Vacances, conseils pour en profiter : ouvrir son DMP (5/5)

04 juillet 2019

Même en été, on peut avoir des soucis de santé. Il faut ainsi parfois consulter un médecin qui ne vous connaît pas. Il n’y a pas que la crème solaire, les chaussettes anti-ampoules et la trousse à pharmacie [lien vers l’actu de cette NL dédiée à la trousse à pharmacie] dans la panoplie du parfait vacancier. Un autre « essentiel » existe désormais : le Dossier Médical Partagé (DMP), véritable « mémoire de la santé ».

Pas besoin d’être un geek pour ouvrir son DMP !

Avant de couper son smartphone et de fermer son ordinateur, il est très simple de créer son DMP, carnet de santé numérique gratuit et hautement sécurisé. Pas besoin d’être un geek ! Son ouverture se fait en quelques clics, via l’application pour smartphone ou tablette dédiée (1) ou depuis un ordinateur sur dmp.fr. Un code de création est demandé pour l’ouvrir. Si on ne l’a pas reçu, on peut en faire la demande depuis le site ou l’appli. Il sera alors envoyé par e-mail.

Si l’on n’a pas d’adresse électronique, le code de création sera adressé par courrier sous 10 jours… Il ne faut donc pas attendre la dernière minute pour en faire la demande !

S’il est trop tard ou si l’on a des questions, il est possible de se rendre, avec sa carte Vitale, chez le pharmacien. Celui-ci peut créer un DMP en quelques minutes avec le consentement de l’assuré, auquel il remet identifiant et mot de passe. Il suffit alors de personnaliser son mot de passe lors de la première connexion et d’aller dans la rubrique « Expression libre » pour l’enrichir avec ses informations.

Le DMP, un atout pour une prise en charge de qualité, même loin de chez soi

Que l’on soit en parfaite santé ou que l’on ait une maladie chronique, il est utile de renseigner quelques informations clés dans son DMP : antécédents médicaux (asthme, troubles de la thyroïde, hypertension, diabète, maladie cardiovasculaire, etc.), résultats des derniers examens nécessaires au suivi d’une éventuelle maladie chronique (bilans sanguins, électrocardiogramme) ou encore port de prothèses (hanche, genou, stimulateur cardiaque), date des derniers vaccins, allergies et intolérances, personnes à contacter en cas d’urgence.

Pour les femmes enceintes, il est utile d’y ajouter des informations concernant d’éventuels antécédents médicaux ou obstétricaux (hypertension artérielle, diabète gestationnel, etc.) survenus lors d’une précédente grossesse par exemple. Sans oublier les synthèses ou comptes rendus des dernières consultations et résultats d’examens réalisés : bilans sanguins, dépistages, sérologies (toxoplasmose, rubéole), échographies.

Ce geste simple permet au médecin qui prendra l’assuré en charge pour la première fois d’accéder, avec son accord, à ces précieux renseignements.

En plus, l’Assurance Maladie verse dans le DMP l’historique des soins (médicaments, examens, opérations, etc.) remboursés au cours des 24 derniers mois.

 

Pratique pour les familles !

La nouvelle version de l’appli DMP permet de créer plusieurs profils (celui des enfants, de son conjoint) et de sauvegarder les identifiants de connexion.

À noter : pour le moment, la création d’un DMP pour les moins de 18 ans n’est possible qu’auprès d’un professionnel de santé ou d’une caisse primaire d’assurance maladie (CPAM).

Ouvrir son DMP en toute confiance !

Plus de 6 millions de personnes profitent aujourd’hui des services offerts par le DMP et ceci en toute confiance ! Les données des assurés y sont en effet hautement protégées et sécurisées. Elles sont conservées par un hébergeur de données de santé ayant reçu un agrément du ministère en charge de la santé. Seuls le patient et les professionnels de santé autorisés peuvent y accéder. Aucun autre acteur, laboratoire pharmaceutique, mutuelle, banque, assurance, etc., n’a accès à ces informations confidentielles. L’Assurance Maladie elle-même ne peut pas les consulter.

 

(1) L'appli DMP est téléchargeable sur Google Play ou Apple Store.