Vaccination contre la rougeole, qui est concerné et pourquoi ?

17 décembre 2020

Aujourd’hui toutes les personnes âgées entre 12 mois et 40 ans sont concernées par la vaccination contre la rougeole. Se faire vacciner est d’autant plus nécessaire qu’une part très importante de jeunes adultes (majoritairement les 15-35 ans) n’est pas immunisée contre la rougeole, c’est-à-dire qu’elle n’a pas été infectée par le virus. Ce qui représente 1 million de personnes qui peuvent potentiellement développer des formes graves de rougeole (insuffisance respiratoire, complications neurologiques parfois irréversibles). Aussi, le nombre de cas de rougeole a augmenté de manière importante depuis fin 2017 (1).

Enfants et adultes : la vaccination est le moyen le plus efficace pour se protéger et protéger son entourage. Par conséquent, il convient pour toutes les personnes non vaccinées ou qui auraient des doutes concernant leur statut vaccinal de faire le point sur leur vaccination ROR (rougeole-oreillons-rubéole) et prévoir une éventuelle mise à jour.

 

Qui doit être vacciné ?

Toute personne entre l’âge de 12 mois et l’âge de 40 ans doit être vaccinée. En effet, la vaccination contre la rougeole est obligatoire pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. La première dose est administrée à 12 mois et la seconde entre 16 et 18 mois.

Par ailleurs, les personnes nées depuis 1980 devraient avoir reçu au total 2 doses de vaccin trivalent (délai minimum d’un mois entre les 2 doses), quels que soient les antécédents vis-à-vis d’une des 3 maladies (rougeole-oreillons-rubéole).

Je ne sais pas si j’ai déjà été vacciné : que faire ?

Pour être bien protégé il faut avoir reçu 2 doses de vaccin ROR. Dans un premier temps, il convient de vérifier ou de faire vérifier son carnet de vaccination (ou carnet de santé) par son médecin traitant ou son pharmacien. Si l’on a reçu qu’une seule dose de vaccin ROR, il convient de faire la seconde injection.

Important : une personne née après 1980 qui ne possède pas ou plus son carnet de santé doit considérer qu’elle n’est pas vaccinée contre la rougeole. Il lui est alors fortement recommandé de se faire vacciner avec 2 doses de vaccin ROR (rougeole, oreillons et rubéole).

Quels sont les vaccins disponibles aujourd’hui contre la rougeole ?

Les vaccins contre la rougeole actuellement disponibles sont des vaccins combinés avec le vaccin contre la rubéole et le vaccin contre les oreillons (ROR).

Où se faire vacciner contre la rougeole ?

L’administration du vaccin peut être réalisée par un médecin, un infirmier sur prescription médicale, ou une sage-femme, en libéral, en service de protection maternelle et infantile (PMI) (pour les enfants de moins de 6 ans) ou dans un centre de vaccination public.

La vaccination contre la rougeole est-elle efficace ?

C’est une vaccination très efficace qui protège de la maladie dans près de 100 % des cas après 2 doses de vaccin. Dans l’immense majorité des cas les effets indésirables sont bénins et temporaires (rougeur au point d’injection, fièvre).

Est-ce dangereux de se faire vacciner 2 fois ?

Non. La vaccination ROR peut être administrée sans aucun risque aux personnes qui ont déjà reçu une ou plusieurs doses de vaccin ou qui ont déjà contracté une ou plusieurs des 3 maladies (rougeole, oreillons, rubéole).

Les femmes enceintes doivent-elle se faire vacciner ?

La vaccination contre la rougeole est déconseillée chez les femmes enceintes. Cependant, une vaccination réalisée par inadvertance chez une femme enceinte ne doit pas conduire à interrompre la grossesse, ni à surveiller particulièrement cette grossesse. La mise à jour des vaccinations manquantes sera effectuée après l'accouchement. L'entourage des femmes enceintes devrait être vacciné ou se faire vacciner contre la rougeole s’il n’est pas déjà .

Le vaccin ROR est-il pris en charge par l’Assurance Maladie ?

Le vaccin contre la rougeole est remboursé à 100 % par l’Assurance Maladie pour tous les enfants de un à 17 ans inclus (et à 65 % à partir de 18 ans). La complémentaire santé rembourse la partie complémentaire ; l’injection est prise en charge dans les conditions habituelles. Enfin, il n’y a pas d’avance de frais pour la consultation dans les centres de vaccination publics ou en PMI.

Pour en savoir plus sur la rougeole, consulter les articles Rougeole : définition, fréquence et contagion et Symptômes, diagnostic et évolution de la rougeole.

(1) Source : Santé publique France.