Isolement : principes généraux

20 mai 2020

Si l’on est testé positif au Covid-19 ou identifié comme une personne ayant été en contact avec un malade, et que l’on doit donc se faire dépister, il est nécessaire de s’isoler, de surveiller son état de santé et de respecter les mesures barrières.

L’isolement peut être difficile à vivre, mais il est la solution indispensable pour se protéger et protéger les autres et ainsi contribuer à stopper l’épidémie.

Deux situations d’isolement peuvent se présenter :

  • si l’on est testé positif,
  • si l’on est en attente d’être dépisté après avoir été en contact avec une personne porteuse du virus.

Dans les deux cas, un certain nombre de mesures doivent être respectées pendant la période d’isolement.

Combien de temps doit-on s’isoler ?

Si le test au Covid-19 est positif, on doit s’isoler pour limiter au maximum tout contact avec ses proches et d’autres personnes et ainsi éviter de les contaminer. L’isolement doit être maintenu pendant toute la durée des symptômes. En général, la guérison intervient en quelques jours avec du repos. Si l’on a des difficultés à respirer, il faut appeler immédiatement le 15 (ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes).

Si l’on a été en contact rapproché avec une personne malade, le principe général est de respecter un isolement de 14 jours. Toutefois, selon les situations, différentes consignes d’isolement doivent être appliquées :

  • si l’on présente des symptômes ou si les symptômes apparaissent pendant les 7 premiers jours de l’isolement, il faut se faire dépister immédiatement et rester isolé jusqu’au résultat du test. Les consignes à suivre ensuite dépendront du résultat,
  • si l’on ne présente pas de symptômes, on doit rester isolé et attendre au moins 7 jours après le dernier contact avec la personne malade avant de faire le test. Si le test est positif, on doit contacter son médecin qui adaptera la durée et les consignes d’isolement en fonction. Si le test est négatif, on doit rester encore 7 jours en isolement, mais avec des consignes allégées (1),
  • si l’on n’a pas de signes mais que l’on vit sous le même toit qu’une personne malade du Covid-19, il faut se faire dépister immédiatement. Même si le résultat du test est négatif, on doit rester en isolement encore 14 jours après la guérison du malade.

Où peut-on s’isoler ?

On peut rester chez soi si les conditions matérielles s’y prêtent et après en avoir discuté avec son médecin.

Pendant la période d'isolement, il convient de prendre un certain nombre de précautions et de respecter des règles d’hygiène strictes.

Si l'on ne peut pas rester chez soi, d’autres solutions peuvent être proposées tels qu’un centre de vacances, un hôtel, un lieu d’hébergement collectif. Dans ce cas, il convient de suivre les consignes données par le lieu d’hébergement.

(1) Les mesures d’isolement « allégé » sont les suivantes :

  • sortir systématiquement de son domicile avec un masque et limiter ses sorties au maximum,
  • ne pas reprendre le travail hors télétravail et ne pas prendre les transports en commun,
  • ne pas avoir de contact avec des personnes fragiles, même en prenant des précautions : personnes âgées de 65 ans et plus, porteuses d’une maladie chronique, présentant une obésité importante ou femmes enceintes au 3e trimestre,
  • continuer d’appliquer les gestes barrières comme d’habitude : lavage fréquent des mains, utilisation de mouchoirs à usage unique, maintien d’une distance de plus d’un mètre avec les autres personnes.

En cas de questions

Pour toute question ayant un lien avec son état de santé, on peut appeler son médecin.

Si l’on vit seul, si l’on est inquiet, si l’on a besoin de parler, on peut appeler le 0800 130 000. Cette plateforme téléphonique (appel gratuit depuis un poste fixe en France) permet d'obtenir des informations sur le Covid-19, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

À qui peut-on s’adresser en cas de difficultés pendant la période d’isolement ?

Les patients diagnostiqués positifs au Covid-19 et les « personnes contacts » en isolement à domicile bénéficient de suivis réguliers dont :

  • un suivi sanitaire réalisé par les professionnels de ville (médecin traitant, autre médecin de ville). Selon la situation spécifique du patient, plusieurs modalités de prise en charge peuvent être envisagées par les professionnels de ville (téléconsultations régulières, suivi renforcé à domicile par des infirmiers, hospitalisation à domicile…),
  • un suivi de l’isolement : le patient est contacté une à deux fois par jour par les services de l’agence régionale de santé (ARS) pour s’assurer du respect des consignes d’isolement ou de quatorzaine et de la bonne application des mesures associées. Quand cela n’est pas possible, le patient pourra signaler un besoin d’accompagnement spécifique (social, logistique, psychologique) et sera redirigé vers les services compétents.