Covid long chez les enfants et les adolescents

La plupart des enfants infectés par le SRAS-CoV-2 développent une forme bénigne, parfois sans symptôme. Cependant, des symptômes prolongés du Covid-19 sont présents chez certains enfants et plus souvent chez des adolescents. Leur fréquence est bien inférieure à celle observée chez l’adulte.

Reconnaître les symptômes prolongés du Covid-19

On parle de symptômes prolongés ou de Covid long quand les symptômes persistent au-delà d’un mois après une infection au Covid-19.

Plusieurs symptômes sont souvent présents en même temps :

Ces symptômes ont en général un impact important sur la vie quotidienne. L'enfant ou l'adolescent manque l'école ou n'obtient plus les résultats souhaités en raison de sa fatigue et de difficultés d'attention et de concentration, il réduit ses activités de loisir, etc.

Différencier symptômes prolongés du Covid-19 et syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (Pims) post-infectieux

Les symptômes prolongés du Covid-19 ne présentent aucun caractère urgent, même si une consultation médicale est indispensable.

Au contraire, le Pims est une urgence : il s'agit d'une complication qui apparaît à la suite d’une infection à SARS-CoV-2 dans les 2 à 8 semaines précédentes. Le Pims consiste en l'apparition :

  • d’une fièvre élevée souvent supérieure à 39°C avec frissons et pâleur,
  • d'un très mauvais état général (fatigue extrême, perte d’appétit),
  • de problèmes digestifs très fréquents (douleurs abdominales, diarrhée, nausées, vomissements).

Une hospitalisation est indispensable dans les plus brefs délais.

Symptômes prolongés de la Covid : quels soins pour votre enfant ?

Covid long de l'enfant et de l'adolescent : une consultation médicale indispensable

Si vous pensez que votre enfant ne se remet pas bien de son infection, consultez avec lui votre médecin car une prise en charge précoce globale et adaptée favorise la guérison.

Le médecin traitant retrace avec lui et avec vous l’histoire des symptômes et il examine votre enfant ou votre adolescent. Le plus souvent, son examen est rassurant et suffisant. Il peut prescrire des examens (prise de sang par exemple) si :

  • le retentissement sur la vie quotidienne est très important ;
  • à l’examen, il détecte des anomalies ;
  • l’amélioration ne survient pas dans un délai de 4 semaines.

Prise en charge médicale précoce et globale

Votre médecin traitant assure une prise en charge globale de votre enfant ou adolescent.

Il peut, si besoin, avoir recours à des médecins spécialistes, des rééducateurs (kinésithérapeute, orthophoniste, etc.) et à un psychologue.

Il fixe avec vous et votre enfant ou adolescent des objectifs selon ses capacités du moment et ses centres d’intérêt : loisirs, activité physique, sport, école, vie relationnelle amicale et familiale. Ces objectifs sont revus régulièrement en fonction de l’amélioration des symptômes.

Il prescrit, si nécessaire, des médicaments pour atténuer les symptômes (antalgiques par exemple).

Covid long au quotidien : que faire pour aider son enfant ou son adolescent ?

Au quotidien, il est conseillé d’adapter les activités de votre enfant ou de votre adolescent de façon à assurer une récupération rapide et satisfaisante.

Alterner des activités et du repos

Essayez de gérer avec votre enfant le rythme des activités et du repos. Il est souvent utile de fractionner ses activités.

Une rééducation douce et progressive à l’effort par un kinésithérapeute peut être nécessaire. Elle tient compte des capacités de votre enfant et ne doit pas déclencher d’aggravation des symptômes après l’effort.

Améliorez qualité et durée du sommeil. Proposez à votre enfant ou adolescent un rythme régulier avec coucher à heures fixes même en vacances et, s’il est fatigué, proposez-lui de faire une sieste.

Incitez-le à limiter le temps passé sur les écrans.

La sieste, mode d'emploi

Sur le plan pratique, la sieste nécessite un lieu calme mais pas obligatoirement un lit. Elle doit être de courte durée (de 5 à 20 minutes) pour ne pas perturber le sommeil nocturne et se situer entre 12 heures et 15 heures, lorsque la vigilance de l'organisme baisse naturellement.

Proposer une alimentation équilibrée

Proposez-lui une alimentation équilibrée et fractionnée avec mise en place de collations surtout s'il a peu d’appétit.

Demander une aide psychologique

Demandez un soutien psychologique pour votre enfant, votre adolescent et la famille, si besoin. Le médecin traitant, par son écoute et sa bienveillance, soutient votre enfant et vous-même. Si les symptômes ont un important retentissement sur la vie de tous les jours ou s’ils génèrent un stress mal contrôlé, un soutien psychologique spécialisé est indispensable.

Gérer l'école et les loisirs

Apprenez à gérer le temps scolaire et de loisir : un aménagement du temps scolaire peut être nécessaire et la mise en place d’un protocole d’accueil individualisé facilite la scolarisation.
L’activité physique scolaire et périscolaire est aménagée de façon évolutive selon la fatigue du jeune.

Qu’est-ce qu’un projet d'accueil individualisé à l'école ?

Le projet d’accueil individualisé (PAI) est une convention qui définit la prise en charge de l'élève dans le cadre scolaire, au regard de ses spécificités. Il assure également la communication avec la communauté éducative de l'établissement.

Il est élaboré, à la demande de la famille, par le directeur de la collectivité, le médecin qui suit l'enfant ou l'adolescent et le médecin scolaire (ou celui de la structure d’accueil). Le PAI est formalisé par un contrat écrit, passé entre la famille, l’établissement (représenté par le directeur d’école ou le chef d’établissement) et le médecin de l’Éducation nationale.

En savoir plus sur le PAI sur le site du Ministère de l'Éducation nationale.

Comment évolue le Covid long de l'enfant et de l'adolescent ?

La majorité des enfants et adolescents atteints de Covid long voient leurs symptômes évoluer favorablement en quelques semaines à 3 mois. D'autres enfants ont un temps de récupération plus long ou présentent des phases d’aggravation temporaire des symptômes.

Des formes prolongées et plus complexes de Covid long sont parfois observées : l’enfant ou le plus souvent l’adolescent présente des symptômes graves et prolongés persistant au-delà de 6 mois. Dans ce cas, un suivi multidisciplinaire ou hospitalier est nécessaire comme chez l’adulte.

  • Haute Autorité de santé. Réponses rapides dans le cadre du Covid-19. Symptômes prolongés à la suite d'une Covid-19 de l'enfant et de l'adolescent. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2022 [consulté le 6 avril 2022]
  • Haute Autorité de santé. Réponse rapide dans le cadre de la COVID-19 : Repérage et prise en charge du syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (PIMS) post-infectieux. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2021 [consulté le 6 avril 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires