Isolement : principes généraux

10 mai 2021

Pendant la crise sanitaire actuelle, il est nécessaire de respecter une période d'isolement en surveillant son état de santé et en respectant les mesures barrières.

L'isolement est recommandé dans certaines situations :

  • si l’on est testé positif à la Covid-19 ;
  • ou si l'on est en attente d'être dépisté car on présente des signes de la maladie ;
  • ou si l'on est en attente d'être dépisté car on est identifié comme une personne ayant été en contact avec un malade ;
  • ou si l'on a été testé négatif mais que l'on est personne contact à risque ;
  • ou si l'on est de retour d'un déplacement en dehors de la France métropolitaine ;
  • ou si l'on a été testé négatif mais que l'on vit sous le même toit qu'une personne malade.

L’isolement peut être difficile à vivre mais il est la solution indispensable pour se protéger et protéger les autres et ainsi contribuer à stopper l’épidémie.

Dans certaines situations, si on ne peut pas télétravailler, il est possible de demander un arrêt de travail sur le site declare.ameli.fr.

 

infographie-isolement-que-faire.jpg

Combien de temps doit-on s’isoler ?

La durée de l'isolement dépend de la situation de la personne. Selon la situation, il est possible de demander un arrêt de travail sur le site declare.ameli.fr.

À la fin de la période d’isolement, toute personne doit à nouveau respecter les gestes barrières, comme le port du masque et la distanciation physique et éviter tout rassemblement et tout contact avec des personnes vulnérables pendant une semaine.

Si le test à la Covid-19 est positif (variant ou non), alors l’isolement doit durer 10 jours à compter des premiers symptômes.

En cas de température au 10e jour, il convient d’attendre 48h supplémentaires après la disparition de la fièvre pour terminer son isolement.

Si l’on a des difficultés à respirer, il faut appeler immédiatement le 15 (ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes).

Pour la personne testée positive (variant ou non) et sans symptôme, l’isolement de 10 jours pleins débute à partir du jour du test positif :

  • si aucun symptôme n'apparaît, l'isolement prend fin ;
  • si des symptômes apparaissent, la personne contacte son médecin traitant. Elle doit s'isoler 10 jours supplémentaires à partir de la date d’apparition des symptômes. En cas de température (fièvre) au 10e jour, la personne s'isole 48h supplémentaires après la disparition de la fièvre.

Si une personne est cas contact d'une personne touchée par la Covid-19 et qu’elles vivent ensemble, la personne cas contact doit réaliser un test de dépistage antigénique immédiatement. En cas de test positif : voir le cas 1 ou 2 détaillé précédemment.

En cas de test négatif, elle doit rester en isolement 7 jours après la guérison de la personne positive à la Covid-19. Quid de la notion de guérison ?

Pour une personne symptomatique : on estime que la guérison intervient 10 jours à partir du début des symptômes (avec 48 h sans fièvre ni dyspnée). En conséquence, le cas contact doit réaliser le 2e test de dépistage 17 jours à partir du début des symptômes de la personne positive.

Pour un personne asymptomatique, on estime que sa guérison intervient 10 jours à partir du prélèvement. En conséquence, le cas contact doit réaliser le 2e test de dépistage 17 jours à partir du prélèvement de la personne positive.

Les résultats du 2e test de dépistage du cas contact  (antigénique ou RT-PCR) :

  • si ce 2e test est négatif et en l'absence de symptôme, l'isolement peut prendre fin (en cas de symptôme, il est conseillé de consulter son médecin traitant) ;
  • si le 2e test est positif, la personne s'isole 10 jours.

Si une personne est cas contact d'une personne touchée par la Covid-19, elle doit réaliser un test de dépistage antigénique immédiatement. En cas de test positif : voir le cas 1 ou 2 détaillé précédemment.

En cas de test négatif, elle doit respecter un isolement de 7 jours. Après ces 7 jours et si elle ne présente aucun symptôme, elle réalise un nouveau test (antigénique ou RT-PCR) :

  • si ce 2e test est négatif et en l'absence de symptôme, l'isolement peut prendre fin (en cas de symptôme, il est conseillé de consulter son médecin traitant) ;
  • si le 2e test est positif, la personne s'isole 10 jours.

Les enfants de moins de 6 ans ne peuvent pas réaliser de test de dépistage à cause de leur âge : leur isolement de 7 jours peut prendre fin sans réaliser de test et s’ils ne présentent aucun symptôme.

Toute personne de retour d’un déplacement à l'étranger (professionnel ou personnel) doit s’engager à respecter une période d’isolement. La durée de l’isolement dépend du territoire ou du pays de provenance et d'une décision du préfêt territorialement compétent. À compter du 24 avril 2021, l’obligation de s’isoler est d'une durée comprise entre 7 à 10 jours (décision préfectorale).

L’obligation de s’isoler pour une durée de 10 jours concerne désormais les voyageurs de retour sur le territoire métropolitain en provenance :

  • du Brésil ;
  • de l’Afrique du Sud ;
  • de l’Inde ;
  • de Guyane ;
  • d’Argentine ;
  • du Chili ;
  • de la Turquie ;
  • du Bangladesh ;
  • du Sri Lanka ;
  • du Pakistan ;
  • du Népal ;
  • des Émirats arabes unis ;
  • du Qatar.

À noter que des contrôles de l’isolement (avec restrictions d’horaires de sortie) peuvent être opérés par la police ou la gendarmerie.

L'obligation de s'isoler 7 jours concerne :

  • les déplacements en provenance de Mayotte et de la Réunion vers tout autre point du territoire national ;
  • les arrivées sur le territoire métropolitain en provenance du Royaume-Uni ;
  • les arrivées en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie Française, à la Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, à Wallis-et-Futuna et à Saint-Pierre-et-Miquelon, quelle que soit la provenance.

Pour les salariés, la seule démarche à faire consiste à informer le plus rapidement de ce retour de déplacement l’employeur qui enclenchera la demande d’arrêt de travail via un téléservice dédié. Pour en savoir plus lire l’article Covid-19 : isolement des salariés à la suite d’un déplacement pour motif impérieux.

Les travailleurs indépendants, professionnels de santé, professions libérales, artistes-auteurs, gérants salariés doivent, quant à eux, s’auto-déclarer pour obtenir un arrêt de travail sur le site declare.ameli.fr. La démarche à suivre est expliqué dans l’article Covid-19 : isolement des travailleurs indépendants à la suite d’un déplacement pour motif impérieux.

Pour toutes les catégories professionnelles, l’indemnisation sera mise en œuvre automatiquement par l’Assurance Maladie à réception de la demande.

Qui contacter en cas de questions ou de difficultés ?

Pour toute question ayant un lien avec son état de santé, on peut appeler son médecin.

Si l’on vit seul, si l’on est inquiet, si l’on a besoin de parler, on peut appeler le 0800 130 000. Cette plateforme téléphonique (appel gratuit depuis un poste fixe en France) permet d'obtenir des informations sur la Covid-19, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

À qui peut-on s’adresser en cas de difficultés pendant la période d’isolement ?

Les patients diagnostiqués positifs à la Covid-19 et les personnes contact en isolement à domicile bénéficient de suivis réguliers dont :

  • un suivi sanitaire réalisé par les professionnels de ville (médecin traitant, autre médecin de ville). Selon la situation spécifique du patient, plusieurs modalités de prise en charge peuvent être envisagées par les professionnels de ville (téléconsultations régulières, suivi renforcé à domicile par des infirmiers, hospitalisation à domicile…),
  • un suivi de l’isolement : la personne isolée est contactée par l'Assurance Maladie pour s’assurer que l'isolement se déroule dans bonnes conditions, pour rappeler les consignes d’isolement. L'Assurance Maladie propose systématiquement un accompagnement, qui peut notamment être sous la forme d'une visite à domicile d'un infirmier. En savoir plus sur l'accompagnement renforcé des personnes isolées.

 

Isolement : des conseils d'une infirmière qui réalise des visites à domicile (vidéo)

Covid-19 : Ensemble contre l'épidémie - Isolement, les conseils d'une infirmière

[Une femme apparaît à l'écran et s'asseoit].

Je m'appelle Coralie, je suis infirmière libérale depuis 3 ans et je participe au suivi à l'isolement proposé par l'Assurance Maladie des patients dépistés Covid positifs.

Dans quelles situations doit-on s'isoler ?

Il y a 3 situations pour lesquelles on doit s'isoler

  • la première, lorsqu’on est dépisté positif suite au test ;
  • la seconde, quand on est cas contact, c'est à dire en contact avec une personne dépistée positive
  • et la troisième, lors de l'apparition de symptômes comme la fièvre, la toux ou d'autres symptômes apparentés au Covid-19.

Je suis positif ou cas contact, comment faire si je dis avec d'autres personnes ?

Pour limiter les risques de contamination quand plusieurs personnes résident au sein d'un même foyer, il faut rester dans une pièce seule comme dans une chambre et quand il est nécessaire de sortir de cette pièce, il faut porter le masque et désinfecter les points de contact.

Je vis seul, comment faire pour gérer mon isolement ?

L'infirmière peut mettre en place, en relation avec la ville, le portage des repas, l'aide aux courses pour essayer au maximum de favoriser l'isolement au domicile des patients.

Un message pour les patients ?

C'est de rester vigilant quant à l'isolement face au Covid-19 et d'accepter tout l'accompagnement qui est mis en place pour ne pas rester seul face à l'isolement qui n'est pas facile.

Covid-19 : Tester, alerter, protéger

Logo Assurance Maladie

Où peut-on s’isoler ?

On peut rester chez soi si les conditions matérielles s’y prêtent et après en avoir discuté avec son médecin.

Pendant la période d'isolement, il convient de prendre un certain nombre de précautions et de respecter des règles d’hygiène strictes.

Si l'on ne peut pas rester chez soi, d’autres solutions peuvent être proposées tels qu’un centre de vacances, un hôtel, un lieu d’hébergement collectif. Dans ce cas, il convient de suivre les consignes données par le lieu d’hébergement.

Voir la vidéo du ministère des Solidarités et de la santé « Covid-19 : l'important c'est de s'isoler vraiment ».