Zoom sur les médecins traitants des enfants

26 septembre 2017

Le mois de septembre est souvent synonyme de rendez- vous chez le médecin pour les écoliers et les collégiens (certificats médicaux, vaccination…). Les enfants de moins de 16 ans (plus de 13 millions de jeunes) peuvent avoir un médecin traitant choisi par leurs parents, qu’il soit généraliste ou d’une autre spécialité (pédiatre, gynécologue, etc.). L’occasion de rappeler les types de suivis qu’il effectue et qui sont soutenus par l’Assurance Maladie.

Favoriser la prévention

5 domaines de prévention sont plus particulièrement suivis par les médecins traitants des moins de 16 ans.

  • La vaccination

En France, la couverture nationale du vaccin rougeole - oreillons -rubéole (ROR) est de 77 % et celle de l'anti-méningocoque C est de 70 %. Ces chiffres sont très en-dessous de ce qui existe dans la plupart des autres pays européens. L’objectif est d’atteindre 87 % de vaccination chez les moins de 2 ans pour l'injection de deux doses du vaccin ROR et 90 % de couverture chez les moins de 18 mois pour le vaccin anti-méningocoque C.

  • La lutte contre l'antibiorésistance

La consommation d'antibiotiques en France reste l'une des plus élevées d'Europe. Il s’agit de limiter leur consommation et le développement des résistances qui en découle.

  • Le dépistage des troubles sensoriels et des apprentissages

Pour repérer le plus tôt possible les troubles sensoriels et des apprentissages, les médecins traitants sont encouragés à pratiquer plus fréquemment un dépistage clinique des troubles visuels et auditifs réalisé pour les enfants de moins d'1 an, ainsi qu'un dépistage de troubles du langage pour les enfants de 3 à 5 ans.

  • Le suivi bucco-dentaire

L'exposition aux caries est maximale durant l'enfance et l'adolescence et la santé bucco-dentaire a des conséquences sur l’état de santé général. La prévention joue donc un rôle important : l’objectif est que 86 % des patients de moins de 16 ans visés par le programme M'T dents aient réalisé un examen bucco-dentaire.

  • Le repérage du risque d'obésité

La surveillance régulière de la des jeunes patients et une attention particulière portée aux enfants de moins 6 ans permettent de prévenir les risques de surpoids et d'obésité.

La prise en charge de l'asthme 

L'asthme persistant est la maladie chronique la plus fréquente chez l'enfant. Pour favoriser sa prise en charge, le médecin traitant peut réaliser, chez les 6-15 ans, une exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) ou prescrire des corticoïdes pour les patients âgés de 1 à 15 ans.