« Contact tracing » : le dispositif pour arrêter plus vite les chaînes de transmission du virus

27 novembre 2020

La stratégie « Tester, alerter, protéger » suppose de continuer à agir pour limiter la circulation du virus. En plus de l’application des mesures barrières, elle s’appuie sur le repérage précoce des symptômes, la réalisation de tests de dépistage et l’isolement des personnes testées positives à la Covid-19 (malades ou asyptomatiques) ainsi que des personnes ayant été en contact avec ces personnes.

Consulter dès les premiers symptômes

Premier réflexe à avoir : surveiller l’apparition des premiers signes de la maladie Covid-19.

Les signes les plus fréquents sont la toux et la fièvre (ou la sensation de fièvre) mais d’autres signes peuvent également être présents : perte brutale du goût ou de l’odorat, maux de tête, forte fatigue, courbatures, douleurs thoraciques, essoufflement, diarrhée... ou d’autres signes repérés par les personnes de l’entourage (confusion…).

Si l’un ou plusieurs de ces symptômes apparaissent, il faut appeler son médecin sans délai.

En cas de difficultés respiratoires, il faut appeler immédiatement le 15.

Et si l'on n'a pas de médecin traitant ?

Pendant la période de l'épidémie,  l'Assurance Maladie a mis en place un numéro destiné à aider les patients susceptibles d’avoir la Covid-19 à trouver un médecin quand ils ne peuvent accéder normalement à leur médecin traitant.

Ce numéro d’appel, le 09 72 72 99 09 (service gratuit + prix de l’appel), est ouvert du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h30.

Réservé aux seuls patients susceptibles d’être atteints de la Covid-19 et ne présentant pas de signe de gravité, il permet de leur donner une liste de plusieurs médecins généralistes disponibles, et qui ont préalablement indiqué à l’Assurance Maladie leur accord pour recevoir des patients potentiellement atteints de la Covid-19 n’appartenant pas à leur patientèle habituelle.

Ce dispositif n’a pas vocation à être prolongé au-delà de la période de l’épidémie.

Le médecin, interlocuteur incontournable des patients pour faire le test et identifier les « personnes contact »

Le médecin va prescrire au patient présentant des signes cliniques évocateurs de la Covid-19 un test RT-PCR à faire rapidement (à noter : la prescription n'est pas requise pour faire un test). Il pourra lui indiquer le laboratoire pratiquant ce test, qui est réalisé par un prélèvement pratiqué en passant par le nez. Le médecin peut également tester son patient avec un test rapide antigénique .

Les tests sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

Le médecin assurera la bonne prise en charge du patient : prescription de masques, mise en œuvre des mesures d’isolement (avec prescription d’un arrêt de travail le cas échéant), évaluation de la situation des personnes habitant dans le même foyer…

Le médecin va également enregistrer le dossier du patient dans une base spécifique appelée « Contact Covid ». Il y notera aussi, avec l’accord du patient, les coordonnées des personnes de son entourage familial, amical, professionnel qui ont été en contact rapproché avec lui jusqu’à 2 jours avant le début des signes de la maladie.

Cette contribution de chaque patient à l’identification des cas potentiels est une étape fondamentale pour enrayer la diffusion du virus.

A noter : il revient aux médecins de prendre contact systématiquement avec les patients dépistés positifs sans prescription, par le biais d'une consultation en présentiel ou à distance (après transmission de l'information par le laboratoire d'analyses médicales ou le patient lui-même). Cette consultation est l’occasion d’engager la recherche des personnes contact de ces patients.

Un outil de dépistage complémentaire : les tests antigéniques

Dans le contexte actuel de forte reprise épidémique, les nouveaux tests antigéniques rapides constituent un outil supplémentaire pour réduire les chaînes de transmission virale. Avec un résultat disponible en 15 à 30 minutes, ces tests antigéniques, qui peuvent être réalisés par les médecins, les infirmiers diplômés d’État et les pharmaciens, permettent la mise en œuvre sans délai des mesures d’isolement et de contact tracing.

Ils ne sont pas adaptés aux personnes contact, mais conviennent pour certains profils et certaines circonstances. Ils viennent en complément des tests RT-PCR, qui restent la technique de référence pour la détection de l’infection à la Covid-19.

Que le résultat soit négatif ou positif, la réalisation d’un test antigénique est enregistrée dans le système d’information de dépistage SI-DEP afin d’initier la prise en charge dans le dispositif de contact tracing.

En savoir plus sur les tests antigéniques.

L’Assurance Maladie, interlocuteur de référence pour informer les personnes contaminées et les cas contact

Sur la base des informations recueillies, les équipes de l’Assurance Maladie chargées des enquêtes sanitaires ont pour mission de contacter rapidement la personne dépistée positive et les personnes qui sont ou ont été en contact rapproché avec elle.

Les niveaux actuels de circulation du virus amènent l’Assurance Maladie à déployer de nouvelles modalités de contact afin de continuer d’informer au plus vite le plus grand nombre de personnes possible sur leur statut au regard de la Covid-19.

Comment les cas contacts sont-ils contactés par l’Assurance Maladie ?

Depuis le 3 novembre, toutes les personnes contact reçoivent un sms émis par le numéro 38663 renvoyant, via un lien cliquable, vers un site internet. La consultation de ce site vaut confirmation de la lecture du sms par le cas contact qui sera dès lors considéré comme informé sur son statut et les règles à suivre. Il est essentiel que les personnes cas contact consultent ce site car elles peuvent y trouver, adaptées à leur situation personnelle, l’ensemble des informations utiles sur les mesures sanitaires à respecter et sur leurs droits (arrêt de travail, délivrance gratuite de masques…).

Comment les personnes positives à la Covid-19 sont-elles contactées par l’Assurance Maladie ?

Ces mesures permettent de concentrer les appels téléphoniques sur les patients positifs à la Covid-19 (« patients zéro ») et d’améliorer encore, avec ces derniers, la recherche des cas contact qui constitue le cœur de la mission sanitaire confiée à l’Assurance Maladie.

L’ensemble des patients dépistés positifs à la Covid-19 reçoivent, avant tout échange téléphonique, un message sms leur demandant de préparer cet entretien. Ce sms renvoie, via un lien cliquable, vers un site qui permet aux patients positifs de préparer la liste de leurs cas contact à risque ainsi que leurs coordonnées dans l’attente de l’appel téléphonique de l’Assurance Maladie.

À l’heure du reconfinement et alors que la lutte contre la maladie s’intensifie, le dispositif de contact tracing demeure non seulement essentiel mais s’adapte continûment afin de gagner en réactivité et en efficacité.

Infographie présentant le dispositif de contact tracing - description complète dans le paragraphe précédent

 

En savoir plus sur l'évolution du dispositif « Contact tracing » ou les équipes de l’Assurance Maladie chargées des enquêtes sanitaires.

Qu'est-ce qu'un contact rapproché ?

Il s’agit d’un contact sans mesure de protection efficace en face-à-face (masque chirurgical, masque FFP2 ou masque grand public porté par vous ou les autres personnes, hygiaphone) à moins d’un mètre, quelle que soit la durée (conversation, repas, flirt, accolades, embrassades par exemple) et dans un lieu clos.