effectués en France :

Depuis le 15 octobre 2021, les tests restent pris en charge par l’Assurance Maladie sur justificatif dans les conditions suivantes :

Dans tous les cas pour les personnes :

  • justifiant d’un schéma vaccinal complet, d’un certificat de rétablissement de moins de 6 mois ou d’une contre-indication à la vaccination. Ces pièces et certificats peuvent être présentés sous format numérique ou papier ;
  • mineures, sur présentation d’une pièce d’identité.

En dehors des personnes répondant à ces conditions, uniquement dans les cas suivants :

  • personnes identifiées comme cas contact à risque :
    • dans le cadre du contact tracing réalisé par l’Assurance Maladie. Elles devront présenter un justificatif de contact à risque (mail ou sms) envoyé par l’Assurance Maladie qui sera valable pour 2 tests :
      • le premier sous 48 h ;
      • le second à réaliser 7 jours après le dernier contact avec la personne malade ou 17 jours après son début de symptômes.
    • dans l'application TousAntiCovid. Elles devront présenter la notification originale TousAntiCovid ;
    • par l'agence régionale de santé (ARS). Elles devront présenter le justificatif nominatif de l'ARS sous format papier, qui sera valable pour 2 tests :
      • le premier sous 48 heures,
      • le second à réaliser 7 jours après le dernier contact avec la personne malade ou 17 jours après son début de symptômes.
    • étant élève du secondaire, de classe préparatoires ou BTS de plus de 18 ans, sur présentation d'un courrier type de l'Éducation nationale.
  • personnes participant à un dépistage organisé par l’ARS ;
  • personnes présentant une prescription médicale : pour une personne symptomatique, cette prescription n'est valable que 48 heures ;
  • pour une personne devant se faire tester avant de recevoir des soins en établissement de santé :
    • sur présentation d'une prescription du médecin traitant ou du spécialiste (prescription valable 72 heures avant la date des soins programmés) ;
    • sur convocation nominative émise par l’établissement de santé (test à réaliser 72 heures avant la date des soins programmés mentionnée sur la convocation) ;
  • personnes concernées par des campagnes de dépistage collectif (ex : campagnes organisées par les agences régionales de santé (ARS) ou au sein des établissements de l’Éducation nationale) ;
  • personnes de retour d'un pays en liste rouge et devant réaliser un test de sortie de quarantaine, sur présentation de l'arrêté de quarantaine ;
  • personnes devant réaliser un test RT-PCR confirmant un autotest réalisé sous supervision positif de moins de 48 heures sur présentation du résultat de l’autotest ;
  • personnes devant réaliser un test RT-PCR confirmant un test antigénique positif de moins de 48 heures, sur présentation du résultat de test antigénique.
Et dans les départements et régions d’outre-mer ?

Depuis la fin de l’état d’urgence (15 novembre), les tests réalisés en Guyane et en Martinique sont pris en charge dans les mêmes conditions qu’en métropole.

Pour la Guadeloupe, les tests restent gratuits jusqu’au 6 décembre 2021. Pour Mayotte, les tests restent gratuits jusqu’à nouvel ordre.

Tests effectués à l'étranger :

Les Français de l’étranger qui n’ont pas bénéficié du tiers payant pour la réalisation de leur test effectué lors de leur séjour temporaire en France et qui ont donc dû faire l’avance de frais, peuvent demander le remboursement de leur facture acquittée sur justificatif et s’ils se trouvent dans les situations présentées ci-dessus. En savoir plus dans l'article : « Français de l’étranger : comment se faire rembourser un test de dépistage réalisé en France ?  ».

Depuis le 7 juillet 2021, les tests de dépistage de la Covid-19 (antigéniques et RT-PCR) pour les personnes venant en séjour temporaire en France et relevant d’un régime étranger de sécurité sociale sont pris en charge par l’Assurance Maladie uniquement s’ils ont un caractère médical. En savoir plus sur la prise en charge des tests de dépistage pour les non-résidents en France.

Qui a accès au résultat du test ?

Comme les tests RT-PCR, l’Assurance Maladie a accès aux résultats des tests antigéniques : cela lui permet ainsi de contacter les patients positifs dans la recherche des cas contact. Elle accompagne également les professionnels de santé qui réalisent les tests antigéniques pour qu’ils puissent effectuer eux même cette recherche appelée contact tracing.

Le résultat du test antigénique est positif ou négatif, que faire ?

En cas de résultat négatif, il est important de continuer à observer rigoureusement les gestes barrières.

Si vous avez passé le test car vous êtes cas contact, l'isolement doit être poursuivi Retrouvez toutes les informations sur l’isolement et les mesures sanitaires pour les personnes contact sur la page « Que se passe-t-il quand on a été en contact avec une personne malade de la Covid-19 ? »

En cas de résultat positif, le laboratoire vous informe de ce résultat. En cas de résultat positif, l'isolement est recommandé pour casser les chaînes de transmission. En savoir plus sur la page Quelle est la conduite à tenir en cas de résultat positif au test de dépistage de la Covid-19 ?

L’appli TousAntiCovid

Avec l'application mobile TousAntiCovid, rubrique « Le carnet de tests et de vaccination », il est possible de stocker de manière électronique ses résultats de test (test RT-PCR et antigéniques). Pratique pour avoir ces résultats à portée de main ou en cas de déplacement dans certains pays où il faut fournir la preuve d’un test négatif récent.